logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/06/2007

IL BOSSE MARCEL...

Incroyable ce mec !

 

Il faudrait des livres et des livres, pour énumérer toutes les inventions de Marcel !

 Certaines ont traversé le temps, et sont encore utilisées de nos jours, avec disons-le, plus ou moins de bonheur. Par exemple, la trouvaille du Lundi de Pentecôte travaillé.

 En fait, Marcel voulait faire une farce à ses enfants et petits enfants, un tas de feignants, il y en a même qui refusaient de faire des heures supplémentaires, et pourtant, c’était pour la bonne cause, puisque c’était pour fabriquer de la bière !

 Bref, en bon farceur, il avait prévu de les faire travailler le premier Avril, un jour férié comme un autre, ça tombait un lundi…Cette idée saugrenue fut reprise plus tard par un de ses arrière petits neveux, un bossu Poitevin spécialiste du démarrage en côte, Diafoirus Raffarinus, plus connu sous le sobriquet Patapouf.

 D’autres inventions de Marcel mériteraient d’être remises au goût du jour, comme le vote à la proportionnelle départementale, que Marcel avait mis au point, pour éviter que des petits se prennent pour des grands…

 Enfin, c’est comme ça, ainsi va le monde.

Résumé des chapitres précédents:

Ignorant tout de ce que ses fils trafiquent avec Dieu dans son dos,Marcel continue ses inventions géniales...
**************************
Comme promis, voici encore quelques objets, fruits des reherches de notre ancêtre, le génial Marcel.


Vous pouvez voir sur la photo, de gauche à droite:

-Un cure-dent, excellent pour se débarrasser de débrits de mammouth coincés entre les chicots.Même si aujourd'hui les mammouths on disparu, le cure-dent perdure.

-Mais surtout,intéressons -nous plutôt aux deux autres objets, beaucoup plus significatifs quant au genie visionnaire de notre héros.

-Il s'agit,après bien des interrogations et moultes hésitations des meilleurs spécialistes de la préhistoire,de deux démonte-pneus en os de renne,celui, au centre, pour la roue avant, l'autre à droite, pour la roue arrière; pourquoi est-il plus long, mystère ?

Les orifices, en tête de ces instruments ont aussi posé question.

Etait-ce un trou pour accrocher l'outil dans le garage, ou...Et bien oui, vous aviez deviné juste, après comparaison avec nos outils contemporains, c'est confirmé, il s' agit bien d'une clé de 13 !
Ainsi, Marcel est le génial inventeur du premier outil multi-fonctions de l'histoire de l'humanité ! Etonnant non ?

Mais pourquoi, plusieurs centaines de milliers d' années avant Charles Pélissier, Antonin Magne et Poulidor, inventer le démonte-pneu ?

Personne, au cours de toutes les fouilles et recherches archéologiques de par le monde ne fait mention de la découverte d'un vélo datant de ces époques, alors ?

Nulle citation dans la Bible non plus. Certes il est bien dit "...Les voies du Seigneur sont impénétrables..", ce qui prouve bien qu' elles n'étaient pas goudronnées, donc difficilement praticables en vélo. On sait depuis longtemps qu'elles étaient parcourues à pied, ou à dos de bourricot, alors alors , pourquoi ?

Pas de vélos à cette époque. Yves Coppens le confirme d'ailleurs. Après avoir effectué des mesures sur le bassin de Lucette Michaux-Chevry, et sur le squelette de Lucy sa trés lointaine aïeule, il nous déclare:

"Jamais Lucy n' aurait pu emmener un braquet de 42/21 dans la montée du Galibier, Lucette non plus d' ailleurs. Donc, je suis formel, il n' y avait pas de vélos en ces temps là.".

Il faut se rendre à l' évidence, Marcel était un visionnaire, nous pouvons être fiers de lui.

A suivre...

07/06/2007

DE LOURDS NUAGES A L' HORIZON...

Prends garde Marcel !

Le Monde ressemble de plus en plus à ce qu’il va devenir. Des enfants qui ne se gardent pas de préserver l’héritage que leur ont laissé leurs parents, et qui détruisent le trésor qui est caché dedans ! Pour peu, on verrait se détacher du ciel cette sombre clarté qui tombe des étoiles…

 

 Résumé des chapitres précédents...

Marcel bricole.

....

De lourds nuages assombrissent le ciel, tout affairé à ses multiples inventions et trouvailles, Marcel, d'une nature trop confiante ne perçoit pas le danger, et pourtant...

medium_orage.jpg


Depuis des années déjà il a totalement abandonné la multiplication de l'espèce, et lorsqu'il s'y adonnait encore, c'était plus pour le fun et pour tester les deux tiers des envois de Dieu que pour réellement faire croître et multiplier l'homme.
Il avait, avec le temps, développé une réelle passion pour la science,la recherche,et le bricolage ce qui à l'époque comme aujourd'hui était la même chose.
Il ne se consacrait plus aux constructions monumentales ou gigantesques nécessitant le recours à Dieu qu'il n'utilisait plus guère.
Ainsi,il venait d'abandonner le projet d'EPR (Enorme Poubelle Radioactive) sans aucun regret.
"Pourquoi se casser le cul à éclairer la nuit des gens qui ne voient pas clair même le jour.", s'était-il dit in petto avant de passer à autre chose...
Le monde bougeait autour de Marcel, ses fils commençaient à se disputer l'espace qu'il fallait sans cesse diviser, plus ils devenaient nombreux, et plus les tensions devenaient perceptibles.
Des mots et des expressions nouvelles circulaient dans le vocabulaire,tels territoire...frontières, peuple élu, mur...

Marcel n'y prétait pas attention,il avait tort.

De même,de quasiment abandonner Dieu sans surveillance, ce fut une grosse erreur !
Dieu en lui-même était inoffensif, délaissé par son créateur, il passait le temps comme il pouvait.
Il s'était bricolé de jolies angelotes potelées et dodues qui gloussaient et riaient quand il fourrageait dans leur duvet.

Bien innocent tout ça !
Plus grave, certains des fils de Marcel utilisèrent Dieu pour leur usage, et l'on sait les dangers quand les enfants se servent des outils du papa !
Ainsi apparurent, créés par le Dieu de Marcel,et sur ordre de ses fils, d'autres Dieux, et on allait assister à un sacré bordel !

De lourds nuages vous dis-je...


A suivre...

06/06/2007

AH MARCEL, IL EST GENIAL...!

Quand le bâtiment va, tout va...

 

Nous entrons résolument dans l’ère moderne, l’homme, en l’occurrence Marcel, commence à bâtir, à construire, et à façonner son environnement. Il ne se contente plus de vivre au jour le jour, il construit son avenir, notre présent…

 

Résumé des Chapitres précédents:

Débarrassé des soucis de la reproduction,Marcel se consacre désormais à la Recherche et à la Science,Marcel invente...medium_Dolmen_de_Bagneux.2.jpg
Nous voyons là une de ses premières réalisations.
Il s'agit là de ce que nous appelons un Dolmen,c'est le premier...
Que n'a-t-on pas dit au sujet de ces monuments érigés jadis par nos ancêtres.Que de supputations,théories,élucubrations et légendes.
Monuments funéraires pour les uns,tables de sacrifices ou lieux de culte pour les autres, et que sais-je encore...Balivernes que tout cela.
A l'époque où Marcel a construit ce Dolmen,appelons-le comme ça,c'était au tout début de l'humanité,personne n'était encore mort,les maladies et la guerre ne furent inventés que beaucoup plus tard.
Cette énorme construction n'est donc pas un monument funéraire.
Une table de sacrifice,un lieu de culte...Mais dites-moi,en l'honneur de quel Dieu ou Divinité ?
Dois-je vous rappeler que le seul Dieu qui éxistait à l'époque,c'était le Dieu inventé par Marcel,et que ce Dieu n'était rien d'autre qu'un instrument,un outil.
Tu te vois toi en train d'adorer la perçeuse-dévisseuse achetée 49,90 euros en promo à Bricomarché,ou d'égorger un agneau en son honneur...Absurde !
Alors,qu'était-ce que ce gigantesque bazar ?
Eh bien Marcel,tout simplement,a érigé le premier Abribus de l'histoire !
On peut voir qu'il n'y avait aucun panneau publicitaire,le commerce et l'arnaque ne vinrent que bien plus tard.
Mais pourquoi un abribus,alors qu'il n'y avait ni bus ni route,et probablement pas de voyageurs...On peut bien sûr s'en étonner,mais n'oublions pas que Marcel n'était pas un homme ordinaire,c'était un génie,un précurseur,un visionnaire !
Et comment un homme seul a-t-il pu empiler ces énormes blocs les uns sur les autres ?
Rappelons-nous que le camion-grue Pinguely de 40 tonnes ne date que de 1975,alors...
Eh bien une fois de plus,Marcel fit appel à Dieu,comme il le faisait à chaque fois qu'il se trouvait en difficulté.
Dieu lui livra donc un abribus en kit,et il lui dit: "..Bon Marcel,voilà ton truc,mais démerde-toi de le monter fissa,car je ne suis pas encore au point sur le polystyrène,au bout de trois heures il durcit,et se transforme en granit ou granite,je ne sais plus,mais fais gaffe,car ça devient très dur et très lourd.."
Marcel monta la chose en deux heures et quarante-huit minutes...

A suivre...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique