logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/04/2011

Quand le vieux crabe s'arrête de tousser...

... L'ambulance redémarre.

Rémie pomme glacée.jpg

Rémie cet hiver....

***

Les choses importantes d'abord.

10238364 1.jpgVous n'avez pas pu oublier. Il y a quelques semaines, je vous faisais part des travaux de construction auxquels se livrait Rémie, ma fille  merle adoptive, celle qu'il y a maintenant deux ans, à force de patience, j'ai sauvée d'une mort certaine tout en lui épargnant la captivité.

Je lui ai sauvé la vie,  mais tout aussi important, j'ai préservé sa liberté d'animal sauvage.

Depuis, elle vit libre dans le quartier, mais semble avoir un petit faible pour mon jardin.

Je vous avais aussi gratifié de la photo du rejeton du couple Chiffon. Un bébé tourterelle bien plumé, beau et gras à souhait...

Les Chiffons et Rémie avaient construit leur nid à moins de deux mêtres l'un de l'autre.

A quelques jours d'intervalle, le malheur les a frappés.

Tout d'abord, en jetant un oeil au passage, je me suis aperçu que Rémie avait abandonné son nid...Pour en avoir le coeur net, j'ai glissé ma main...Les oeufs étaient froids. Il y en avait cinq.

Le petit chiffonnet me semblait bien immobile...Il aurait du se dresser sur son nid et commencer à dérouiller ses ailes.

J'ai pris l'escabeau, et j'ai compris...Il était raide mort dans son nid. Mort depuis plusieurs jours probablement...Il se pourrait qu'il soit mort empoisonné. C'est l'époque des engrais et de toute la foultitude des granulés que sème à tous vents le jardinier amateur...Il se peut que séduits par ces jolies choses, les Chiffons en aient gavé leur rejeton qui en est mort...C'est une hypothèse, mais je me souviens avoir trouvé  il y a bien longtemps, morts sur le nid une dizaine de pigeonnaux le jabot bien plein...Plein de graines, et de granulés d'engrais de couleur grise qui ressemblait à des lentilles...

Pour Rémie, je crois avoir une explication. Depuis pas mal de temps, Monsieur Rémie n'était pas très gaillard, il ne toussait pas, mais il avait du se payer une voiture, car il se traînait  ébouriffé et boîteux dans le jardin, dans un état si lamentable que le vieil écolo non interventionniste que je suis s'est cru obligé d'acheter une barquette de pâtée pour chien que j'ai mélangée avec du pain mouillé pour retaper le pauvre animal. Négligée par son mâle blessé, Rémie abandonna son nid...

Je ne me faisais guère d'illusions sur les soins prodigués au malheureux volatile, et pourtant ça a marché. Monsieur Rémie va beaucoup mieux, c'est un miracle qu'il ait échappé au matou et à l'épervier. Il se baigne à nouveau et prend soin de son plumage. Pour un oiseau c'est primordial. Un oiseau qui ne s'épouille plus et ne lisse plus ses plumes n'est pas loin de la fin.

Monsieur Rémie est sauvé. Madame Rémie a reconstruit un autre nid dans le sureau, de l'autre coté du jardin...Je la soupçonne fort de s'être trouvé un nouveau  compagnon...Ainsi va la nature.

Les Chiffons ont repris leur ancien nid pour mener une énième couvée...

La vie continue.

***

Et toc pour l'éthique !

Récidive.JPG

...Extrait d'un impérieux rappel...

Je fus il y a peu rappelé aux bonnes règles et usages du Blog50...C'est d'ailleurs de cet impérieux rappel que provient la copie d'écran ci-dessus.

*** Remember you ***

Et tout récemment, je fus sommé de modifier mon billet au prétexte que je n'avais pas été autorisé à faire une copie d'écran sur le Blog que je citais en référence.

Il est vrai qu'un blog peut être, est considéré dans son ensemble comme étant la propriété intellectuelle de son auteur.

C'est pourquoi, même si le blogueur ne fait pas état d'un Copyright qui protégerait ses  écrits ou ses photos, il est de bon ton de lui  demander une autorisation , pour peu que l'on veuille en faire usage pour son propre site.

Pour ce qui est des copies d'écrans, ou des fac-similés qu'un internaute reproduit sur son propre site, les blogs étant ouverts à tous, la règle qui s'impose est de rendre à César ce qui est à César, et de citer l'origine du passage reproduit ou copié.

Je me suis conformé à cette règle, c'est pourquoi je ne modifierai pas mon précédent billet.

Il est une autre règle, non écrite celle-là, qui régit les échanges, gracieux ou non, entre les blogueurs.

Il n'est fort heureusement pas interdit de répondre "point par point" à un commentaire laissé sur votre site, et d'y répondre de manière ferme si vous le jugez nécessaire.

Par contre, il est d'usage de laisser le commentaire tel qu'il a été publié. Vous pouvez bien sûr en reprendre les points qui vous posent problème et y adjoindre vos remarques. Mais il n'est ni très correct ni éthique de saucissonner le commentaire pour l'assaisonner à votre avantage...comment dire, c'est presque une atteinte à la propriété intellectuelle...Certains le font pourtant.

A plus tard.




 

16/04/2011

Le vieux crabe ne bave plus...

... Il tousse !

La bave.JPG

Copie d'écran sur une page com' du Blog de Papydompointcom...

***

Un peu en manque d'inspiration, d'expiration également comme je vous l'expliquerai plus tard, je n'ai trouvé que cette bien peu spirituelle manière d'illustrer mon billet.

Certains je l'espère s'amuseront de l'exquise courtoisie dont fait preuve l'outragé du blog50 qui à l'en croire fut victime d'une horrible cabale de la part d'internautes haineux qui ne savent pas apprécier les délicates subtilités qui parfument les commentaires qu'ils lâche parfois sur les blogs des gens qu'il n'apprécie pas...

En ce qui me concerne, je suis plutôt amusé par ce très exclamatif commentaire qu'a cru bon flatuler le distingué blogueur à la suite du mien, parfaitement courtois le mien,  comme vous pourrez en juger si vous prenez la peine de consulter ce lien qui renvoie sur le site du trekker traqué...

***  Pour clore eksétéra... ***

Nous n'allons pas gâcher nos fêtes de Pâques en donnant à cette affaire beaucoup plus d'importance qu'elle n'en a...

Brisons-là, et comme on dit à Cuba :

Les chiens aboient quand le car de la Havane passe...

***

La vie à pleins poumons...

Vous avez pu vous rendre compte que depuis quelques temps, mes billets se font plus rares, et parce que je manque d'air, mes notes n'ont plus le souffle d'entan...

C'est tout simplement que depuis plus de deux mois maintenant, je me débats dans un drame shakespearien, Toubib or not toubib, et je tousse donc j'essuie...A bout de souffle.jpg

Pour illustrer ce chapitre, j'ai choisi la scène finale de La Dame aux Camélias dans laquelle Marguerite Gautier avoue à son amoureux qu'elle s'est laissée séduire par cet imbécile de Koch, sans avoir pris au préalable la précaution de se faire administrer le BCG...

Un moment d'égarement, et voilà une vie gâchée !

Notez que j'aurais tout aussi bien choisir une photo extraite du film A bout de Souffle.

Bref, depuis deux mois, je suis dans l'état du joueur de poker qui s'effiloche entre deux quintes, et dont la toux lui fait perdre ses atouts...

Las de voir que le temps avec qui tout passe ne fait pas que la toux passe, je suis allé consulter...

Je suis sorti du cabinet avec une ordonnance me prescrivant pour une semaine d'antibiotiques, des pulvérisations aux corticoïdes, et une magnifique bouteille de sirop non remboursée...

J'étais muni également de deux lettres me renvoyant à mon cardio, ainsi qu'à un pneumologue...

Nous étions début Avril, j'ai pris mes rendez-vous.

Coïncidence ou pas, les deux sommités médicales étaient disposées à me recevoir le même jour...Le 16 Mai au matin pour le cardio, le 16 mai en fin d'après-midi pour le pneumologue. Il parait que ce sont des délais normaux, moi je veux bien...

J'ai compris comment fonctionne la médecine de haut niveau.

Le spécialiste surbooké ne consulte plus, il consacre tout son temps aux visites. Il vient le jour de vos obséques pour s'excuser de ne pas avoir pu vous recevoir plus tôt, et c'est votre veuve qui paie la consultation, plus les frais de déplacements...

Aurais-je la patience d'attendre ?

A plus tard j'espère...





11:32 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (8)

10/04/2011

Les promesses d'hier furent sans lendemain...

...Refaisons les mêmes pour demain... ?

Mise en route.JPG

... Remise en train...Jeudi dernier à Néris les Bains, il est 10 heures15...(Extrait vidéo)

Les habitués de ce blog savent que d'Avril à Juillet, il leur faudra faire preuve d'indulgence  envers le rédacteur du site qui, saison colombophile oblige, ne peut s'empêcher d'inviter les valeureux coursiers ailés de son frère à faire une petite halte sur ses billets...

Jeudi dernier, dans l'attente des concours de la ligne Nord-Ouest qui ira de Bourges le 24 avril  à Brest le 30 juillet avec des étapes à Châteauroux, Tours, Le Mans, Caen et Lamballe(St Brieuc), nous avons effectué un petit décrassage de 51,5 km à Néris les Bains.Néris les bains.JPG

Au 30 pigeons de mon frère Joêl, étaient joints une vingtaine de ceux de Fabrice qui a son colombier au-dessus de Volvic. J'ai choisi Néris les bains, d'abord parce que Néris est situé à une cinquantaine de km sur la ligne de vol, et que les deux colombiers en sont équidistants, ce qui permet de comparer les performances de chacune des deux équipes...

Lâchés à 10h15, les pigeons de mon frère sont arrivés à 10h55, soit pour un premier entraînement une belle moyenne de 77,25 kmh. Les trente pigeons sont rentrés au colombier en moins d'une minute, c'est excellent !

Ceux de Fabrice qui ont sans doute suivi le gros paquet se sont ensuite un peu éparpillés car les premiers ne sont rentrés qu'à 11h02, et le reste s'est échelonné sur un quart d'heure environ.

Ce n'était qu'un entraînement, il faut éviter de tirer des conclusions hâtives...Dimanche 17 aura lieu un autre entaînement , entraînement société celui-là qui emmenera les pigeons de quinze ou vingt colombophiles différents à Montrond les Bains, soit de 100 à 120 km selon les positions des uns et des autres.

Ce sera déjà plus sérieux. Puis, le 24 avril, jour de Pâques, les pigeons effectueront à Bourges leur premier concours officiel...Je vous reparlerai de tout ça en temps utile...

***

Il est venu, on l'a vu, il est reparti.

C'était mardi je crois. Une visite quasi confidentielle, puisque seulement 800 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour assurer sa protection. Ne résistant pas à sa curiosité naturelle, Nicolas est venu à Issoire pour constater de visu et sur place, de quelle manière étaient élaborés les alliages alu de son Airbus One...

***  Putain, c'est du solide ! ***

Je cite la une de La Montagne qui titrait : Le Président du pouvoir d'achat est de retour.

Pas chaud chaud.JPGLe reste de l'article laissait penser que seul le président était de retour, encore n'était-ce que le président des Umpes outragés, des Umpes meurtis, mais des Umpes libérés de Jean-Louis et de Rama,...Pour le pouvoir d'achat, c'est une autre paire de manches, on l'a laissé s'échapper en 2007, nous ne le rattraperons pas de sitôt, sauf si Nicolas est réelu en 2012 !

A vous de voir...

Est-ce avant ou après avoir regretté que la France ait laissé le groupe Péchiney tomber dans l'escarcelle d'Alcan le géant canadien, et d'avoir oublié que c'était en 2003, du temps où il était ministre de Chirac, je ne me souviens pas...

Toujours est-il que Niko, l'ami des ouvriers qui une fois par mois au moins défend leurs intérêts auprès des grands patrons, avec qui il grignote volontiers au Bristol, une rondelle de saucisson arrosée d'un coup de rouge, Niko s'inquiète de leur sort, et de l'injustice qui leur est faite dans le partage de la galette où semblerait-il, ce sont les princes du Cac40 qui se taillent des parts de roi et ne laissent que des fèves aux malheureux prolos...

Où sont passés les 160 milliards ?

Ce n'est pas si vieux, c'était en 2009. L'homme qui a promis qu'il ferait tout ce qu'il promet de faire et qui par conséquent fait tout ce qu'il a promis, avait promis de mettre en oeuvre une plus juste répartition des fruits du travail et de la croissance.

Il faut avait-t-il dit appliquer le principe des trois tiers...Un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés, le dernier  tiers pour l'investissement et le développement de l'entreprise. Beaucoup de gens ont applaudi, ils avaient raison, l'idée était excellente.

Puisque Nicolas Sarkozy s'était engagé à la mettre en application, on peut imaginer que dès le lendemain de sa déclaration, le Gouvernement et la majorité Umpe se sont mis au boulot, et que c'est désormais une chose acquise, le principe des trois tiers est appliqué dans toutes les entreprises de France et de Navarre...

Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy veut donner comme une touche finale à son génial projet.

Il souhaite rajouter un petit plus au tiers prolo qui apparamment ne fait pas décoller les stats du pouvoir d'achat...Pourquoi pas rajouter un petit pourcentage indexé sur la part des actionnaires...C'est du gagnant-gagnant, le prolo touche une aumône, et se sent d'un seul coup solidaire avec son camarade actionnaire du Cac 40...C'est pas démago pour un rond, et ça te ressoude le pacte social et républicain plus efficacement qu'un grand débat sur l'Islam.

Trois tiers nous avons dit...

Nous connaissons le montant du tiers des actionnaires, c'est 80 milliards d'euros qui ont sauvé de la misère un grand nombre de nécessiteux...Par contre, et le Président de ce qui reste de l'Umpe s'en est étonné, pour ce qui est du tiers qu'il avait promis aux futurs chômeurs de l'hexagone, et du tiers qui aurait du booster la modernisation de notre industrie, soit deux fois 80 milliards, deux fois le tiers des actionnaires on n'en trouve nulle trace, c'est bizarre...

Il manque donc 160 milliards par rapport à ce qu'avait prévu Nicolas. 160 milliards, c'est pile poil ou pas loin le montant du déficit budgétaire... Un déficit qui tôt ou tard sera payé par les prolos. Ils y retrouveront leur compte.

Encore une promesse qui sera tenue...

A plus tard...


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique