logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/06/2007

Ah les Heureux Parents..!!

Et Un, et Deux, et Trois.... 

 

Cette fois, on peut dire que l’humanité est en marche !

 Marcel et Gisèle ont trouvé de quoi meubler leurs nuits et leurs journées.

 On assiste, dans ce chapitre et les suivants, à la formation de la première famille nombreuse de notre histoire…

 A vous Cognac-Jay....

Résumé des chapitres précédents:

Marcel, le premier homme, va être père...Le deuxième homme qui est devenu la première femme...

Bref, Gisèle est enceinte...

***

Cette situation est nouvelle pour tous les deux, et ce n'est pas Marcel qui est le moins inquiet.
D'autant que Gisèle a quelque fois un comportement étrange, des langueurs,des envies...

Ainsi en pleine nuit, elle réveille Marcel.

 "Vas me chercher des fraises, j'ai faim...et pas des Espagnoles comme avant-hier, je veux des garriguettes..!"

Elle le met souvent dans l'embarras.
Enfin, Gisèle met au monde sa progéniture

Ce sont des triplés,trois beaux garçons.Nous les voyons là,quand ils ont sept mois.

Ils seront suivis de neuf autres frères.

Est-ce l'ancien état de Gisèle qui fut pendant longtemps un homme, qui la prédispose à ne mettre au monde que des garçons, ou bien autre chose, toujours est-il que Marcel est inquiet.

Comment assurer correctement la reproduction de l'espèce,si nous ne donnons naissance qu'à des mâles ?

Car bien qu'il faille partager le monde à chaque nouvelle naissance, Marcel a dans l'idée de peupler la terre.


Il leur faut des femmes se dit-il en admirant ses trois aînés, agés maintenant de vingt ans.
Il faut des femmes...Il faut que je trouve un moyen...je trouverais.

Il se mit à chercher,à ruminer,à réfléchir...

Et soudain...

A suivre...

01/06/2007

LE COUPLE FONDATEUR SE FORME....

Mignonne allons voir...

On sent dans ce troisième chapitre, que l’humanité amorce sa marche inexorable vers le progrès et la civilisation.

 Les romantiques y verront la première histoire d’amour entre deux êtres à la fois semblables et différents.

 L’antropologue sera tout attendri de constater que le langage venait de naître dès le jour où le premier homme rencontra le deuxième, et tous les autres vont penser « Il se fout de notre gueule le Crabillou, avec son histoire à la noix ! »

 Certes, mais qui puis-je, je me suis engagé à vous dévoiler la véritable histoire de nos origines, alors je continue !

 Voici la suite de l’Histoire de l’Homme.

 Ne cliquez pas trop fort sur les photos et les illustrations qui émaillent ces textes, ce sont des exemplaires uniques, fragiles, et donc d’une valeur inestimable.

 

****

Résumé des Chapitres précédents:

Marcel, le premier homme est depuis longtemps seul sur terre.
Et depuis longtemps, parce que justement il est seul, Marcel s'emmerde..

****

Et soudain, un deuxième homme est là, devant lui..


Etonnant non, le premier homme qui rencontre le deuxième !

Ils n'étaient que deux sur terre, et ils se rencontrent, encore un miracle de la nature.

Ils sont surpris l'un et l'autre, ne sachant pas qu'ils sont de la même espèce, jusqu'à ce jour, pas plus l'un que l'autre, vivant seuls,ils n'avaient vu pareil animal.

Et en plus, ils ne se ressemblaient pas !

Le moment de surprise passé, ils s'observent. .

Marcel ressent un trouble étrange, il sait, instinctivement qu'il devrait fuir, ou chasser l'intrus, voir le tuer.

Il pressent les gros ennuis à venir...

L'autre aussi, ce deuxième homme qui n'a pas de nom se méfie.

Il sent le trouble qu'il provoque chez cet être velu de forte corpulence, mais il n'en a pas peur, et même il lui sourit.
Marcel s'approche, il renifle...il le touche.
Etrange contact, une peau douce et tiède, rien à voir avec son pelage..Il grogne quelque chose, l'autre d'une voix douce lui répond...

Ils ne se comprennent pas bien sûr, mais ils en ont envie.

Plusieurs jours passent, ils se partagent les fruits, se reposent sous le grand arbre, dorment l'un contre l'autre.
Ils ont compris l'un et l'autre qu'ils ne se quitteraient plus.

Certes, inconsciemment, ils savent, chacun, que leur monde vient de se couper en deux, mais ils l'acceptent.
Le temps passe, à cette époque,les heures et les jours ou les années n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui, alors difficile d'évaluer la durée de la métamorphose de Marcel et de son compagnon.

Est-ce à force de vivre l'un avec l'autre, en contact étroit, sans doute .. Dès le début, ils se virent différents, mais étaient-ils si différents ?

Bien sûr, Marcel pissait debout, et il grognait plus fort, mais à part ça...

Ils se parlaient maintenant, certes les échanges étaient limités, mais n'est-ce pas le lot de tous les couples ?

 Après que les corps se soient exprimés, le dialogue se réduit souvent à "Mets tes chaussons avant de rentrer !" et "Passes moi le sel !", même plus "s'il te plaît."
Marcel avait pratiquement perdu tout son pelage, à l'exception de quelques zones stratégiques, sur les épaules aussi, ce qui n'est pas beau, et dans les oreilles, là c'est carrément dégueulasse !
L'autre, le deuxième homme parce qu'il y était sans doute disposé fit une nuit son "coming out", et se transforma définitivement.

Et c'est ainsi que le deuxième homme devint la première femme de l'histoire de l'humanité..!

Tu t'appeleras Gisèle lui dit Marcel.

A suivre...

31/05/2007

MARCEL FAIT UNE RENCONTRE..!

L'ennui naquit un jour

de la monotonie.

 

Nous allons vivre quasiment en lailleve (émaillée, pour ceux qui connaissent) l’instant qui fit que le monde d’après fut en totale rupture avec celui d’avant.

 La plate doucitude de ce qui fut l’Eden, éclata en morceaux .

 En un instant, l’humanité fut multipliée par deux !

***

  

Marcel a la belle vie, mais quelquefois sa solitude lui pèse.

Il y repense aujourd'hui,en s'attendrissant sur la photo d'un de ses nombreux petits-fils.
Voyez plutôt, c'est un miracle que cette photo, comme beaucoup de celles qui illustrent cet incommensurable ouvrage, soit parvenue intacte jusqu'à nous.

Il se remémore quelquefois ce temps où il était le seul homme sur terre, le premier homme sans parents à ne pas être orphelin!

Le monde entier lui appartenait, ce n'est pas sûr qu'il en avait conscience.

Tout lui était offert en abondance, il vivait sans soucis, sans crainte, et pourtant Marcel n'était pas heureux.

Il se revoit,dans un décor grandiose, il fait bon, les fruits sont succulents,l'eau est pure et fraîche, un chaud soleil brille et illumine la vallée, rendant plus douce encore l'ombre du grand arbre sous lequel il aime se reposer et réver...
Réver d'ailleurs, d'autre chose...il ne sait pas de quoi il a envie, mais il ressent comme un vide, un manque...

En réalité, dans ce monde immense où il est seul,Marcel s'emmerde.

Heureusement,par un de ces prodiges dont souvent la nature nous gratifie, un événement se produisit qui mit fin à sa solitude.

Eh oui,sinon comment serait-il venu ce petit-fils dont Marcel est aujourd'hui si fier!

Et les deux autres là Le premier, descendant de la branche Albert,un des premiers fils de Marcel,d'une rare intelligence.
et le second issu d'une lignée plus tardive,et qui porte,on le voit tous les signes dégénerescents d'une fin de race.

Il a bien fallu quelqu'un pour aider Marcel à peupler la terre.

Il se revoit, ce jour a bouleversé sa vie et a permis la nôtre!

C'était un jour comme tous ceux qui s'égrenaient sans fin, de lendemains semblables aux hiers, vides d'événements, tous doux et radieux,empreints de quiètude et d'un bonheur déséspérant,et qui faisaient de chaque aujourd'hui une véritable chiantitude !

Soudain quelque chose remue dans les fourrés.

 Surpris Marcel se retourne brusquement, il tourne vivement la tête,beaucoup trop vivement !
Et là,en même temps qu'il se provoque le premier torticolis de l'univers, il le voit, il est là

Le deuxième homme est arrivé...

A suivre...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique