logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/11/2009

L'Histoire revue de près...

...Grâce à la Préhistoire...

pteranodon.jpg

Ces deux-là sont sauvages.

***

Nous allons remonter très très loin dans l'Histoire, Conan n'était pas né, Rahan non plus, probable. Vous, spectateurs assidus de TF1, lecteurs du Figaro voire abonnés à Rustica pour les plus cultivés d'entre vous, ne pouvez avoir qu'une très vague idée de ce qu'était la vie pour nos aïeux des premiers âges.

D'ailleurs, avant d'aller plus avant, nous vous conseillons fortement de consulter l'inestimable ouvrage historique, "Homo sapiens est arrivé...", que vous trouverez dans les archives assez bordéliques il faut le dire, et poussièreuses un brin, de ce blog qui toutes mes chéries vous étonne et vous ravit...Afin de vous entrainer à remonter le temps, une fois activé le lien, je vous conseille de commencer par la fin.

L'histoire que je vous conte aujourd'hui se déroule juste avant que Marcel, las du monde et du bruit, fatigué de voir que rien ne se passait comme il l'aurait souhaité, abandonné du Dieu qu'il avait créé à son image, un Dieu presque aussi vieux que lui qui devenait sénile et ne lui servait plus à rien, regardait impuissant ses fils détruire le monde qu'il avait rêvé.

Marcel se désespère...

Depuis pas mal de temps, se rendant compte que plus rien ne serait éternel, Marcel avait pris sa décision. Puisqu'il était le premier homme apparu sur la terre, il était de son devoir d'être également le premier  à mourir. Il s'y était préparé, il n'avait pas peur.

 Il n'avait pas peur, mais il avait des regrets. Il aurait voulu ne serait-ce qu'une dernière fois tenter de sauver ce monde qu'il savait voué à sa perte. Marcel était un homme, et comme tous les hommes, il croyait pouvoir changer le cours des choses, forcer le destin...Tin tin tin...

René au boulot.jpgIl savait qu'il n' y avait rien à faire. Grâce aux champignons cuisinés par un de ses petits-fils, Hareuh Ney, que nous voyons ici dans un des exercices où il excelle, l'arrêt de la machine juste avant l'apéro, Marcel connaissait l'avenir, il savait ce qui s'était passé dans le futur, au moins jusqu'en l'an 2009 !

Hareuh Ney, dit Héraime,  qui s'était établi comme chamane-pêcheur-jardinier-peintre dans les Monts du Forez, au pied des Hautes-Chaumes était passé maître dans la préparation des plats de champignons qui hallucinent Eugène.

Grâce à une préparation à base de chanterelles et de Gamay du Forez,  l'estomac ravagé par l'acidité du pinard dont on se demande s'il est absolument nécessaire de l'incorporer à la recette, personnellement j'en doute, Marcel avait pu voyager dans le temps, et, désolation des désolations, avait pu se rendre compte de ce que, perpétrées dans des siècles et des siècles, la cupidité et l'ambition de ses fils peu amènes avait fait de l'humanité. Une humanité que lui Marcel le premier homme, secondé par Gisèle le deuxième, aidés qu'ils furent par ce Dieu si pratique qu'il inventa à force d'imagination  parce qu'il en avait besoin, cette humanité qu'ils avaient réussi à faire vivre, cette humanité née de lui, il l'avait vue partie grave en brioche en moins de un ou deux millions d'années. Quel gâchis !

Il mourrait, puisque c'était écrit dans le dernier chapitre que la plupart d'entre vous ont lu en premier, mais avant de partir, il fit une tentative ultime pour sauver ce qui pouvait l'être. 

Au cours de l'un de ses nombreux voyages dans un futur dont certains de nous se souviennent, il avait rencontré, outre une superbe rousse, dont nous pourrions vous parler pendant des heures, ce sera pour une autre fois car nous ne sommes pas là aujourd'hui pour sombrer dans le libidineux et nous laisser entrainer dans la gaudriole, il avait rencontré un curieux petit bonhomme capable d'accomplir des prodiges. C'est exactement ce qu'il lui fallait, quelqu'un capable d'accomplir des prodiges.

Ne pouvant rien faire d'autre, Marcel décida de faire appel à lui. Se souvenant d'une terrible bataille vécue au cours d'une indigestion carabinée, à se demander ce qu'il avait mis dans la sauce le chamane, il s'en inspira. Marcel savait tirer les leçons de l'Histoire.

 *** Le dernier pigeon ***

 Il lui grava ce message :

Nonoeil.jpg"L'heure est grave. Je n'ai plus de ptérodactyle, mes fils ont bouffé le dernier. C'est pourquoi je t'envoie un pténarodon, c'est aussi rapide, mais d'un maniement plus délicat. Il est dressé pour revenir à son colombier, tu auras juste à l'enfourcher, il te ramènera ici.

 J'ai besoin de toi, je t'attends.

 Signé ton ami Marcel.

PS : Fais gaffe dans les virages un peu serrés à droite, le bestiau pourrait bien te crever un oeil avec sa corne à la con !"

Pterodactyle4.jpg

Note de la rédaction : C'est vrai que pour voyager, le ptérodactyle est nettement moins dangereux que le ptéranodon (voir photo-bandeau) à cause de cette corne à la con. Il a raison Marcel.

Angoissé mais confiant, Marcel attend...

Depuis deux jours déjà que le ptéranodon bourré de champignons voyage dans le temps. Marcel l'a choisi robuste et résistant, mais c'est loin 2009, aura-t-il la force le courageux animal d'aller si loin et surtout d'en revenir ?

Marcel scrutait l'Horizon. Le temps était clair, un léger vent de Nord faisait frissonner le feuillage du grand chêne d'où tombait une pomme parfois...Qui pouvait croire que le malheur guettait dans l'ombre, et pourtant.... A son tour, Marcel frissonna, non il ne rêvait pas. A peine visible dans la légère brume qui flottait au-dessus de l'horizon, le SMS se faisait de plus en plus net, on pouvait lire distinctement :

Falcon 7X.jpg" Salut Marcel, bien reçu ton message. J'aurais préféré que tu m'envoies un Falcon, ton ptéranodon pue que c' en est une horreur. Il a failli bouffer Fredo en plus cette saloperie !

Je termine le pouvoir d'achat, et je te rejoins tout de suite après. Embrasse Gisèle de ma part.

Signé Nicolas.

PS : As-tu bien reçu la photo dédicacée de Carla à poil que tu m'avais demandée ? "

Alors que la brise légère chasse les dernières volutes du message tant attendu, Marcel respire, le monde sera peut-être sauvé.

Nicolas l'a promis, il viendra.

A suivre...

 

 

 

19/09/2009

Comme ci comme ça...

...Et méli-mélo...

La Madeleine.jpg

En montant La Madeleine...

***

Bluffé par Héraime et ses cueillettes miracles, j'ai presque honte de vous montrer ces pauvres champignons de souche, mais pour l'instant je n'ai pas mieux...Champignons.jpg

Vous avez appris à me connaître, vous savez que je fonctionne par association d'idées.

Les cèpes de héraime, et les ceps de vigne, qui actuellement sont vendangés. Qu'auraient-ils donc à voir avec un blog qu'avant mes vacances j'ai visité...

Il y était question de l'aurochs.

Un peu d'histoire...

 L'aurochs, ce bovidé fabuleux que jadis, Karl der Gross, l'empereur du Saint-Empire Germanique chassait à l'épieu du coté d'Aix la Chapelle. Il chassait à l'épieu, car la carabine Remington à balles blindées ne fut inventée que beaucoup plus tard. Tout empereur qu'il était, Charlemagne chassait à l'épieu, comme n'importe qui à l'époque.

 Bien avant lui, les petits-enfants de Marcel qui trucidaient volontiers cet animal dans les forêts de la Limagne eurent l'idée, après avoir sauvagement massacré leurs mamans, eurent l'idée de parquer les petits aurochs qui gueulaient comme des veaux, c'étaient des veaux du reste, de parquer les bestiaux dans un corral, ce qui les obligea à inventer d'abord le fil de fer barbelé.

 C'est comme ça que progresse l'humanité, une idée en entraînant une autre. C'est ainsi que naquirent les premières vaches laitières.

Vous me direz, vu ce qui se passe en ce moment, les gamins de Marcel auraient mieux fait de transformer les petits aurochs en escalopes, ça nous aurait fait économiser du pognon. Mais l'histoire va son chemin, et on n'en arrête pas le cours.

Premières vaches laitières donc, ce n'est que plus tard que l'homme inventa le boeuf, presque par accident d'ailleurs. Plus qu'énervé par un jeune taurillon qui s'essayait à des exercices que la morale réprouve durant la traite, Jean-Michel, le métayer, c'est ainsi qu'on appelait celui qui s'occupait de la ferme, c'est ainsi qu'on appelait les installations où on élevait les vaches, c'est ainsi qu'on appelait les femelles d'aurochs apprivoisées, bref, dans un coup de colère, las de se voir casser les pieds par le taurillon qui grimpait sur la laitière au risque de renverser le pot au lait, Jean-Michel s'écria "Tu me les casses pauvre con !" (*), et lui écrabouilla les siennes au taurillon entre deux grosses pierres qu'il gardait à portée de la main, au cas où le loup serait rentré dans la bergerie, car il y avait aussi quelques mouflonnes dans l'enclos des aurochs, et il y avait des loups à l'extérieur.

 A ce propos, il faudra que je vous dise comment fut inventé le roquefort à partir du lait des mouflonnes captives devenues douces comme des agneaux ...Laissons là les mouflons, et revenons à nos aurochs. Après s'être aperçu que l'aurochs mâle était beaucoup plus docile après qu'on lui eut écrapitouillé le balancier, Jean-Michel procéda de même avec ses camarades...Les camarades du taurillon s'entend !

 Ainsi, d'un coup en vache naquit le boeuf.

(*)- D'après certains historiens, il se pourrait que ce soit Jean-Michel, le métayer, qui  ce même jour eut l'idée de faire le Salon de l'Agriculture, afin de présenter les plus belles bêtes de son élevage. Il se peut, mais nous n'en avons pas la preuve formelle, laissons donc de coté cet aspect des choses...

Nous sommes loin des cèpes de Héraime, et pourtant...

Un peu de science...

aurochs_cellettes2.jpgA partir de l'aurochs (avec un "s", j'ai vérifié), furent donc créés par sélections successives les différentes races de vaches laitières et races à viande qui aujourd'hui, du moins pour celles qui ont la chance d'être au pré, regardent passer les trains qui roulent de plus en plus vite, à te leur filer le torticolis aux pauvres bêtes ! Les scientifiques à qui rien n'échappe ont noté que le cou de nos vaches s'allonge au même rythme que la progression des lignes TGV...On pourrait en deux ou trois décennies faire évoluer la Normande et la Holstein vers quelque chose qui ressemblerait à une girafe. Ce qui tomberait à pic, car la girafe, la vraie, dans quelques décennies, elle aura probablement disparu...Darwin reveille-toi, ils sont devenus fous !

Dans le blog dont je vous parlais, il était question des travaux effectués par des généticiens qui à partir de races rustiques, telles les Salers, les Aubracs et la vache écossaise, reconstituèrent par sélection génétique inverse, l'auroch disparu de nos forêts depuis longtemps.

Mais est-ce bien un  aurochs vrai de vrai que les scientifiques ont reconstitué ? Les naturalistes purs et durs prétendent que l'aurochs sauvage, contrairement à ceux que nous voyons sur la photo, étaient totalement dépourvus quand la bise était venue d'étiquette en plastique jaune à l'oreille...Est-ce que ça vaut le coup de pinailler sur des détails ?

Pour vous faire une idée, allez faire un tour là-dessus :

***  On n'est pas des boeufs ! ***

*** 

C'est bientôt la fin ? Nous y arrivons !

Les cèpes de Héraime, les ceps du vignoble du Forez, et les ceps du vignoble de Savoie...Par sélection génétique inverse, c'est un scoop, des savants ont réussi à partir du Côtes du Forez et de l'Apremont à reconstituer le Destop !

 C'est un exploit qui méritait d'être salué, voilà qui est fait !

A plus tard...

 

09/11/2008

Le rêve américain...

... Deux noires pour un barbu, ou bien est-ce autre chose...

 
*** Rencontre à Brodway, la veille du Marathon...***

 Enfin, il est arrivé. Depuis un peu moins de quatre mille ans, disons depuis deux mois c’est déjà pas mal, nous le prédisaient les prophètes. Dommage que ce soit le 4 novembre qu’aient eu lieu les élections américaines, imaginez un peu le triomphe si nos amis, car ils sont désormais plus qu’avant nos amis, avaient voté le 25/12. Imaginez un peu le tabac qu’eut fait la victoire de Monsieur Obama un 25 décembre ! Pour sûr, il cassait la baraque.

 Enfin, le voilà. C’est une explosion de joie à l’échelle de la planète. Que ceux qui voyaient déjà les USA en morceaux se souviennent bien de ce 4 novembre 2008, ils verront à quel point le monde entier porte  sur ces US le même regard d’espoir.

 Le Rêve Américain n’est pas un rêve, c’est une réalité, l’Amérique fait toujours rêver...Souhaitons que le reveil ne soit pas trop douloureux, trop décevant, souhaitons...

 Barack Obama a recueilli 53 %  des suffrages, et le système amplificateur du scrutin de là-bas fait qu’il a remporté les deux tiers des « grands électeurs ». Sa victoire est totale.

 Juste pour rire, c’est un peu comme chez nous, un Président largement élu en 2007 avec 53% des suffrages, et qui s’est vu soutenu par une large majorité à l’Assemblée. Là s’arrête la comparaison.

 D’abord, après sa victoire, Barack Obama est allé lui-même remercier et féliciter ses militants, il n’a pas laissé le soin à Johnny Hallyday, avec encore la bouche pleine du sandwich aux rillettes, de décrire aux micros des télés l’ambiance de la soirée de Gala du Fouquet’s, avant que the Mister Président du Royaume de France s’embarquât pour la Crête, ou pour Cythère, je ne sais plus, c'est si loin tout ça... Seule la Paloma se souvient des traces d'écume  qu’en ces mers elle laissa…Mais surtout, le Président que le Peuple de France s’est choisi  en 2007 n’est pas noir mesdames et messieurs bonsoir !

 Car le fait majeur de cette élection, outre  que les citoyens américains en avaient plus qu’assez de l’administration Bush et de sa politique, huit ans, ça suffit, c’est ce que beaucoup disaient, le fait majeur, c’est que les Américains ont élu Barack Obama non pas parce qu'il est noir, mais malgré qu’il soit noir.

 Rendez-vous compte, il n’y a encore pas si longtemps, Barack n’aurait pas pu s’asseoir à coté de Mac Cain dans le bus, et les millions de noirs américains qui en ont fait leur champion ne se seraient pas approchés des urnes. Tout cela est vrai, il faut donc se réjouir de cette élection, et je m’en réjouis. Mais quitte à gâcher un peu la fête, si je m’en réjouis, je m’en attriste un peu aussi.

 Oui, je m’attriste qu’en ce début de siècle où tant de défis et d’épreuves attendent l’humanité, nous en soyons encore à écrire notre Histoire avec des crayons de couleurs.

 « Le Premier Président Noir des Etats-Unis d’Amérique »

 Cette phrase prononcée avec des trémolos dans la voix par des journalistes émerveillés, qu’a-t-elle donc de si extraordinaire. Les droits civiques pour tous les citoyens, c’est récent en Amérique, mais guère plus que le droit pour les Françaises de voter, d’avoir un compte en banque à leur nom, ou de disposer de leur corps.

 Est-ce que les Sud-africains  ont attendu quarante ans pour élire Nelson Mandela  après que les noirs aient conquis leurs droits. Alors, où est-il le prodige ? Est-ce qu’on aurait oublié que la population des USA est un melting pot de gens venus de tous les continents, Europe, Asie, de l'autre Amérique, de leur plein gré pour la plupart, et de force pour d’autres, d'Afrique notamment ; les moins nombreux étant les descendants de ceux qui étaient là avant tous les autres, mais c’est une autre histoire...La couleur blanche est moins dominante qu'il n'y paraît, la statistique dirait sans doute que du 55/45 en faveur du blanc-blanc, c'est bien un maximum. Le wasp s'étiole, aujourd'hui un enfant sur deux ne naît pas blanc au pays  de l'Oncle Sam.

 Quoi d’extraordinaire à ce qu’un homme comme Barack Obama soit élu Président...Ce ne devrait pas l'être, mais bien sûr que ça l’est extraordinaire. Est-ce que ça signifie qu’un verrou, s’il n’a pas encore tout à fait sauté dans les têtes, ce verrou peut sauter bientôt ? Premier Président Noir des Etats-Unis…Barack ne serait  pas le dernier alors, un fils de Cochise le prochain ? Ce ne serait pas pour me déplaire.

 Il y a de quoi se réjouir donc. Chez nous, il n’y aurait même pas eu de suspense, Barack Obama aurait été élu avec 81 % des suffrages, même score que Chirac en 2002. C’est dire si chez nous on les aime les noirs  aux responsabilités, presqu'autant que les femmes, et beaucoup plus que les arabes, mais leur tour viendra, place aux noirs d'abord, black is beautiful !

Monsieur s' il te plaît...

 

... Dessine-moi un Président.

 Tout le monde l’aime Barack, de gauche à droite et du centre au milieu, c’est quasiment le plébiscite. C’est vrai que chez nous, les noirs ont toujours eu le droit de prendre le même bus que n’importe quel candidat à la Présidentielle. Ils ont bien quelques difficultés pour louer un appartement, ou pour rentrer en boîte de nuit s’ils ne sont pas les musiciens, les danseuses, ou les chanteuses de l’orchestre, mais pour le bus, c’est nickel. Pas trop facile pour eux  encore de trouver du boulot aux noirs, sauf au noir, mais Brice va leur arranger ça…

 Il me vient une idée, Il est pratiquement français Barack, si on en croit l’article paru aujourd’hui dans La Montagne. Lisez :

***Le_Gaulois_Noir.jpg***

 Il a des ancêtres dans l’Est, un de ses illustres aïeul serait Jean II le Bon (Bataille de Crécy, Père prenez-garde à gauche, Père prenez-garde à droite surtout, surtout à droite Père…Si ma mémoire est bonne, ndlr) ; C’est bien le diable si en cherchant un chouïa, et pour peu qu’on y mette un peu de bonne volonté, on ne le tricolorise pas avant 2012 l'ami américain !

 Nous voilà en 2012, Barack Obama se présente. Il a de bonnes chances, des sondages à 81 % en 2008, il  lui restera assez pour faire 53 % en 2012. Le Français aime l’exotisme, après le « Premier Préfet Musulman », la « Première Ministre de la Justice issue de l’immigration », la « Première Secrétaire d’Etat d’une minorité visible » nommée précisément pour qu’on la voit, plus les petits derniers que nous ne connaissons pas encore et qui seront « premiers quelque chose », après Giscard, le premier Président Français né à Coblence, Balladur né en Turquie, nous aurons notre premier Président Américain Noir  né d’une mère blanche à Hawaï…

 A propos de Giscard, il fut à la fois descendant de Louis  xV par les soubrettes, et cousin de Jean-Bedel, l'Empereur de Centrafrique, son beau-frère aussi, mais là ce sont des ragots. Jean le Bon était de la Maison des Valois ou il aurait pu, c'est bientôt l'heure du film je n'ai pas le temps de vérifier. Louis XV était un Bourbon d'accord, mais il  doit bien y avoir une goutte de sang des Valois dans le Bourbon...ou une goutte de Bourbon...Bref, Valois, Valy, c'est du kif, et Hop, Barack cousin de Giscard et cousin de Jean-Bedel par le fait. Le  Centrafrique et le Kenya  presque voisins en Afrique, presque...la boucle est bouclée, vous êtes des nôtres Monsieur Obama. Vous ferez un Président français tout à fait convenable, je vous félicite.

 Cerise sur le gâteau, la première Première Dame de France Noire chantera des gospels à l’arbre de Noël de l’Elysée…Carla l'accompagne à la guitare...Non, pincez-moi, je rêve !

...

 Bonne chance Monsieur le Président, de rudes moments vous attendent…A plus tard...

****

 Si  j'y pense, on reparlera de tout ça un peu sérieusement, plus tard, quand la fièvre  sera retombée...

****

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique