logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/05/2007

Dis-moi ce que tu manges...(Rediffusion)

Notre nouveau Ministre de l'environnement, Alain Juppé, a froncé le sourcil au sujet du MON810 de Monsanto. Le MON810, vous connaissez bien sûr.
 Depuis que la communication sur les Ogm est claire ,limpide et transparente, chacun sait que ce maïs transgénique a été autorisé d'après les études de Monsanto, et que les résultats des dites études étaient falsifiés.
Donc Monsieur Juppé a émis des reserves sur ce maïs.
 Il va demander une étude complémentaire. Il recommande aux agriculteurs d'attendre...
 Rappelons à Monsieur Juppé qu'il est trop tard pour "attendre". Le maïs, Ogm ou pas est semé depuis pratiquement un mois.
Si réellement ce MON810 pose problème, il faut décider de le détruire partout où il a été semé, et demander à Monsanto d'indemniser les agriculteurs qui en ont semé.
A ce jour, ce sont environ 25000 hectares qui ont été ensemencés en maïs Ogm. Soit une récolte prévisible de 200 à 250 000 tonnes ! Qui est-ce qui va les bouffer ces 250 000 tonnes ?
Voici une note écrite en Novembre 2006, où j'exposais ma façon de voir sur l'information des consommateurs.
*** 
Bonjour.
L’action, plus que controversée, et de toute manière illégale, conduite par Bové et ses amis, finirait presque par occulter le fond du problème.

 A savoir, l’arrivée dans le monde agricole mondial de nouvelles semences dites Ogm.
 Diffusées sans grande opposition sur le continent Nord Américain dont elles sont issues, ces nouvelles cultures se heurtent à une très forte opposition sur le continent Européen, et chez nous, en France.

 Ces nouvelles plantes ont leurs partisans, et aussi leurs détracteurs.
 Si tant est que les sondages aient une signification, les trois quarts des Européens refusent que ces Ogm finissent dans leurs assiettes.
 Les pros Ogm crient à l’obscurantisme et à l’anti science ( en préférant la bouffe bio toutefois), et certains des antis vont jusqu’aux actions illégales, qui les conduisent au tribunal, devant des juges bien embarrassés.

L’arrivée de certains produits issus de ces cultures, pour l’essentiel interdites chez nous à usage alimentaire, a conduit le législateur à imposer un étiquetage.

Mais comme souvent, la loi marche à l’envers.medium_newmans_popcorn_natural.jpg Par exemple, ce pop corn,vendu au Luxembourg, est un pur produit Ogm, Eh bien, ce n'est pas marqué dessus !
 Un consommateur accro aux Ogm ne l'achètera pas !
 On impose une information négative.
 Plutôt que d’indiquer clairement ce qui compose notre alimentation, les produits alimentaires indiquent plus ce qu’il ne contiennent pas, que ce qui les compose.

Si je devais m’adresser à certains opposants aux aliments Ogm, et je suis de ceux-là, voici ce que je leur dirais :

 « Vous préconisez de "boycotter" tous les aliments qui ne portent pas en gros "Absence d'Ogm".
 Je préconiserais plutôt de faire écrire en gros "Contient des Ogm" sur les aliments qui en contiennent, tout comme "Traités aux Pesticides" sur les fruits et légumes qui l'ont été.
 De même pour la viande et les volailles, "Boeuf nourri au Soja Ogm", "Poulet engraissé au maïs Ogm", ce qui supposerait que tous les aliments qui ne portent pas ces précisions seraient garantis "sans Ogm", et non traités.
 Les choses seraient beaucoup plus claires.
 Les farouches partisans de ces Ogm pourraient enfin se ruer en masse sur cette alimentation moderne qu'ils préconisent pour toute la planète, et laisser les pauvres ringards comme moi, bouffer des cochonneries dites "bio" ou "naturelles", sans avoir à se crever les yeux sur les petites lettres des étiquettes, pour savoir si ou pas il y en a dedans des Ogm !
 On en arrive au paradoxe ou le "Sans Ogm" devient un argument de vente, comme il n'y a pas si longtemps, où l'on voyait des "Garanti sans Colorants" sur des produits, camemberts entre autres, qui jamais n'en avaient contenu!
 De même, on fait des tracasseries pas possibles pour certifier "bio" des produits qui somme toutes ne sont que des produits naturels et classiques, alors que rien n'oblige à indiquer quels produits chimiques, et en quelles quantités, ont été utilisés pour cultiver les légumes, fruits, et céréales que nous consommons.
 La bonne étiquette, c'est "Contient des Ogm", ce n'est pas n'en contient pas.
 Très vite, d'après les chiffres des ventes des distributeurs, on mesurera l'engouement réel des consommateurs pour ces produits.
 Les chiffres de vente vaudraient tous les sondages ! 
 Ce serait une façon de traiter le problème, puisque problème il y a, dans la clarté, la transparence, et l’apaisement.
 Pour l’heure, ces Ogm ne sont pas autorisés en Europe, mais de nombreux produits en contiennent dans leurs composants.
 Or, les consommateurs "Up to date", qui veulent en consommer à tout prix sont très embarrassés avec l’étiquetage actuel.
 Il y en a très certainement qui se trompent et qui achètent sans le savoir des produits naturels, sans Ogm, ou pire, des produits bio !
 Avec un étiquetage simple, « Produits Ogm », « Traités avec tels pesticides.. », « Nourris aux farines Ogm », « Elevé à l’herbe et à la farine bio », tout sera plus simple.
 Les lois économiques seront respectées, car il me semble bien que dans une bonne économie, ce sont les consommateurs qui sont maîtres  du marché.
 Les distributeurs feront remonter la demande aux producteurs, qui eux adapteront leurs productions à la demande.
 Si réellement, il y a comme c’est à prévoir, une forte demande de produits Ogm, il faudra en autoriser la culture commerciale.
 Mais tant que cette demande n’est pas formellement établie, il faut les laisser chez les semenciers.
    
  Cordiales Salutations...

26/02/2007

1950, Vous vous souvenez ?

Décidemment,j'écris beaucoup....

medium_pddplateau_001.jpg

Je vous illustre cette note avec une image du Puy de Dôme,car il est au coeur de mon récit.

Toujours dans le cadre de mes échanges quelque fois vifs sur les forums "Ogm", j'ai retrouvé le premier chapitre d'un récit à caractère auto-biographique où j'essayais de décrire l'évolution,pour ne pas dire la révolution qui a bouleversé l'agriculture,de 1950 à nos jours.

Voila ce que j'ai envoyé sur le forum:
...
Je suis là, perché à 1465m, près des ruines du Temple que les Romains, sorte d’Américains d'il y a 2000 ans, avaient bâti pour honorer Mercure.
Mercure, Dieu du commerce, tout un symbole ! Il fait beau, et de là-haut, je peux voir, en balayant du regard de gauche à droite, toute la plaine de la Limagne.
Cette plaine où serpente, assagie, l’Allier, fausse jumelle de notre dernier fleuve sauvage, la Loire.
Je regarde, Riom, Ennezat, St Beauzire, Chappes...
Chappes, petit bourg tranquille où sont installés les Bureaux et les ateliers de conditionnement de Limagrain.

Et me voila parti dans mes pensées...

Limagrain, semences, maïs, OGM...Biogemma....Méristem, procès, progrès, modernisme...

Quel drôle de machine le cerveau, un mot, une image, et le voila qui accroche le fil et remonte le temps !
Je suis là par une belle journée d'automne,en haut du Puy de Dôme,en 2005,et en même temps je vagabonde en pensée cinquante ans en arrière,et je revois les mêmes choses,mais avec mes yeux de gamin.
Les années cinquante, Francis Crick et James Watson décrivent la structure de l' ADN, la double hélice magique.
Avaient-ils idée des implications futures de leur découverte, sans doute pas!
Pas plus que Mendel n’imaginait les conséquences des lois de l’hérédité qu’il décrivit, en faisant joujou pendant 18 ans avec ses petits pois, cinquante ans auparavant !
Et nous étions, nous, loin de deviner les formidables bouleversements que nous allions vivre au quotidien.
C’est à cette époque que débuta ce que l’on a appelé "La révolution Verte", qui devait mettre fin (déjà) à la faim dans le monde.
En ce temps là mes petits….

Papy tu radotes et tu nous emmerdes, mets-moi plutôt Télétoon sur la 8!

Je continue.

En ce temps-là donc,dans mon village Brayaud de 300 habitants,il y avait 25 familles qui ne vivaient que de l' agriculture,il y avait aussi deux cafés,un bureau de tabac,deux maréchaux-ferrants,un sabotier et une laitière.
Le reste de la population travaillait à l'usine, à Riom ou Clermont, et travaillait aussi à la ferme familiale, c’était le cas de ma famille.

Il n'y avait aucun chômeur.

Très peu de maisons étaient alimentées en eau courante, et le tout à l’égout ne sera mis en place que dans les années 70. Il n' y avait que 3 personnes possédant le téléphone, plus un à la mairie qui abritait aussi l’école communale.
Et je crois me souvenir de seulement trois voitures, il reste encore une Rosalie aujourd'hui en état de marche, qui circulaient dans le village où seule la route principale était goudronnée.

L'eau était disponible à 4 ou 5 bornes fontaines, à deux abreuvoirs, ainsi qu'au deux lavoirs.
Aux abreuvoirs et aux lavoirs, elle coulait 24 heures sur 24 toute l’année.
Et tenez-vous bien, c’était de l’eau de Volvic, la flotte à Zizou...à ma connaissance, pas plus les vaches que les chevaux ne s’en sont jamais plaint.

Mais où sont les OGM là-dedans ? Patience, ils sont en gestation, je suis en train de vous planter le décor dans lequel ils vont s’épanouir.
Nous parlons d’agriculture, et dans ce domaine, il faut d' abord défricher, labourer et préparer le terrain avant de semer et récolter...

C’est ce qu’ont fait les firmes de l’agro-buseness avec la "Révolution Verte" d' abord, avec les OGM maintenant.

A suivre...Sur la note suivante: "Nostalgie..."

22/02/2007

CONSULTATION...CONSULTATION...

 Essais (pas) Transformés...

Le Ministère de l’Agriculture lance une consultation au sujet d’un programme d’essaismedium_Essai.2.jpg de plantes OGM en plein champ.

 Il est possible de consulter la liste des essais qui seront effectués , sous réserve qu’ils soient autorisés.

 Cela fait déjà plusieurs années que ces consultations ont lieu.

 Il en est fait très peu de publicité, et il y a donc très peu de contributions sur le site où a lieu cette consultation.

 Je vous en donne l’adresse : www.ogm.gouv.fr on peut y consulter la liste des essais (rubrique consultation publique) et laisser un commentaire ou une question, ou tout autre chose, genre protestation, pourquoi pas ?

 Il sera en principe répondu à chaque intervenant.

 Ce qui reste à voir si ils sont très très nombreux.

 Je m’adresse ici à ceux qui comme moi, pour les mêmes raisons, ou pour d’autres, sont fermement opposés aux essais OGM en plein champ.

 Ceux qui y sont favorables ont déjà quitté ce blog, donc nous sommes entre nous.

 Je pense qu’il est plus efficace de protester avant que les essais aient lieu, même si les chances d’aboutir sont plus que minces, et répondre en nombre à cette consultation, plutôt que de se lamenter, comme il y a peu de temps sur le Blog50, devant le fait accompli.

 Je suggère de laisser un commentaire sur chacun des paragraphes consacrés aux différents essais de Maïs, pour la majorité, mais aussi de Tabac (1) et de Pomme de Terre.

 Pour ma part, j’interroge sur la toxicité et l’impact possible sur la microfaune, et devant l’opacité des recherches effectuées sur ces OGM, je recommande de confiner ces recherches en laboratoire.

 Pour le fun, je vous livre le libellé d’un des programmes de Pioneer :

 Dossier B/FR/06/12/02
Dissémination volontaire des maïs génétiquement modifiés DAS-Ø15Ø7-1, DAS59122-7, DP-Ø9814-6, DP-Ø9814Ø-6 x DAS Ø15Ø7, DP-Ø9814Ø-6 x DAS-Ø15Ø7-1 x  DAS59122-7 (2007-2010)
déposé par PIONEER GENETIQUE SARL

 C’est dire la limpidité de la présentation du Bébé, si on n’approfondit pas un peu la chose.

 En fait, et je vous conseille de le faire,en consultant chacun des dossiers déposés (en cliquant sur le titre),on constate que  ces essais ont surtout pour but de continuer à développer la résistance des maïs au glyphosphate (Round up) et autres douceurs chimiques, et ne sont pas innovants par rapport aux Ogm déjà cultivés.

 Peu importe, si tant est que ces essais doivent être conduits, qu’ils le soient en laboratoire !

 Bien évidemment, je vous dis ce que je fais, et ce que j’aimerais que fassent beaucoup de ceux qui ne veulent de ces Ogm ni dans les champs, ni dans nos assiettes.

 Chacun de ceux qui viennent de parcourir cette note fera ce que bon lui semble.

   

 A Bientôt.

Un site à visiter:

http://cyberacteurs.org

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique