logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/10/2009

Justice US ? Je m'interroge, je m'interroge...

...Une putain de Justice de merde tu veux dire !!!

Polanbeurk.jpg

Demain si j'ai la pêche, je remets le bas !

***

Communiqué:

Je vous connais, vous avez déjà oublié l'article que je vous ai invités à lire hier.

*** JusticeModèle.jpg ***

Je le remets, mais vous pourriez quand même être un poil plus attentifs, vous nous faites perdre du temps, nous n'avons pas que ça à faire !

La Rédaction.

***

Suite d'hier...

Bien, puisque vous êtes prêts, nous allons pouvoir commencer. Sollicité à nouveau dès son retour de braconnage, le jeune Alain a réitéré son refus de disserter sur le sujet, il a simplement déclaré : "Moi, létal, je l'écris sans "h". Il a raison, histoire de vérifier, j'ai effeuillé Larousse. Mais une malheureuse petite faute dans un journal- qui n'en fait pas - pas de quoi alimenter un billet. Laissons le gamin bouder, et confions l'affaire aux pros du site.

Comme prévu, bien que le mode d'exécution ne soit pas le peloton, c'est Crabillou qui ouvre le bal.

***

Piètre Justice... Par Crabillou

Crabillou.jpgDécidément, ces Américains, ils ne font rien comme tout le monde. Ce pays se prétend moderne, et ils en sont encore à condamner des gens à mort. On les dit pragmatiques, ils sont bien loin de l'être- et loins de l'Etre aussi en la circonstance.

 Les USA sont sans doute, parmi les pays dits démocratiques et civilisés-sic, un des  plus violents, un de ceux où les crimes de sang ne se comptent plus et font partie de la vie courante, comme chez nous la triche sur les impôts, ou bien de traverser à coté des passages cloutés.  

Or, depuis le temps qu'ils passent les présumés crimininels déclarés coupables à la chaise électrique ou sur la table d'exécution par piqûres létales - il en faut plusieurs des piqûres pour tuer un homme- ils ne se sont pas encore aperçus que la peine de mort n'avait aucun effet dissuasif sur la criminalité.

Il faut dire que la peine de mort, pour les Américains très foncièrement chrétiens, non pas chrétiens version pardonnons au pêcheur et à tous ceux qui nous ont offensés, "Tiens, ma joue gauche. Paf !... Même pas mal !", mais version tu ne tueras point, sinon c'est oeil pour oeil et dent pour dent, tu as tué, tu seras tué. Nulle indulgence, nul pardon, on exécute les assassins chez l'Oncle Sam (1). La rédemption, c'est de l'autre coté de l'Atlantique, pas dans le Nouveau Monde, pas au Texas, ni dans l'Ohio, un état proche dans le coeur de Serge...

 Ok, il faut tuer le criminel puisqu'il a péché grave, mais il faut le tuer proprement. Les Américains ne plaisantent pas sur la propreté et l'hygiène. Le condamné sera donc tué en présence de la famille des victimes auxquelles il faut bien penser, pensons-y, dans des conditions donc dignes d'un pays moderne à l'hygiène avancé. Ce n'est pas là-bas qu'on irait en le guillotinant éclabousser du sang d'un condamné potentiellement sidaïque les murs de la prison. Mort clean, et si possible mort douce, sans souffrances exagérées, autres que celles propres, si j'ose dire, à calmer le courroux et à apaiser le chagrin des parents ou des enfants des victimes. Une mort humaine donc, administrée comme il se doit par des professionnels compétents maîtrisant à la perfection le geste qui tue.

On peut bien sûr s'interroger sur les longues années, quinze, vingt ou plus que passe le criminel, reconnu  innocent quelquefois, mais trop tard, dans l'attente de son juste châtiment, injuste dans le cas des innocents condamnés, but errare humanum est comme on dit à Dallas !

Dans le cas qui nous occupe, et qui fait l'objet de ce billet, on ne peut que regretter le peu de soin apporté au condamné, il me semble qu'un meilleur suivi médical eut évité qu'il se présentât au bout de seulement vingt-cinq ans de captivité en quartier de haute sécurité, avec un système veineux complètement délabré. Je m'indigne, et vous vous indignerez avec moi je n'en doute pas, du peu de sérieux des services médicaux des prisons américaines. Ce n'est pas chez nous que pareille chose pourrait se produire. Chez nous le condammné pète  flatule de santé à la Santé !

J'ai une pensée aussi pour les âmes tendres qui se posent la question de savoir si exécuter un homme au bout de vingt-cinq ans, ce n'est pas de la double peine. Coupable ou pas, est-ce que le criminel d' il y a vingt-cinq ans est le même homme que celui qui va mourir aujourd'hui ? D'ailleurs, est-ce que la colère ou la haine de ceux qui vont le regarder griller ou agoniser  sont restées intactes, ont-ils toujours autant besoin de vengeance pour vivre en paix le reste de leur âge ?

Il est rare qu'un condamné à mort écrive ses mémoires et décrive son exécution, le témoignage de Romell Broom devrait nous interpeller.  A partir de combien de piqûres la Justice devient-elle de la barbarie...Je m'interroge.

(1)- Ce sont souvent les neveux de l'Oncle Tom qui sont exécutés au pays de l'Oncle Sam. Ndlr.

***

Justice de merde j'ai dit !... Par Crabillard

Crabillard.jpgQuand je lis l'article de mon collègue Crabillou, je me marre. Il s'interroge le chéri de ces dames du blog50, sauf une (1). Il s'interroge le malheureux barbiquet,   que voulez-vous, c'est un tendre.

Bien sûr que garder un mec pendant un quart de siècle avant de l'occire c'est de la connerie. Une connerie qui coûte cher au contibuable amerloque au demeurant, c'est que ça bouffe un négro de cent kilos ou plus !

 Je sais les tâtillons, je vous entends d'ici en train de gnagnater patati patata pendant que j'ai le dos tourné ...Je sais, il y a aussi quelques blancs dans les couloirs de la mort, mais c'est une exception, des malchanceux le plus souvent, ou de pauvres bougres de blancs qui ont été défendus par un avocat noir, n'ayant pas les moyens de s'en payer un marron...

 Bref, ils économiseraient pas mal de dollars nos potes yankees si le black voleur et violeur était passé au fil de l'épée à la sortie du procès.

Seulement voilà, si tu ne tiens compte que du seul aspect économique, tu tombes rapidement dans une parodie de justice. Ok, tu punis le coupable - s'il ne l'est pas vraiment tu texcuseras le moment venu - tu remplis correctement la case Juste Châtiment, mais les victimes survivantes ? Hein, tu y penses aux victimes survivantes ? Elles restent sur leur faim les victimes survivantes puisqu'à cause de la sensiblerie qui peu à peu gagne le monde occidental, il faut exécuter les criminels sans douleur et surtout pas de sang sur les murs ! Encore quelques décennies à ce rythme, et nous vivrons dans un univers de fiottes ! Putain, je me calme, mais quand même, on pourrait bien les faire souffrir un peu ces salopards, merde à la fin !

La torture est interdite aux US, sauf pour les bougnoules présumés terroristes, et encore, il faut faire ça en cachette, et faire gaffe de pas laisser traîner les photos. Finie la torture en place publique, juste une petite décharge électrique à la Claude François, ou une piquouze comme quand tu emmènes ton labrador de quinze ans chez le véto...Tu imagines la frustration des victimes, les survivantes !

C'est pourquoi, dans sa grande sagesse, le législateur amerloque a mis au point la file d'attente dans le couloir de la mort. Le criminel a tout le temps d'expier son abominable crime en attendant de longues années qu'on vienne le chercher pour le zigouiller, et si par hasard , puisque malheureusement ça peut arriver le condamné est innocent, il peut, si il a suffisamment de pognon, faire tous les recours possibles et imaginables, et peut-être avoir une toute petite chance de s'en tirer. Comme on le voit, le système n'est pas mauvais, et la morale est sauve, important la morale aux US !

 Les victimes aussi trouvent leur compte dans ce système. Imaginez la jouissance des parents, amis et voisins, et de tous ceux qui sont épris de justice, quand ils entendent à la radio ou sur les télés que le Gouverneur a rejeté le enième recours en grâce de l'autre fumier qu'on devine qu'il souffre vraiment le salaud en voyant la gueule qu'il fait à la télé quand il apprend la nouvelle. Et hop, c'est reparti pour deux ou trois ans d'angoisse pour le criminel- bien fait !- et deux ou trois ans d'apaisement pour ceux qui souhaitent qu'il crève, c'est juste !

Bon, vous allez me dire :

"Dis-donc Crabillard, puisque tu trouves que le système est bon, pourquoi titres-tu ton billet logorrhéïque un brin  et sulfureux  en diable de ce titre que tu aurais pu te casser le cul pour trouver mieux : Justice de merde j'ai dit !"

Ok les mecs, ça m'étonnerait qu'il y ait beaucoup de gonzesses encore en ligne, ok les mecs, je m'explique.

C'est au sujet de l'exécution du black de l'article, du black qui n'a pas de veines...

 Ils l'ont loupé ces cons ! Même pas foutus en s'y mettant à plusieurs d'estourbir en vitesse un mec condamné à mort il y a vingt-cinq ans ! Quelle bande d'incapables, ils l'ont transformé en pelote d'épingles, mais ces connards l'ont laissé vivant, pour un peu que Bigard traîne par là, il en fait un sketch parodique !

Imaginons un torero qui s'y reprendrait à dix-huit fois pour tuer la bête, tu parles comment qu' il quitterait l'arène, les oreilles basses, et je te dis pas la queue, déjà que la queue et la garniture qui va avec , je te dis pas, serrées comme c'est pas possible dans quel état ça doit-être  !... Sous les quolibets et les sifflets qu'il se ferait virer l'abruti maladroit. Et le toro me direz-vous ? Ben le toro, il y aurait bien des chances pour qu'il soit gracié...

C'est bien là le drame avec cette histoire d'exécution ratée, c'est qu'il va se trouver de belles âmes pour demander la grâce du condamné. Et si par malheur il l'était gracié (2), elle serait où la Justice ? Un condamné à mort qui échapperait au châtiment parce que des toubibs et des infirmières sont trop maladroits ou qu'ils auraient trop picolé la veille, et voilà que des victimes seraient prolongées dans leurs douleur jusqu'à ce que l'assassin meure en taule de vieillesse...Justice de merde j'ai dit !

***

(1)-  Quand il n'y en a qu'une, ça va, c'est quand il y en a plusieurs que ça pose des problèmes ! - Message transmis par le Rouquin Casqué.

(2)-  Nous tenons à rassurer nos lecteurs. L'exécution ratée date du 15 septembre. Interrogé juste après, le directeur de la prison avait affirmé qu'une autre tentative aurait lieu la semaine suivante. Il est donc possible qu'à l'heure actuelle Justice soit faite.

A propos de la Peine de Mort, un site intéressant :

 *** Abomination ***

A plus tard...

 

 

08/10/2009

Mêmes choses vues...

...Mais points de vue différents...

Lecture.jpg

Informons nous, mais ne nous déformons pas...

***

Putain d'Adèle, c'est compliqué !

Comment voulez-vous vous en sortir, personne n'est d'accord sur à peu près rien et prend prétexte d'à peu près tout pour s'écharper à qui mieux mieux avec son voisin.

Ainsi de ces histoires de faits présumés délictueux , mais si anciens que ceux qui en furent les auteurs ont tout oublié, ou font comme si.  Atterrés, leurs amis les soutiennent, les autres les enterrent une fois les affaires déterrées !

Vous dirais-je l'embarras qui fut le nôtre à la Rédaction des Chroniques ce matin. Il m'a fallu faire preuve d'autorité, d'autoritarisme même pour que l'ambiance reste zen.

Il est vrai que le sujet choisi pour le billet du jour n'était pas des plus faciles.

Affaire Polanski-Mitterrand F. C'est vous dire !

- Dites les gars, attaque le jeune Alain, en 1977, j'étais déjà gros( le petit Alain n'a jamais été grand.Ndlr), que voulez-vous que je raconte là-dessus, vous n'avez pas autre chose ? Et si je vous racontais ma première escalade du Puy de Dôme avec le curé d'Yssac...

- Mais enfin l'interrompt Crabillou, Sarkozy revient du Kazakstan où il est allé faire le Mickey et la danse du ventre devant un dictateur pour fourguer le matos de ses potes, et il faudrait perdre notre temps avec des histoires de fesses, revenons aux choses sérieuses que diable ! Et Carla qui ouvre un site internet, c'est pas un meilleur sujet que les émois séminaux de deux barbons un chouïa dégueulasses...

- Moi éructe Crabillard, je veux bien traiter le sujet. Sacré putain de merde, je vais me régaler avec ces deux salopards qui voudraient nous faire croire qu'il y a comme de l'esthétisme à enfiler une gamine après l'avoir saoulée, ou de se prendre pour Gide et Genet en débridant sans se gêner le pont arrière de jeunes bridés...Tiens, ils me font penser ces deux cons aux amateurs de corridas qui maquillent en art la torture d'un malheureux taureau. Bande de fumiers ! Si ce n'était que de moi...

- Stôôôôôpppp !!! On arrête tout, ce n'est pas possible !

 C'est moi qui vient de hurler. Si je n'étais pas intervenu, le gamin aurait embarqué le clavier du coté de son Chambaron à la recherche du temps perdu, ou de je ne sais quel rêve inachevé, Crabillou nous aurait une fois de plus distillé son anti-sarkozysme pathologique et primaire-l'inverse c'est mieux, vous croyez ?- il en eut ce malade profité pour glisser dans le billet une de ces photos de Madame Trois, à poil évidemment, on commence à s'en lasser de la nunuche.Carla Onassis.jpg

Quant à l'autre, le Crabillard, n'en parlons pas. Il a de la chance d'être sous contrat, sinon il y a longtemps que je l'aurais viré, il va finir par nous attirer des ennuis, nous avons déjà eu des plaintes de certains de nos lecteurs, d'ici à ce qu'ils se désabonnent, il n'y a pas loin. Mais cessons de parler de nos problèmes internes... A coup sur le Crabillard, sur un sujet pareil, il serait parti dans ses délires et nous aurait fâchés avec les trois-quarts du Blog50. Je suis responsable de ce site, il est de mon devoir de veiller à sa tenue.

L'affaire Polanski-Mitterrand est assez glauque comme ça, inutile d'en rajouter. C'est pourquoi j'ai changé le sujet du jour, si Polanski et Mitterrand F vous passionnent, informez-vous vous-mêmes, les annales et les détails de leurs exploits respectifs sont largement diffusés dans la presse et sur le Web.

 Si vous tenez vraiment à dégueuler, ne vous gênez pas, mais ne comptez pas sur l'équipe rédactionnelle des Chroniques pour vous offrir la cuvette ! 

Un autre sujet donc, mais lequel choisir ?

Voici ce que je vous propose, prenez connaissance de cet article paru dans La Montagne d'hier je crois. Puis lisez ensuite le texte écrit à ce sujet par nos chroniqueurs maison...

*** JusticeModèle.jpg ***

Après avoir lu cet article, le jeune Alain s'est mis à pleurer, et malgré le temps maussade, il est allé voir s'il pouvait braconner deux ou trois truites du coté des Grosliers...Il ne nous dira pas ce qu'il pense de tout ça, c'est peut-être dommage, nous eûmes su enfin ce que pensent les enfants de la justice des hommes....

Par souci d'équilibre, nous avons pensé à la Rédaction, qu'il serait bon d'examiner cette affaire avec le point de vue de ceux qui s'apitoient sur le condamné, ils ne sont pas les plus nombreux, mais il y en a, et le point de vue de ceux qui portent un regard très critique sur la Jusice US, là,  il y en a pas mal. Le tirage au sort a fait que ce serait à Crabillou de rédiger l'article.

Il nous faut aussi examiner cette affaire avec le point de vue des victimes. Je le regrette avec vous, mais nous n'avons pas les moyens d'inviter Rachida Dati ou Badinter, ce sera donc Crabillard qui massacrera le billet...Pour ma part, j'ai suffisamment écrit pour aujourd'hui, et je vous tire ma révérence.

Il vous faudra prendre patience pour lire la prose de ces messieurs, car pour aujourd'hui c'est fini.

A plus tard....

 

 

 

23/08/2009

Objet du billet...

...Un complément direct...

QuelquePartQuib.jpg

Quelque part sur Quiberon. Septembre 2007.

***

...Sur le sujet d'hier.

Dans le billet d'hier, j'évoquais la manipulation d'info à laquelle s'est livré sans honte et scrupules le Triste Hortepouah, frais ( tu parles !) émoulu ministre de l'intérieur de son état...et du nôtre, ce qui est plus grave !

Dans le commentaire qu'il laissa sur mon billet, notre avisé Grillon faisait remarquer que le ministre en question s'était sans doute tiré une balle dans le pied, imaginons qu'une note ou un courrier révèle son gros mensonge ?

Rien à craindre pour lui - le ministre- tout fonctionne comme prévu. Bien placé pour le savoir, et disposant de tous les moyens d'Etat pour assurer et verrouiller sa com', le Triste Hortepouah manoeuvre sur du velours. En ce siècle d'infos à la pelle qui nous assomment, le peuple n'a qu'une mémoire fugitive des événements, et c'est ce qui est retenu par l'immense masse passive des braves gens qui fabrique la vérité officielle. Il suffit donc de bourrer le mou du populo pour fabriquer de la vérité vraie que plus vrai que ça, tu meurs, et que si tu t'avises de dire le contraire tu n'es qu'un opposant aigri, pas forcément gauchiste, mais pas loin !

Il était question des cochons dans le billet....Relisez la Ferme des Animaux, tout y est. La vérité du triste Hortepouah finira par asphyxier les moutons que nous sommes, aussi sûrement qu'elle envoya à l'abattoir le brave cheval de la Ferme...Il n'y a pas que les marées vertes qui sont dangereuses et qui sentent la merde !

Je ne suis pas un mouton, et le Triste Hortepouah ne me roulera pas dans la farine comme il est en train de le faire - avec l'aide complaisante de la bien-pensance médiatique -  de la plupart de nos concitoyens. La presse a des pudeurs de pucelle à l'égard des ministres de l'intérieur, on se demande bien pourquoi !

Comme je le laissais entendre au Grillon, la machine à décerveler est en branle. La plupart des radios , télés et journaux diffusent en boucle la "vérité" selon laquelle le Triste Hortepouah bravant son administration a sauvé les cadets de la République. Dans un jour ou deux à ce rythme,, il sera le seul Héros français à entrer de son vivant au Panthéon !...Croyez-les si ça vous chante, applaudissez si vous voulez, mais ne venez pas vous plaindre si vous ne pouvez plus vous asseoir, moi je refuse de me la laisser mettre, elle est trop grosse !

Voici le fac-similé de l'article du Canard Enchaîné de cette semaine, il est paru mercredi, avant la parade du Triste Hortepouah sur les écrans nationaux, quasiment aucun des grands quotidiens radios ou télés n'ont repris cette info...

Aucunev plainte en diffamation n'a été déposée contre Le Canard. Et si c'était vrai ?

Pemière partie...

Hortepouah faux-cul 1.jpg

Et la seconde.

Hortepouah faux-cul 2.jpg

 ***

Bon dimanche à tous...A plus tard...

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique