logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/01/2011

On constate chez nous ...

... Une forte poussée démographique.

Pas au chaud la couveuse.jpg

... La famille Chiffon donne l'exemple....

***

Il y a peu, accompagnant mon étonnement de la photo d'une tourterelle couvant le 10 janvier,  je vous disais que les Chiffons, le couple fétiche de ce blog,  pour peu que des vents mauvais ne les emportent pas, s'apprêtait à en faire autant. C'est fait ! Le 22/01/2011, à peine fini le nid tout neuf, Madame Chiffon a pondu son deuxième oeuf. Normalement, dans dix-huit jours, nous devrions avoir des naissances...

A ce propos, je souhaite longue vie et beaucoup de bonheur à Manon et Mahé, les deux jumeaux qui viennent en ce début janvier ré-équilibrer la pyramide des âges, qui sans eux  dans notre quartier s'orienterait grave vers un schéma retraités vieux cons and Co...Grâce à eux, et à leur frère aîné Titouan, notre printemps sera plus gai.

La transition est toute trouvée...

Parlons démographie...

Les deux jumeaux (pléonasme, par définition les jumeaux sont toujours deux), les jumeaux donc qui viennent de naître arrivent dans un pays peuplé de soixante-cinq millions d'âmes, et dans un monde qui cette année pourrait compter sept milliards d'êtres humains tous nés libres et égaux en droit , mais là c'est une autre affaire !

Lorsque je suis né, il y a maintenant soixante-six ans pas loin, une fois les boches partis et prisonniers et rescapés des camps revenus, Louis-Ferdinand Céline était au Danemark, donc il ne comptait pas, nous étions je crois quarante  et un millions d'habitants en France, et guère plus de trois milliards d'humains sur la Terre... Il me semble bien avoir déjà traité de ce sujet, je cherche...J'ai trouvé :

*** Et si le luxe, c'était l'espace... ***

Pas encore entièrement mitée la mémoire du vieux !

Faut-il se réjouir de ce que les Français soient en Europe ceux qui font le plus de bébés ? Je suis assez circonspect dans la mesure où, si certains font mine de l'ignorer, ces "plus en plus de bébés" vont grandir au milieu d'un monde d'adultes qui deviennent de plus en plus vieux, et qu'eux-mêmes, les bambins d'aujourd'hui, les futurs vieux de demain, vivront sans doute plus vieux que vous et moi, encore que ce ne soit pas sûr. Que les conditions de vie se durcissent, que les gens mangent plus mal et se soignent moins, et la fameuse espérance de vie qui augmente  régulièrement comme jadis augmentait le pouvoir d'achat, cette espérance de vie pourrait  comme le pouvoir d'achat amorcer sa descente...

Voyez ci-contre la répartition des Français par tranches d'âge.

Au passage, fins observateurs comme vous êtes, vous aurez remarquéPapys plus.JPG qu'en 1950, la tranche des 20 à 64 ans représentait 58,5% de la population totale. En 2010, cette tranche en représente 58,6, la même chose donc.

Certes, en 1950, on commençait à travailler plus tôt. Mais reconnaissons que le ratio actifs / inactifs n'a pas évolué dans les proportions catastrophiques qui ont "justifié" que l'on retarde de deux ans la mise à la retraite des vieux chômeurs...C'était une parenthèse.

Très bien, réjouissons-nous, plus on est de fous plus on rit, d'accord, mais plus il y a de fous, et moins il y a de riz !

Vous me direz, le problème de la nourriture n'est pas seulement lié au nombre d'habitants de la planète. De tous temps, à travers l'Histoire, des peuples ont souffert de la famine. Il est des régions de la planète, en Afrique, en Asie, et même en Amérique du Sud, où la famine est endémique. N'oublions pas qu'une bonne partie des Américains du Nord sont les ancêtres d'européeens, irlandais mais pas seulement, qui partirent de chez eux chassés par la faim.

Il n'empêche, si, comme le prévoient les démographes, de 2010 à 2050 la population mondiale passe de 7 à 9 milliards d'habitants, il faudra bien nourrir les 2 milliards supplémentaires. Remarquons au passage que les démographes, comme tous les prévisionnistes ou à peu près du reste, se mettent souvent le doigt dans l'oeil...En 1950-60, les démographes nous prédisaient 15 milliards d'humains pour 2050...Nous en serons loin, et tant mieux pour la planète qui commence à en avoir marre de l'Humanité qui à l'usage se révèle bien plus ravageuse que les sauterelles...

A ceux qui s'inquiètaient de savoir comment on pourrait faire manger une tablée de 15 milliards de convives, de doctes scientifiques qui à l'époque n'avaient pour résoudre tous les problèmes pas encore d'Ogm sous la main,  préconisaient le steak de pétrole...Il est vrai qu'en 1960, on considérait la terre comme une énorme éponge gorgée de pétrole, du pétrole aussi inépuisable à l'époque, que l'uranium aujourd'hui.

Du temps a passé, et même s'il enfumera notre futur quelques décennies encore, le pétrole n'est plus l'avenir de l'homme...

La terre ne grossissant pas, et le steak d'uranium étant difficile à fabriquer, une solution serait de limiter la population...

Est-ce la solution ?

Super Régulateur.jpg

...La prédation naturelle.

Encore que considérer comme naturel un chat blanc qui, entre une brouette metallique et un bac à compost s'efforce de réguler la population des moineaux et autres piafs dans un jardinet pavillonnaire soit une image osée, il faut bien admettre qu'en dehors de lui-même et de quelques maladies, l'homme n'en a plus guère de prédateurs naturels.

Certes, nous avons en France quelques pistes intéressantes, tels le Médiator, France-Télécoms et l'Afghanistan. Est-ce que ce sera suffisant pour maintenir la population à un niveau raisonnable ?

A plus tard...

09:02 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (12)

20/01/2011

20 Janvier 2011...

... Jour ordinaire.

Toutou Dodo.jpg

... Il ne faut pas s'endormir pour autant...Olga, par Laurence.

***

Quoi de neuf aujourd'hui ?

Voyons voir...

Je suis allé à la pêche aux infos, et j'ai trouvé quelques trucs, comme cet article sur l'abattage rituel, halal ou casher, que nos courageux dirigeants laïcs autorisent dans nos abattoirs au nom des "diversités religieuses et culturelles"...Normalement, et simplement parce qu'il est possible de le faire, depuis 1964, il est obligatoire d'étourdir les animaux avant de les saigner ou de les égorger...Simple principe d'humanité pour éviter des souffrances inutiles aux boeufs, vaches, veaux, moutons et volailles qui finiront dans nos assiettes... La souffrance d'un animal  pendu par une patte  et qui met de cinq à quinze minutes à mourir, conscient la gorge et les yeux ouverts, n'apporte strictement rien sur le plan de la qualité organoleptique des côtelettes ou du rôti...Pourquoi alors le faire souffrir, et au nom de quoi, je vous le demande.Fier avant.jpg

Fièrement Halal ! Belle image de pub...

Dernièrement, nous avons vu monter au créneau les belles âmes et les preux chevaliers, qui, brandissant l'étendard de la laïcité et de l'égalité des gonzesses avec les mecs, nous ont pondu bien chaude une loi anti-burka dont nous mesurerons d'abord l'impact électoral sur les troupes de Neunoeil et de sa gamine en 2012, avant que d'en  constater le formidable impact sur l'avancée de la fameuse laïcité et des Droits de l'Homme, donc de la Femme, qui en Droit Français est un homme comme un autre.

Ok pour inciter les moukères à aller faire leurs courses au supermarché visage découvert, et bien pomponnées, en futal ou en mini-short si elles le veulent, je n'ai rien contre, bien au contraire si elles sont bien roulées. Mais pourquoi alors autoriser le dit supermarché à mettre dans ses rayons de la barbaque issue de la torture...

*** Dis brave bête, tu le sens mon coutelas, hein, dis, tu le sens ! ***

charal-1.jpg...Je ne rajoute pas regardes-moi quand je te parle, mais je pourrais...

D'accord avec votre copain de la pub les filles ?

Il y a quelques temps, j'avais traité de ce sujet. Souvenez-vous...

***  Foulards serrés, et gorges déployées...***

Les sociétés évoluent, il ne serait pas anormal que les religions, quelles qu'elles soient, évoluent également...

Je ne les connais pas personnellement, d'autant que je suis persuadé qu'ils n'existent pas. Mais j'ai comme dans l'idée que Dieu le père et son fils avec leur pote le Saint-Esprit ne seraient pas vraiment fâchés de ne plus voir arriver avant terme des gens qui claquent du Sida parce qu'ils ont respecté la consigne du Vatican, et qu'ils ont péché sans parapluie...

Dieu s'offusquerait-il que l'un de ses prêtres, lui même vivant à la colle avec le Rabbin du coin, célébrât un mariage entre deux homos qui s'aiment...

Imagine-t-on Yahvé et Allah forts fâchés si Rachid et Jacob se tapent  en tête à tête dans un restaurant  de Gaza  devenue  zone touristique, une entrecôte grillée issue d'une boeuf charolais premier choix qui aurait été préalablement "endormi" avant d'être égorgé ? Allons donc, ne me faites pas rire...

Des Dieux, qui  outre Claude Allègre et les frères Bogdanoff auraient créé un univers si grand qu'il est plus grand que l'infini tel que le voyait Pascal, pourtant il voyait loin le Blaise, et qui, ces Dieux puissants nous feraient une crise d'urticaire parce que l'un des sept millards ou presque d'habitants de la chiure de mouche que l'on appelle Terre aurait bouffé du cochon - quelle horreur ! - ou un gigot d'agneau que le Rabbin n'aurait pas égorgé à vif selon les règles en usage...

Arrêtons les conneries !

C'est vrai, il n'y a pas si longtemps encore on plumait les volailles vivantes, parce qu'un gourmet abruti avait décrété qu'ainsi elles étaient plus goûteuses...Je ne sais si ces pratiques ont encore cours, mais en Indochine, et en Amérique Centrale, la cervelle de singe vivant (lien) était un mets de choix. Le jeune macaque était immobilisé, seule sa tête dépassait de la coupe. Un habile "cuisinier" trépannait le pauvre animal...Il suffisait de soulever la calotte crânienne et de plonger sa cuillère dans la cervelle palpitante, un véritable délice !

Bon appétit et à plus tard...

14:04 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

19/01/2011

Quand je croise ...

... Des croix sur mes chemins...

Tantillonnes.jpg

Croix des Tantillonnes...Yssac-la-Tourette (63)...

***

Comme promis, je vais partager avec vous les croix de mes chemins, les chemins de mon enfance surtout...

Dans un prochain billet, j'établirai une carte de toutes ces croix , afin que ceux qui connaissent un peu le Pays Brayaud puissent s'y retrouver...

Celle-ci, la Croix des Tantillonnes, d'autres diront La Chaneaux, est située au pied de l'Entrou, pas loin du gué du Pré d'Yssac. Elle est un des points limites de la commune d'Yssac-la-Tourette avec celle de Châtel-Guyon...

La Croix des Tantillonnes...

De la vingtaine de croix du village, c'est celle que je préfère...Il est dommage que je ne puisse pas vous livrer ici l'image de cette croix  telle que gravée à jamais dans ma mémoire.

Implorer le ciel.jpgAujourd'hui elle est nue, ce ne fut pas toujours le cas.

Erigée en 1912 à l'occasion d'une "Mission", cette croix était entourée d'un parterre de sable et gravier toujours bien ratissé, le tout ceinturé d'une haie de lilas au pied desquels chaque printemps fleurissaient des pervenches...Au coin à droite, un néflier...

En moins de deux remembrements, le hâvre de paix où souvent je vins cacher mes chagrins de gosse et quelques autres choses plus secrètes  a disparu, c'est dommage.

A gauche, bordé de quelques arbres rescapés des opérations bulldozer, coule le Chambaron...A peine à dix mètres de la croix, je sortis jadis vainqueur d'un long combat à mains nues avec une truite de quarante centimètres. Trempé jusqu'à la taille, mais vainqueur !

Il n'y a plus trace du sentier qui conduisait jusqu'à notre vigne...Des vignes d'ailleurs, il n'en reste qu'une, et c'est celle-là, celle que vous devinez à l'arrière de la croix...

Pour aller passer la vigneronne et la fouilleuse à la vigne, il fallait dételer devant la croix, on laissait là le tombereau, et la jument Samba emmenait gaillardement la fouilleuse jusqu'à la vigne...En haut de la vigne, il y avait un noyer...Un peu plus bas, dans la vigne toujours, il y avait deux pêchers, l'un de pêches de vigne, qui n'en a pas goûté ne sait pas ce que sont des vraies pêches, et un autre, des "pêches-prunes", aujourd'hui on dirait des brugnons.

Cette vigne recelait un autre trésor. Dans les deux rangées échalassées à l'ancienne, il y avait trois ou quatre ceps de raisins Damas roses...Les plus beaux raisins n'allaient pas à la cuve à vendange, ils avaient les honneurs de la table familiale...

Pendant que mon père, Samba et mon frère aîné travaillaient dans la vigne, je descendais plus bas, vers le Chambaron, et déjà, sans les connaître tous encore, j'en respirais les mystères...

Rien de révolutionnaire là-dedans...

Jasmin.jpg

... C'est du jasmin, et c'est chez moi...

***

La route est longue qui mène à la Démocratie...

Longue et difficile la route, mais une fois semée la graine de la Liberté, rien ne peut l'empêcher de pousser...

La Révolution tunisienne n'est pas tout à fait née...Elle n'en est qu'à la fuite à Bahrein (ou pas loin), le tyran est parti, mais ses archers sont encore dans la place. On pense le bébé vigoureux, mais le cordon n'est pas encore coupé...

Bon courage à vous amis tunisiens...Dites-vous bien que si cette fois n'était pas tout à fait la bonne, votre victoire est proche. Chez vous désormais,  plus rien ne sera  jamais comme avant.

...Il arrive qu'en démocratie la liberté ne soit pas totale !

En un long diamologue à proposs de mon dernier billet, Lady Chatterley en pleine forme et moi-même, évoquâmes la censure...

Chez nous, in Frankreich, pays de la liberté et des droits de l'homme où chacun, peut dire et faire  ce qui lui plaît dans le cadre des lois, la censure n'existe pas, la propagande si, mais c'est un autre débat.  Il a donc bien fallu la remplacer par autre chose. la censure...Cette autre chose, ce sont le lobbying et les groupes de pression.

Grâce à l'action conjuguée du Crif et de Valérie Pécresse une de nos blondes ministres, on dit que le premier aurait fait pression sur la seconde, laquelle transformée en miss Rexona aurait a son tour un peu poussé la Directrice de L'ENS  à  protéger son établissement  d'un dangereux activiste qui eut pu nuire aux futures jeunes élites en cours de formation.

*** Il est cinq heures, attention aux odeurs d' Hessel... ***

C'est triste, et pourtant c'est chez nous...

Ne vous inquiétez pas Monsieur Hessel, votre nom sera encore dans les mémoires bien après que seront oubliés ceux de Valérie Pécresse... et comment se nomme-t-elle la directrice chiasseuse ?...J'ai déjà oublié !


 

A plus tard...




13:54 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique