logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/12/2006

OGM...Au Train de Sénateur...

Rediffusion...

 

 Les Ogm s'invitent dans la campagne !

Nous apprenons ce matin, que l'Union Européenne, dont fait partie la France, qui ne s'en souvient pas toujours, qu'elle aurait du depuis quatre ans déjà, appliquer une directive encadrant les cultures d'Ogm sur son territoire.

Ce rappel sera peut-être assorti, si la Cour de Justice Européenne le décide, d'une amende de quarante( maxi) Millions d'euros, plus une astreinte d' 1/2 Million par jour, soit 15 Millions par mois de retard dans l'application, après le Jugement.

L'Ogéméthon est lancé !

Au printemps, le Sénat a adopté un texte en première lecture, taillé sur mesure pour, et par ?, le lobby pro-ogm.

Cette loi sera durement discutée par les socialistes, c'est du moins ce que me disent dans leurs courriers, les parlementaires PS que j'ai interpellés sur le sujet...

Ce projet de loi n'est toujours pas inscrit à l'ordre du jour de l'Assemblée !

Les quarante Millions plus l'astreinte ne seront pas déduits des douze Milliards d'euros versés par l' UE à nos agriculteurs, ils seront ponctionnés dans votre poche (ce n'est pas trop grave !), et la mienne, et là, je ris un peu moins !

 

Je veux continuer à manger de l'herbe....

C'est ce que semble vouloir nous dire cette belle vache salers, et elle a raison!

En cela, elle est tout à fait d'accord avec les chercheurs de l'INRA de Theix(63), qui publiaient une étude,en 2003,qui démontrait que les vaches nourries à l'herbe, donnaient un bien meilleur lait, et une viande plus tendre et savoureuse que celles nourries avec des aliments composés.

Et ces chercheurs subversifs remettent ça avec les agneaux! ( Le Canard Enchaîné du 29/03/06 )

Ils démontrent l'impact du "Lien affectif" entre l'animal et l'éleveur qui s'occupe de lui, sur la qualité des produits d'élevage.

Et cet impact est positif lorsque l'animal est bien traité.

Si on les laisse faire ces salopards, ils vont démontrer qu'une alimentation "à l'ancienne", et les élevages traditionnels donnent, en termes de qualité, de bien meilleurs résultats que les élevages "en batterie" utilisant des aliments industriels...Ils vont foutre en l'air notre économie ces abrutis!

Et pourquoi pas remplacer les exploitants agricoles par des paysans, pendant que nous y sommes!

Fort heureusement les hautes autorités veillent au grain.

Ainsi, de cette loi sur les Ogm, dont je vous parlais dernièrement...

Ne tenant aucun compte de la lettre que je leur ai envoyée, ces Dames et Messieurs du Sénat, ont semble-t-il émis en première lecture un avis favorable sur cette loi.

Si l'assemblée fait de même, nous verrons "cohabiter" dans nos campagnes, Ogm,conventionnel et bio...

Un peu comme si le loup et l'agneau, le renard et les poules, jouissaient enfin des mêmes libertés dans le pré et le poulailler!

Allez, un sourire...Voici la suite du feuilleton "Fin des OGM"

Le feuilleton "Fin des OGM" constituera bientôt une Catégorie où je regrouperais les  7 épisodes...J'hésite encore sur la mise en forme.

Ceux qui veulent lire ce feuilleton en retrouveront tous les épisodes en parcourant les différentes notes de "OGM...Droit dans le Mur"...

A bientôt....

05/11/2006

Le Bon Grain est Livré...!

Je Sème à tout vent...!

  

José Bové s’est encore distingué !

 Avec 150 autres « alter mondialistes » et « faucheurs volontaires », il a tenté (réussi ?) de rendre « impropre » du Maïs OGM chez un gros exploitant du Sud-Ouest !medium_jose_bove.jpg

 Celui-ci a d’ailleurs tiré un coup de fusil sur les manifestants, avant de démolir quelques bagnoles à coups de 4*4 !

 Ils sont, José et lui, en garde à vue tous les deux !

 Passé presque inaperçu, et c’est pourtant là un fait important ,du maïs doux, destiné à la consommation humaine, voisinait à coté des 2000 tonnes de maïs Ogm destiné lui, à l’alimentation du bétail, en Espagne.

 Il y a fort à parier que les deux récoltes se sont faites avec les mêmes engins, et que les champs étaient voisins sur l’exploitation.

 De quoi faire réfléchir ceux qui penseraient encore qu’il est possible de faire cohabiter sans problème des cultures conventionnelles et bio, avec des cultures d’Ogm, si ceux-ci se généralisent.

 Voici une note que j’ai écrite le 20 Novembre 2005,dans un forum de discussion, et qui explique en partie dans quelle situation nous sommes aujourd’hui, vis-à-vis des Ogm….

Bonjour.

 Nous avons face au développement des plantes OGM en agriculture, des positions opposées sur bien des points.

 Je laisserais de coté le débat d’ordre « idéologique » qui à mon sens détourne le débat du vrai sujet.

 A savoir : Faut-il ou non laisser se développer « Librement » ces cultures, au sens libéral du terme, c'est-à-dire selon les lois du marché, offre correspondant à la demande, et ce dans le cadre d’une réglementation démocratiquement définie, conforme aux normes sanitaires et alimentaires donc, dans notre pays selon des règles et des lois votées au parlement, et promulguées par décrets publiés au journal officiel.

 Déjà, ça se complique, parce qu’en France, il n’y a encore pas de loi qui définisse clairement le cadre d’application des cultures OGM.

 En Europe non plus d’ailleurs.

 Comme souvent, le législateur est très en retard par rapport aux innovations.

 C’est cette position du « Wait and See » de nos politiques qui conduit aux affrontements et aux débordements entre « pros » et « anti –Ogm ».

 Aujourd’hui, quelle est-elle cette réglementation ?

 En Europe.

 Jusqu’en 1999, les semences et plantes Ogm étaient traitées comme les autres cultures.

 Puis, tenant compte d’un phénomène de « rejet », des consommateurs et du monde agricole, il fut décidé d’établir un « Moratoire » avant d’autoriser de nouveaux OGM, que ce soit pour l’importation ou la culture.

 Les processus d’autorisation ont été relancés en 2004. Ainsi, deux maïs, de Sygenta et Monsanto ont été autorisés, et une vingtaine d’Ogm sont en attente d’autorisation.

 Cependant, les Etats membres peuvent maintenir une interdiction de culture d’OGM, même si ceux-ci sont autorisés sur le plan communautaire.

 Ce dispositif, qui en fait laisse à chaque Etat Membre la liberté de décider de ce qui peut être autorisé ou interdit sur son territoire en matière d’ Ogm a été entériné en Juin 2005 par le Conseil des Ministres Européens.

 En France.

 La réglementation Française respecte la réglementation Européenne….Avec retard.

 Ainsi, la Directive Européenne de Juin 2001 n’a toujours pas été transposée en Droit Français.

 Cette directive est suivie par l’Espagne pour la culture réglementée(1), encadrée et surveillée du maïs résistant à la pyrale, et qui bénéficiait d’une autorisation antérieure au Moratoire de 99.

 Ce maïs, dont quelques 1000 hectares (2), surface appréciée, puisque non déclarée parce que non soumise à déclaration par vide juridique, ont cette année été cultivés dans le Sud-Ouest.

 Discrètement, mais en parfaite légalité, du fait de la non application par la France de la directive de Juin 2001 !

 Mr Bussereau, actuel Ministre de l’Agriculture a évoqué, suite à la révélation par la presse de ces cultures semi clandestines, une loi pour 2006.

 2006, soit 2007-1 !

 Est-ce une bonne année pour élaborer et faire voter une loi quelque peu passionnelle dans le monde agricole ?

 Dans l’état actuel des choses, pour la campagne 2006, s'ils le souhaitent, les exploitants agricoles français pourront semer sans aucune contrainte, à coté des cultures conventionnelles ou biologiques, voire à coté des cultures de recherches pharmaceutiques réglementées, les maïs autorisés avant le moratoire.

 Ils pourront bien sûr en effectuer la récolte, le transport et le stockage avec le matériel utilisé pour les autres variétés, et peut-être, mais je n’en suis pas sûr, mélanger les récoltes.

 Aucune loi ou règlement ne fait obligation aux entrepreneurs qui effectuent ces opérations de quelconques procédures en matière de protections des récoltes quand ils passent de l’une à l’autre.

 A moins que…

 Sur le plan des responsabilités, la mission parlementaire, celle qui recommandait avec le succès que l’on sait, un « moratoire » sur les Ogm expérimentaux en plein champ, cette mission donc préconise une présomption de faute, à l’encontre d’agriculteurs qui cultiveraient des Ogm, si une « présence fortuite d’Ogm » était décelée dans des cultures non Ogm.

 Recommandation d’une mission parlementaire n’est pas loi !

 Cela va-t-il freiner l’élan des exploitants agricoles « progressistes » ?

 Avec un admirable courage, cette mission renvoie au niveau communautaire l’établissement des règles de co-existence des cultures classiques, biologiques ou transgéniques.

 Autorités communautaires qui nous le savons ont décidé en juin 2005 de laisser cette prérogative aux états !

 Nous avançons à pas de géant !

 Et en attendant ?

 Encore ne s’agit-il encore que d’une seule culture, le Maïs, présenté comme la plante posant le moins de problèmes !

 Mais demain ?

 Les firmes semencières possèdent toutes dans leurs groupes des producteurs de graines potagères, fourragères et légumineuses (Clause et Vilmorin appartiennent à Limagrain).

 Des projets OGM sont en cours sur ces cultures. Sans parler des arbres fruitiers et des animaux d’élevage…

 Comme eût dit le regretté Coluche, Jusqu’où s’arrêteront-ils ?

 Que va-t-il se passer ?

 Salutations..

 C'était il y a un an cette note, et bien voila ce qui se passe !

 Les Ogm envahissent la campagne en toute légalité, sans aucun contrôle ni précaution, dans la plus parfaite anarchie...

(1)- Les cultures Ogm en Espagne se font en réalité sans plus de contrôle ni précaution, et on relève des taux de contamination jusqu'à 20% sur les autres cultures.

(2)- 1000 hectares en 2005, et sans doute de 5000 à 10000 hecrares cette année.

A Bientôt...

08/08/2006

SAUVES par la SCIENCE...!

Il y a toujours

une Solution !

Résumé des chapitres précédents…
Enfin, la Conférence de Gênes est terminée, on va enfin savoir !
Quelles solutions vont se dégager pour remplacer ces foutus OGM dont on ne peut pas se passer, mais que l’on ne peut pratiquement plus produire, par manque de produits chimiques issus du pétrole.
Le pétrole, on va bientôt extraire la dernière goutte…
Thaliana revient…

----

Deux jours déjà qu’elle était annoncée, enfin elle est là !

-- On l'aperçoit juchée sur l'aile du "Jeanne d'Arc"

medium_thaliana.jpg

L’avion ministériel, après une escale à Bourbon l’Archambault, près de la forêt de Tronçais, escale nécessaire pour faire le plein, venait juste de se poser à l’Aéroport de Fontainebleau.


Depuis plusieurs années déjà, les aéroports, beaucoup moins nombreux qu’au début du siècle, avaient été déplacés à proximité des grands massifs forestiers.
C’était beaucoup plus pratique pour faire le plein, on trouvait là du bois en abondance.


En effet, depuis la grande pénurie, les constructeurs d’avions avaient abandonné les turboréacteurs, gourmands en kérosène, pour des moteurs à hélices équipés de gazogènes.
La moitié de la carlingue était chargée de bûchettes de bois sec, et deux robustes « chauffeurs » remplaçaient désormais les graciles hôtesses de l’air.


Le progrès n’a pas que du bon !


« La voilà ! ».
La porte s’ouvre, et notre  blonde et jolie Ministre de la Recherche, Thaliana Lafleur de Sinquepeyre apparaît, épanouie, rayonnante…


Les flashes crépitent, les micros se tendent, les cameramen se bousculent…


« Je suis enceinte de six mois ! » furent ses premiers mots à la descente du « Jeanne d’Arc », l’avion des mini-stères (pardon !).


Les quelques informations qui filtraient lors du déroulement de la Conférence, faisaient  effectivement état des longues entrevues dans leurs hôtels respectifs entre le délégué Italien, le séduisant Secrétaire d’Etat aux transports, Marco Illich Ziffredovitch, et notre jolie Thaliana, mais nul ne soupçonnait qu’il se fussent penchés sur les dossiers avec autant d’assiduité !


« Et les Ogm ? » osa questionner un très vieux journaliste, un certain David Pujadas.


« La question est pratiquement réglée, je vais… »…


Nom de Dieu, mais qu’est-ce que c’est que ce bordel !


Profitant de la présence des caméras, un groupe de manifestants, beaucoup de noirs parmi eux, qui défilent avec des pancartes « Non au Kenya coupé en deux ! » peut-on lire sur la plupart, ainsi que « Evacuez les Colonies du Kilimandjaro ! ».


Et les manifestants qui scandent : « Ré-so-lu-tion 242..Ré-so-lu-tion  242… ! », personne ne comprend rien, bien que l’on puisse penser qu’il s’agisse d’une protestation contre la construction d’une barrière de sécurité, la quatrième en moins de cinquante ans,construite par L'Empire Hébreu.
Israël a décidé, pour parer aux incursions terroristes, de protéger ses frontières par un mur.
Effectivement, le Kenya sera coupé en deux…Mais est-ce que c’est important ?


Une fois les manifestants assommés, et portés plus loin par les forces de l’ordre, la conférence de presse peut commencer.


Les questions fusent…


« Est-il vrai que des essais clandestins ont lieu sur le Continent Européen, et en France ? »
« Où en sont les pourparlers avec le consortium l’ARNAC ? ».


C’est que depuis de nombreux mois, les rumeurs vont bon train, ne dit-on pas qu’il y aurait, sous prétexte de curiosité botanique, des essais en plein champ de cultures de plantes anciennes, sorties des réserves de l’ARNAC, ou directement importées des îles privées de ses hauts dirigeants...


Ces essais sont bien évidemment totalement illégaux, et déjà plusieurs champs suspects ont été retournés au bulldozer, ou fauchés volontairement par des citoyens outrés d'une pareille inconscience.


Seuls sont autorisées quelques fermes dites « Bio », à cause d’un amendement imbécile  de la vielle loi d’Octobre 2006, qui pour des raisons bassement électoralistes, permit  de maintenir quelques une de ces fermes, dans un cadre réglementaire très strict, avec des mesures de protection sévères.  Le personnel reste confiné à l’intérieur de l’enceinte protégée par des grillages et miradors, un mur de protection « Made in Israël », garanti infranchissable, et gardé jour et nuit par des gardes mobiles, bien que figés au garde à vous.


Or, selon la rumeur publique, l’ARNAC aurait racheté la presque totalité de ces fermes « Bio ».


La jolie Ministresse, on pouvait dire comme ça d’après la dernière édition du « Chti Bob », prit la parole :
« Avant toute chose, et pour éviter les commérages, sachez que Marco Illich et moi-même, nous avons décidé d’appeler notre enfant Marcel, l’échographie qui sera communiquée plus tard attestera que c’est bien un garçon, on voit d’ailleurs sur le cliché qu’il ressemble à son père.


Pour le remplacement des OGM, nous avons décidé de travailler en étroite collaboration avec les scientifiques de l’ARNAC.


Nous avons la certitude que dans les six mois, en retravaillant le génome des plantes GM actuellement cultivées, et en recombinant avec les souches dites « Naturelles », il sera possible de créer des plantes potagères, céréales, légumineuses et autres pratiquement semblables à celles qui étaient cultivées il y a cent cinquante ans ! 
Mesdames et Messieurs, je crois pouvoir vous l’affirmer, nous sommes sauvés ! »
Le moment d’incrédulité et de stupeur passé, un tonnerre d’applaudissements salua cette incroyable nouvelle.


Effectivement, en fin de conférence de presse, un communiqué conjoint du Ministère et de la Direction de L’ARNAC fut distribué à la presse.
Des fonds exceptionnels, neuf cents Milliards de $ US, seraient débloqués en faveur de l’ARNAC, à titre de subvention, pour la mise au point de nouvelles semences capables de se développer sans engrais chimiques, sans désherbants ou fongicides, assez résistants aux ravageurs, et capables de pousser dans des sols enrichis au fumier et au compost.
Et en plus il faudra le vérifier, il n’y aurait aucun risque pour la santé des consommateurs.


Ainsi, après de longs mois d’angoisse, nous étions heureux et soulagés.


Une fois de plus, des scientifiques opiniâtres et désintéressés sauvent l’Humanité.


Merci à eux…Et au progrès !

FIN...(Provisoire ,)

Je vais faire une compile des 7 chapitres Fin des Ogm,

Et mettre de l'ordre dans les différentes notes qui traitent du sujet .

A Bientôt...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique