logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/03/2011

Le Chanoine de Latran en campagne...

... L'Elysée vaut bien une messe !

2005.04.28 Héron vallée de la Bleone 2.jpg

... A nos pieds, coule une rivière...Photo Jacques Lecerf.

***

Incroyable cette faculté qu'ont certains imitateurs de se couler dans la peau de personnages historiques sans jamais, malgré les efforts de leur Cour et de leur basse-cour pour nous faire croire  qu'il y parviennent , se hisser à la hauteur. du modèle. A mi-mollet, et encore !

Après César Impérator, Saint-Louis et son escalier en chêne à 75000 euros - Cherchez, je n'ai pas que ça à faire - Louis XIV l'Etat c'est moi, Napoléon un peu, et Badinguet un peu plus. Après avoir frôlé Jaurès, effleuré Blum et trébuché derrière De Gaulle, voilà-t-y pas que notre Frégoli à talonnettes nous fait un numéro à la Henri IV...Non Héraime, rien à voir avec sa poule du Pô grand teint au joli pot selon les potins, relis le titre du billet...Pétition.JPG

S'étant aperçu que les citoyens grognaient en protestant, le Prince à épaule tressautante se pique de reconquérir, en activant ses réseaux cathodiques, la masse  des catholiques.

Ralliez-vous à mon panaché blanc déclame-t-il bock en main en renversant pas mal de mousse sur son pourpoint.

Je me trompe, ce jour là c'était au Fouquet's.

Peut importe, ce sont quand même 4193 personnes qui à ce jour ont répondu à l'appel.

Méfiance, méfiance et prudence, car comme on le voit , il est facile de se faire passer pour un autre...Henri Plantagenêt était mort et enterré depuis longtemps quand Riton Quatre a gagné l'Elysée.

Bref, soucieux de se maintenir sur le trône, le Chanoine de Latran nous la joue Henri IV. Il convoque le ban et l'arrière-ban de ce qui lui reste de  disciples au mess des officiels, et s'en va dire la messe  en voyage officiel, c'est gratuit, pour regrouper ses ouailles. Ce n'est pas une croisade, mais presque !.

Ralliez-vous aux reflets de ma Rolex, et en avant braves pélerins sur le Chemin de Compostelle.. Partez devant, je vous suis en Falcon !

Finalement, jusqu'à maintenant, le seul rôle qu'il n'aura pas tenu, c'est celui pour lequel il avait été élu en 2007, le rôle de Président d'une République française laïque.

Sarkozy-portrait-officiel,O-E-77342-3.jpgJe suis injuste, il l'a tenu ce rôle le temps d'une photo...Comme on le voit, ce ne fut pas trés réussi.

A vous de voir si vous lui laisser encore une petite chance de se rattraper dans un second quinquennat. Pour ma part, un gars à qui démocratiquement avait été offert, du porte-chaussettes à la redingote, la panoplie complète du Président de la République Française , et qui en quatre ans n'a jamais réussi à en enfiler seulement le slip, pour moi ce mec est définitivement grillé pour le renouvellement de son contrat. Il n'est pas à la hauteur, il faut qu'il s'en aille, n'importe qui à sa place ne pourra pas faire pire...A part la Marine, et encore !

Son cinéma me fatigue, je passe à autre chose.

Il fut un temps où les formations politiques s'employaient à définir des projets et des modèles de société, et qu'elles élaboraient des programmes de gouvernement en phase avec ces projets, et en phase avec les doctrines ou les courants de pensée dont elles se réclamaient.

Ce sont les électeurs qui décidaient du projet et du programme qu'ils souhaitaient voir appliquer, en totalité ou partiellement.

Les temps ont changé...Aujourd'hui, le politique est à l'affût des sondages, et il tortille ce qui lui reste d'idéal ou d'idéologie au gré de ce qu'il croit déceler dans ce que souhaitent " Les Français".  Comme d'un jour sur l'autre  les sondés ne souhaitent pas la même chose, le politique est bien embarrassé pour établir son programme.

On comprends mieux pourquoi les Umpes qui sont au pouvoir se gardent bien d'en présenter un tout de suite...Ils se contentent, sous couvert de moderniser la France, de détricoter une bonne partie de ce qui fut le fer de lance de leur programme 2007, plutôt que de proposer quelque chose de réellement novateur.

Double avantage. Un, ils se donnent l'image de gens soucieux de l'égalité devant l'impôt. Deux, ils enlèvent un argument électoral à la gauche qui n'eut pas manqué de matraquer ce fameux bouclier s'il avait été maintenu jusqu'en 2012 !

C'est ainsi que va mourir le bouclier fiscal, dont on se souvient qu'un des arguments massue pour sa mise en place était que les Allemands, Nicolas Sarkozy dixit, appliquaient un truc similaire...Il va mourir aujourd'hui le bouclier, parce que, au nom précisément d'une harmonisation avec nos cousins Germains, il convient de le supprimer, puisqu'en fait ils n' en ont pas...

Bienvenue au pays de Descartes !

A plus tard...




 

03/03/2011

Faites-moi plaisir...

... Ne me le souhaitez pas !

2010.08.03 Au pré de Madame Carle 85 (44).jpg

Deux marmottes s'aimaient d'amour tendre...Cadeau de Jacques.

***

C'est tous les ans la même chose !

Enfin pas tout à fait. Ce n'est sans doute qu'une impression, un peu comme si avant cinquante ans on voyait le verre à moitié plein, et, passé le demi-siècle, on le verrait plutôt à moitié vide...Bref, à partir de demain ça fera dix-sept ans qu'il n'en finit pas de se vider le godet !

Jusqu'à cinquante ans, chaque année j'avais un an de plus...Une année de plus par an vous me direz, c'est du domaine du raisonnable. Pour peu qu'on en fasse bon usage de cette année supplémentaire, tout va très bien, on n'en meurt pas.

Une fois atteint le demi-siècle, tout bascule...Certes, vous continuez chaque année à bénéficier d'un an de plus. Seulement voilà, à partir de cinquante ans vous mettez en route le compte à rebours...Chaque année en plus vous est décomptée sur votre capital vie...Les années en plus deviennent des années en moins.

C'est un truc à vous gâcher la fête !

Chacun est maître de son destin...

C'est ce que l'on dit, et c'est rassurant de le croire...Maître de mon destin donc, suite à un accrochage sérieux avec mon épouse qui au comble d'une fureur totalement injustifiée m'envoya au visage une brellitude totalement injuste elle ausi, un truc à te crucifier un notaire, genre : " Mais c'est pas Dieu possible, plus tu deviens vieux, et plus tu deviens con !" ... Il n'y eut pas de comparaison douteuse avec aucun des animaux de la ferme, nous nous nous sommes donc réconciliés depuis.

Malgré tout, meurtri par tant d'injustice, j'osais une réplique qui si j'étais célèbre serait devenue historique, et tout de go, je me suis entendu dire: "  C'est pas encore fini, car je vivrai jusqu'à cent quatre ans !"

Ce n'est pas le tout de le dire, maintenant il faut le faire. C'est pour moi un engagement moral, un engagement que je dois tenir.

Ai-je répondu comme ça, un peu n'importe quoi et n'importe comment pour simplement montrer que c'était moi le chef, ce qu'à part Olga et mon épouse, personne ne conteste chez moi...Ou bien Freud, à qui on ne pense plus depuis qu'il est mort, était-il caché derrière le rideau, et réveilla-t-il en moi je ne sais quoi de secret ?

Pourquoi 104 ans et pas 98, 102 ou 108 ?

Qu'y aurait-il de si particulier dans cette année 2049 que dans mon inconscient je voudrais absolument atteindre ?

Bar Fouquet's.jpgJ'ai l'esprit tordu, mais pas jusque là...Ce n'est pas l'idée tout de même qu'en 2049 on pourrait fêter le trente-septième anniversaire de la défaite de Sarkozy en 2012...

Bien que jouissif, pareil événement ne justifie pas que l'on se force à vivre aussi longtemps.

D'autant que fêter sa défaite tous les ans pendant trente-sept ans, ce serait lui faire un honneur qu'il ne mérite pas. Non, le soir de la défaite deS arko, un demi pression ou un ballon de Côtes du Rhône entre potes sur le zinc du Fouquet's, ce sera largement suffisant. Comme sont muettes les grandes douleurs, les grandes joies sont discrètes.

Il faut chercher autre chose, du coté du cinquentenaire, va savoir...Qu'y eut-il donc de marquant en 1999...On peut fouiller là-dedans :

*** Evénements 1999 ***

Bon, je me vois mal prolonger mes rhumatismes jusqu'en 2049 pour célébrer le cinquentenaire de la naissance de l'Euro, bien qu'en même temps on pourrait célébrer celui de la mort du Franc...Une bonne année pour le pinard, d'accord, mais ce n'est pas suffisant.

Non, décidément, il y a autre chose. Du coté des centenaires possibles, voyons voir...

***  Evénements 1949 ***

Sauf à ce qu'il devienne un artiste célèbre, il en a le talent, il y a peu de chance que l'on célébrât le centenaire de la naissance de Héraime en 2049...D'autant que si on célébrait son centenaire, on le célébrerait en sa présence, et que j'espère bien qu'il n'oubliera pas de m'inviter ce vieux brigand ...On va en renverser un peu du verre à moitié plein, mais qu'importe, on remplira à nouveau les verres à moitié vides !

Non, une fois de plus, je reste sur ma faim. Bien évidemment, je ferai tout pour honorer mon contrat. Mais je ne puis vous promettre de mourir pile poil à cent quatre ans, il y a dans l'équation de ma vie des variables que je ne maîtrise pas, comme les progrès de la médecine par exemple...Qui sait si je ne vous casserai pas les pieds jusqu'à l'âge de cent dix ou cent quinze ans ?

Quoi qu'il en soit, je vous en remercie avec un jour d'avance, ne me le souhaitez pas !

A plus tard...




17:20 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (12)

01/03/2011

Un peu de calme...

... Après la tempête.

2011.02.02 Aprés midi au lacdes Salettes à Chateau Arnoux 62.jpg (1).jpg

... Ce cygne nous est envoyé par Jacques (*)...Qu'il en soit remercié.

***

Malheur à celui par qui le scandale arrive !

En vérité je vous le dis, ce fut beaucoup de bruit pour pas grand chose...Je pourrais reprendre, et développer, ce que je disais hier à propos de la propagande, et de l'art qui consiste, en gonflant à l'excés un fait local et insignifiant, d'en faire une grosse affaire à l'échelon national.

En ce qui me concerne, sur ce site au moins, le seul que je sois à même de conduire à ma guise, je considère que la bataille de nains a assez duré, et qu'il est grand temps de sortir du tunnel mal éclairé, avant que les protagonistes s'infligent des blessures plus graves que des égratignures qui n'écorchent que l'égo de ceux qui n'ont pas de carapace.

Il faut relativiser...

... Et ramener les choses à leur juste proportion. Quoi qu'il soit écrit dans mes Chroniques, et même lorsque c'est écrit à l'artillerie lourde, l'impact est plus que léger...

Statistiques de Février...Stats Fevrier.JPG

2509 visiteurs uniques sur mon blog, soit à  peine 90 visiteurs par jour...

Compte tenu que les visiteurs sont très souvent les mêmes d'un jour sur l'autre, dut-elle, ma modestie en souffrir, ce ne sont pas plus de 200 à 300 personnes par mois qui auront lu quelques uns de mes billets...

Ce n'est pas demain que je mettrai le feu à la blogosphère !

Tel n'est pas mon but d'ailleurs.

Si tel était mon but, il me faudrait m'y prendre autrement.

Passer de une à deux heures à rédiger un billet pour au final ne toucher que moins de cent personnes, c'est faire preuve d'un certain masochisme, et pourtant, c'est ce que je fais depuis maintenant plus de cinq ans sur le Blog50...

Voudrais-je être efficace, plutôt que de critiquer ici et de manière "jubilatoire" comme me le fit remarquer  jadis un ami umpe qui fut un temps lecteur assidu, mais qui jamais ne laissa de commentaires, que je m'y prendrais autrement.

Pourquoi m'époumoner en vain sur un site noyé au milieu de millions d'autres, ce qui le rend aussi invisible qu'un étourneau perdu dans la masse inombrable de ses copains de dortoir.

Je pourrais, il m'arrive de le faire, aller porter le fer de la contradiction sur les sites ou les blogs de ceux qui défendent ce pouvoir que je pourfends en vain.

En deux heures chaque jour, je pourrais balancer mes commentaires sur des dizaines de sites, forums ou blogs, ce qui serait nettement plus percutant qu'un billet sur mon blog.

Pourquoi continuer alors ?

C'est une excellente question, il va sans dire que je vous suis reconnaissant de me la poser...Je me la suis posée bien des fois.

Il m'est arrivé aussi de vous faire-part à l'avance d'un possible décès de ce blog...Ce blog mourra un jour, c'est programmé quelque part, mais ce n'est pas encore pour demain.

Quand il mourra, ce sera de sa bonne mort. Une mort au bout de l'usure et de la lassitude  de celui qui l'anime, non parce que des attaques en seraient venues à bout...Ce n'est pas que je sois blindé contre tout, riez si vous voulez, je suis un être très sensible, mais à force d'escarmouches ici ou là, j'ai renforcé ma carapace...Le blog est en dehors de ma vraie vie, et ne vit la sienne propre que lorsque je suis assis devant mon clavier et mon écran.

En dehors des quelques personnes avec qui j'entretiens des relations régulières par blog ou par mail,  personnes que je respecte et avec qui j'aurais plaisir à converser de vive voix, voire de déconner grave autour d'un bon casse-croûte, la foule (réduite) de mes visiteurs est purement virtuelle...Pourquoi devrais-je me fâcher avec des ombres ?

Je continue, parce que j'éprouve du plaisir à écrire, à jouer avec les mots, et que ça me fait du bien d'écornifler certains tristes pantins qui se prennent pour des grands...Il m'arrive aussi, peu-être devrais-je le faire plus souvent, de décrire à grands traits la société dont je rêve...Mais comme je rêve beaucoup trop grand, il y a peu de chance que MA société voit le jour un jour...Qu'importe, je continuerai de rêver...

A chacun son blog.

C'est une chance formidable qui nous est offerte. Un espace est mis gracieusement -il fut payant un temps-  à notre disposition. En respectant certaines règles, chaque blogueur peut disposer à sa guise et en totale liberté pour en faire et y mettre ce qu'il veut. Un espace qu'il peut aménager selon ses goûts, pour y exposer ses souvenirs, ses passions, ses coups de coeur, ses révoltes, tout ce qu'il veut, tout ce qu'il souhaite faire connaître aux autres...Il peut communiquer, échanger, et pourquoi pas, si affinités, établir des relations allant jusqu'à l'amitié...On peut tout sur son blog, pourquoi donc s'interdire d'aborder et de traiter certains sujets au prétexte qu'ils seraient sources de conflits ou de disputes. Des sujets clivants comme la religion ou la politique devraient être écartés, et pourquoi donc, je vous le demande ?

Des gens qui ne s'apprécient pas et se repectent guère, peuvent parfaitement se fâcher à mort au sujet de la quantité de sucre - Fructose ou Saccharose ?- qu'il est judicieux de rajouter aux fruits pour faire une confiture de framboises pas parfaite, mais presque. Et que dire du tricot dès lors qu'il faut donner priorité entre les mailles dont on sait, c'est à se demander qui a inventé cette diablerie, qu'il y a des mailles à l'endroit, et d'autres qui sont à l'envers ! Pourtant, d'autres, blogueurs (et blogueuses, j'ai failli oublier, encore un sujet qui fâche!) soucieuses (j'espère me faire pardonner) du respect qui est dû aux interlocuteurs, surtout à celles et ceux qui ne partagent pas leur point de vue, peuvent parfaitement se confronter dans des débats fermes mais courtois, sans que jamais ni les framboises trop ou trop peu sucrées, ni le sang n'éclaboussent les murs.

*** Puisqu'on en parle... ***

C'est pourquoi sur mon blog, il n'y a pas de sujet tabou...J'entends parler de ce que je veux quand je veux...Libre à ceux que je dérange de me le dire et de me faire part de leur indignation s'ils sont indignés, de leur colère s'il y a lieu, ou de ce qui leur tient à coeur de me dire. Mais qu'ils le fassent - comme je le fais dans mes billets- à visage découvert et de manière correcte.

La langue française est suffisamment riche pour que l'on puisse apporter la contradiction, voir admonester sévèrement le blogueur qui à vos yeux tombe dans l'excès, l'exagération ou l'outrance, sans pour autant se départir de la courtoisie la plus élémentaire...Si si, c'est possible, je puis vous en faire la démonstration quand vous le souhaitez.

Une parenthèse...

Définition Clivant.JPG

...Parfaitement français.

Le néologisme "Clivant" n'est pas un mot réservé aux seuls bobos (Ndlr). Interpellé hors-blog à ce propos, j'ai préféré vérifier...Le participe présent clivant du verbe cliver s'est à l'usage transformé en adjectif, c'est le cas de pas mal de ses collègues...oserai-je citer "Gonflant" ou "Chiant" à titre d'exemple...

Un petit plaisir pour conclure...Tsunami à 14 h 15.JPG

J'estime que j'ai bien travaillé, je m'offre une petite récompense...je vous parlais en début de note de ces petits riens mineurs montés à coups de com en mayonnaise pas très digeste...

Où en sommes-nous dans la progression vertigineuse des signatures sur la pétition de Monsieur Copé ?

La copie d'écran, ainsi que le flocage de l'horreur perpétrée par les jeunes du PS par une image plus consensuelle, image qui ne choquera pas les enfants, habitués qu'ils sont à voir des nichons un peu partout sur les affiches et à la télé... copie d'écran et flocage ont été réalisés tout à l'heure à 14:15...

3914 signatures. En quatre ou cinq jours, ce n'est pas beaucoup eu égard au battage qui a été fait sur l'affaire !

C'est bien ce que je pensais, tout ce qui est excessif devient dérisoire.

A plus tard...

***

(*) - Jacques (lien) m'a offert en cadeau une série de photos d'une qualité rare. Il m'autorise à en faire usage sur mon blog.

Cerise sur le gâteau, certaines, comme celle qui orne ce billet, sont dans un format "panoramique", idéal pour des photos-bandeaux...N'oubliez pas d'aller lui faire une visite à Jacques...Il le vaut bien.


15:13 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (14)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique