logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/02/2011

L' Enseignement...

... Un métier d'avenir.

Soir tranquille à Cournon.jpg

Un soir tranquille à Cournon (63)...Photo Laurence.

***

Au hasards des blogs...

J'ai trouvé ça dans les coulisses de ma rousse amie. Pendant que vous serez chez elle, passez un peu derrière le rideau, vous y trouverez de quoi meubler intelligemment votre soirée...

***  Désolé chérie, c'est trop cher ! ***

J'avais gardé ça en réserve, mais à la lecture du Marianne de cette semaine, qui consacre  plusieurs pages aux plus de six millions de salariés qui émargent à moins de 750 euros mensuels, il m'a semblé qu'il était urgent de ne pas attendre, et de faire dès aujourd'hui un billet sur la chose...

C'est certain, si on se laissait aller à de la sensiblerie gauchisante, il serait facile de verser une larme sur Geraldine, cette malheureuse aide-scolaire que malheureusement, étant donné les impératifs budgétaires, et ce malgré toute l'humanité dont chaque jour fait preuve l'administration, souvenez-vous de la promesse du candidat 2007 - Personne ne sera oublié sur le chemin (T'as qu'à y croire pauvre con ! Ndlr) - malgré  etc; etc. dis-je, l'Education Nationale n'étant pas encore jumelée avec les Petites soeurs des pauvres, il faut faire le ménage et virer tous ces auxiliaires qui ne servent à rien., et qui bien que coûtant peu, très peu, individuellement, peuvent si on n'y prend garde, de part leur nombre excessif ruiner les finances de notre chère patrie...Putain, ça c'est envoyé !(Ndlr).

Que les pauvres se démerdent entre eux, il y a assez de Bac +5 au chômage pour organiser au noir des aides aux devoirs pour les petits blacks, après la distribution de la soupe populaire.

Il serait temps que les gens se prennent en charge Nom de Dieu, l'Etat ne peut pas tout faire !

Imaginons un peu...Que l'on s'amuse à signer des contrats précaires à une vingtaine d'auxiliaires genre Géraldine, sur le papier, c'est utile, et c'est une bonne action...Ces personnes rendent service en prenant en charge certaines tâches qui facilitent le travail des enseignants, et facilitent la vie des gamins...Bien sûr, les 500 ou 600 euros qui leur sont versés ne leur permettent pas de vivre, mais sachant que pour certaines elles bossent aussi à la cantine, elles ont au moins un repas assuré. Pour les autres, rappelons qu'en sortant à midi, il leur reste largement assez de temps pour aller fouiller dans les cageots à la fin du marché, et de récupérer gratos de quoi bouffer à midi et le soir...Sur le papier donc, on peut considérer ces mi-temps ou tiers-temps précaires comme une oeuvre sociale. Seulement voilà, cette bonne action a un coût, un coût qui en période de crise, menace gravement les équilibres budgétaires...

photo-fadela-amara-nue.jpgLivrons-nous à un simple calcul. Une vingtaine de ces auxiliaires, c'est en gros de 12 à 15000 euros par mois, soit à peu près le coût global du recyclage d'un ex-ministre (voir photo) à qui on confie une mission ou un poste autrement plus important que d'aider des gamins à bouffer proprement à la cantine, ou à ranger leurs affaires dans la salle de classe... Moins on les aide les gosses, et plus ils apprennent à se débrouiller tous seuls...Et pourquoi dans la classe, les plus grands ils n'apprendraient pas à lire aux plus petits, ça en ferait des postes d'enseignants en moins...

On pourrait en caser des ex-ministres avec les économies ainsi réalisées...

A moins d'être complètement bouché, on comprend la décision d' un gouvernement responsable lorsqu'il doit choisir entre deux priorités...

A chaque fois qu'il aura à dépenser 12000 euros, le gouvernement fera le choix de l'indispensable mission confiée à un has-been de son rang, et renverra au chomdu une vingtaine d'auxiliaires sous contrat sans que personne ne s'en émeuve...

Peut-être, ici ou là, une jeune institutrice débordée par trop de gamins turbulents nous fera une petite dépression, pas de quoi s'alarmer...

Il se peut que soudain, on ne sait trop pourquoi, quelques mômes décrochent  devla moyenne, parce que plus personne n'est là pour les aider un peu...Pas grave, ces attardés étaient condamnés au chômage de toute façon, à moins que leurs parents ne fassent des heures sup, et leur paient des cours privés...

Pauvre gosse, il n'ose plus bouger, Géraldine n'est plus là. A elle, il aurait demandé, à la maîtresse, il n'a pas osé. Pas grave, c'est une bonne façon de s'habituer à vivre dans la merde, c'est ce qui l'attend plus tard...Menu du soir.jpg

Eh oui, il n'y a pas que certaines auxiliaires qui font les fins de marché...Il y a aussi des parents d'élèves.

Certes, cinq fruits et légumes par jour, c'est excellent pour la santé, mais seulement des fruits et des légumes, c'est pas l'idéal pour tenir le coup toute la matinée sans aller aux toilettes...

Il fait peine à voir le gamin. Géraldine n'est plus là,  emmerdé jusqu'aux cuisses, il pleure en silence ...

Il en est d'autres qui pleurent...

Resteront-ils longtemps silencieux ?

Est-ce les images de la révolte de la jeunesse arabe qui en a assez de vivre sous le joug des clans mafieux qui dirigent leurs pays...Est-ce un flash-back des misérables de Victor Hugo ? Toujours est-il que j'ai rêvé de jeunes gavroches à casquettes de rappeurs et en Nike, qui hurlaient à tue-tête des "Sarko dégage", "Niko casse-toi avec ta bande de cons !", et autres slogans spontanés comme sait en faire naître la rue lorsqu'elle est en colère...

C'était un rêve bien sûr.Le pied.JPG

Pourtant, à la lecture de Marianne, je me suis demandé combien de temps encore les six millions de personnes qui survivent avec moins de 750 euros par mois allaient attendre avant de crier leur colère.

*** Les nouveaux riches ***

Jusqu'à oujourd'hui, en dehors du journal Marianne, de tous les politiques, seul Dominique Strauss-Kahn a évoqué ce problème, c'était avant-hier soir, sur France 2.

Remember you camarades du 53% 2007 bonjour.

Vous l'avez élu, et vous avez eu raison. Il était le seul en 2007 qui vous promettait qu'il ferait tout ce qu'il disait. Il disait beaucoup et promettait encore plus, il a gagné, ce qui est bien normal.

Que promettait-il au fait, vous l'avez oublié, c'était il y a si longtemps...

Il allait redonner sa vraie valeur au travail, il suffisait pour celà de permettre à ceux qui travaillaient de travailler plus. Ainsi, ils gagneraient plus et augmenteraient d'autant leur pouvoir d'achat...Par un tour de passe-passe qu'il n'eut jamais le temps d'expliquer, le travailler plus de ceux qui n'allaient pas manquer de s'enrichir aller créer des centaines de milliers d'emplois pour les chômeurs qui très vite rejoindraient le club de la France de propriétaires, si fort souhaitée par celui que vous avez choisi pour être le président de la République exemplaire et irréprochable par lui souhaitée également...

Que reste-t-il de tout cela quatre ans plus tard ?

Pour ce qui est de la République irréprochable et exemplaire, à part quelques menues dérives comme les millions distribués à Tapie, les nominations border line des amis du Prince à des postes clés dans les banques, et la presque nomination dynastique de Jean le Jeune à la tête d'un des plus gros fromages des Hauts de Seine, à part les broutilles Woerth-Bettencourt et les escapades de ces messieurs-dames dans les jets et sur les yatchts de leurs potes milliardaires, on peut considérer que le pari a été tenu.

Applaudissons, car eu égard aux pratiques de la France d'avant, la rupture n'était pas évidente !

Bon, pour le pouvoir d'achat, c'est moins évident. Pour nombre d'entre nous, on peut même dire que c'est raté. par contre, pour les gens de la France qui compte, l'autre, celle d'en haut, les résultats sont assez brillants. Les grands patrons du Cac40 retrouvent des salaires et des primes supérieurs à ce qu'ils étaient avant la fameuse crise, et les heureux actionnaires de ces entreprises méritantes qui ont su se débarrasser à temps de leurs employés en surnombre, se voient gratifiés de fort juteux dividendes...Les assujettis à l'ISF sont si nombreux qu'il est grand temps d'envisager la suppression de cet impôt injuste et impopulaire...Il n'est pas interdit de penser, ayant réussi à conforter le pouvoir d'achat des riches, que Nicolas, s'ils sont assez nombreux et assez cons pour à nouveau voter pour lui en 2012, consacrera toute son énergie au pouvoir d'achat des plus pauvres, dont hélas, à cause de la crise, il n'a pas pu s'occuper comme il l'aurait souhaité...

Amis qui ne touchez que 750 euros par mois, un conseil d'ami, faites des économies pour vous couvrir en cas de pépin, et  soyez patients, votre tour viendra pour la douche sous la corne d'abondance !

Quant à moi, le vieux rat que le joueur de pipeau rural des Hauts de Seine n'a pas su entrainer à la rivière, et qui ne le suivra pas plus en 2012 qu'il ne l'a suivi en 2007, je serais tenté de mêler ma voix à celle des gavroches de mon rêve, rien que pour me soulager...

SARKO CASSE-TOI, DEGAGE !

Bien entendu, je n'en ferai rien, ou si je le fais ce sera en rêve. Je me contenterai de dire :

Monsieur Sarkozy, il est temps pour vous et votre équipe de partir, vous avez suffisamment commis de dégâts, tirez-vous s'il vous plaît !


A plus tard...

 




 

 

18/02/2011

Quand le bouillon est trop chaud...

...Le couvercle saute de la marmite !

A l'ombre.jpg

Olga profite de l'ombre... Tant qu'il reste des arbres...

***

2011, année du Croissant.

article_islam-croissant.jpgC'est sans doute en ces termes que dans le futur, les historiens parleront de cette année qui, quel que soit l'issue des mouvements actuels, marquera le basculement du monde arabo-musulman vers la Démocratie.

Les peuples viennent de découvrir leur force. Tout ne sera pas rose tout de suite, mais 2011 sera l'année de la fin des tyrans...

Je ne suis ni spécialiste de l'Islam, ni du Moyen-Orient, ni du monde arabe, je ne me lancerai donc pas dans des prévisions fumeuses, et me garderai bien de vous prédire l'avenir de l'Afrique du Nord et de la péninsule arabique, au-delà peut-être...Non, je vais simplement vous faire part de mes réflexions.

Vous lisez vos journaux, vous écoutez la radio, vous regardez la télé. Comme moi, vous avez suivi le cheminement de ce grand souffle de Liberté qui balaie le monde Arabo-Musulman depuis le Maroc jusqu'au Yemen en passant par les Emirats du Golfe.

Un jeune homme s'immole par le feu en Tunisie, la population descend dans les rues...D'aucuns ne voyaient là qu'un feu de paille, un feu que les forces de l'ordre tunisiennes, pour peu qu'elles soient conseillées et épaulées par le "savoir-faire français", eussent facilement pu juguler à coups de matraques et de lacrymogènes sans qu'il soit pour autant obligatoire de passer par la case cimetière...

Seulement voilà, le feu de paille est devenu un feu de brousse qui attisé par le vent de la Liberté qui peut , et c'est heureux, se lever n'importe où et n'importe quand dans le monde, un feu de brousse dont la fumée fait tousser les dictateurs, et qui très vite les fait sortir de leurs tanières...Ils s'y croyaient à l'abri de tout, il leur faut déguerpir...

Ami entends-tu...

...Le vol noir des corbeaux sur la plaine                                                       

Ami entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne...

***  Entendu, mais il y a bien longtemps... ***

Non, nous n'avons rien entendu.

Depuis trop longtemps, aveuglés par les discours lénifiants de nos dirigeants, qui pour mieux se protéger tissent autour de nous un cocon douillet, bien à l'abri et bien au chaud autour de notre nombril, nous sommes devenus sourds aux cris des enchaînés.

Depuis des dizaines d'années, nous fermons les yeux sur ces dictatures "soft", qui parce qu'elles seraient censées nous protéger du diable islamique, et qu'ainsi, elles sont garantes de la sécurité de nos pompes à essence.

Depuis longtemps, nos gouvernements se sont accommodés des Ben Ali, Hosni Moubarak, Bouteflika, Momo Six, et même le fougueux Colonel Kadhafi que Nicolas 1er réintégra en fanfare dans le grand concert des nations.Mon Ami Muhammar.jpg

Quelle belle fête ce fut. On n'avait pas vu pareils fastes depuis le Camp du Drap d'or ou la rencontre entre François 1er et Soliman le Magnifique (Lien).

Une différence cependant. Le Traité dit des Capitulations signé entre François et Soliman permit aux navires français de commercer avec l'Empire Ottoman, et ce fut tout bénef pour le port de Marseille.

Les accords et tout le tralala fait autour du tyran sanguinaire de Tripoli n'aboutirent qu'à nous faire passer pour des cons.

Une fois remballés la Smala, les amazones et les dromadaires, Muhammar expliqua à son pote Nicolas qu'il pouvait se carrer ses Rafales et ses centrales nucléaires dans le fion, puis il repartit chez lui comme si de rien n'était, après avoir bien rigolé et s'être foutu de la gueule de Sarko, ce qui n'est pas grave, mais aussi de la nôtre, et là j'apprécie moins.

Espérons qu'en 2012, l'odeur de la merde des chameaux du Guide Suprême viendra titiller les narines délicates de certains électeurs du 53% 2007. Espérons, encore qu'il en est de ces électeurs qui ne sont pas très regardants sur les odeurs...

La Gauche fut tout autant maladroite lorsqu'elle était aux affaires, que la Droite se montre gauche aujourd'hui. Il faudra bien du temps pour que la France redevienne ce qu'elle fut jadis, un grand pays attaché à ses valeurs, un pays qui nourri de l'esprit des Lumières, était pour le monde entier un phare qui se voyait de loin...

Il n'est peut-être pas trop tard pour rallumer le phare, mais il devient urgent d'en changer les gardiens !

De quoi sera fait demain ?

Je l'ignore. Une seule certitude, demain ne ressemblera plus à hier...Comme len 1789 l'avait fait le Peuple de France, les Peuples d'au-delà la Mediterranée ont clairement dit que désormais ils seraient maîtres de leur destin.

Certes, on voit ça et là poindre les vieilles craintes et remonter les vieilles peurs...

On frémit dans certains milieux. Et si les Frères Musulmans là, les Salafistes ailleurs, et les Djihadistes de tout crin un peu partout en profitaient pour prendre le pouvoir...Ne faudrait-il pas intervenir et mettre des pantins à la solde de l'Occident à la tête de ces pays, avant que les barbus en prennent le contrôle...Pour ma part, vu la réussite de l'Irak et de l'Afghanistan, il ne me semble pas que cette solution soit la bonne.

Tout beau tout beau braves gens ! Les Tunisiens et les Egyptiens viennent, au péril de leurs vies , de chasser Ben Ali et Moubarak...Croyez-vous que dans les six mois ils vont se laisser embobiner par les fous d'Allah, et laisser bien gentiment s'installer une tyrannie à la place d'une autre. Certainement pas, il faut avoir confiance en eux.

Rêvons un peu...

Et si de ces révolutions en marche pour les unes, naissantes pour d'autres, et à venir pour d'autres encore, surgissait un nouveau mode de démocratie...Nous eûmes bien chez nous des régimes où l'intégrisme religieux tenait lieu de Loi.. I

Il y a peu encore, le statut de la femme chez nous n'était guère plus enviable qu'en certaines zones ensablées... Si elle a usé de son droit tout neuf, ma mère et ses consoeurs n'ont pu voter pour la première fois le 29 avril 1945...En 1943, on guillotinait encore pour crime d'avortement. Il n'y a pas si longtemps que nos altières-égales disposent et de de leurs corps et de leurs droits.

De révolutions en révoltes, le Clergé a quitté le pouvoir et regagné les presbytères...Nous avons en Europe et en France nombre de partis et de syndicats qui se revendiquent chrétiens sans pour autant prôner le remplacement de la Constitution par les Evangiles...

Pourquoi pas des partis et des syndicats Démocrates-Musulmans comme il en existe des Démocrates-Chrétiens...

Il n'est pas interdit de penser, fût-ce paradoxal, que la plus grande victoire de la Révolution du Croissant pourrait être l'éradication de l'Islam radical terroriste, au profit d'un Islam démocratique et social, et pourquoi pas laïquement compatible...Il me semble bien que revenu de son exil anglais, dans une des premières déclarations qu'il fit, le leader islamiste tunisien précisa que la Charia "n'avait pas sa place en Tunisie"...Ruse, pragmatisme, ou tout simplement sens de l'Histoire ?

J'ai bien dit rêvons...

A plus tard...


17/02/2011

Heureusement...

... Le Printemps s'annonce à notre porte...

Irréel mais vrai.jpg

Irréel, mais pourtant vrai...Quelque part ailleurs, par Laurence.

***

... Arrivera-t-il à chasser tous les miasmes ?

Pauvre Michèle...Elle fait cotoyer le pitoyable avec le pathétique. J'ai suivi d'un oeil plus que distrait ses interventions hier après-midi, à l'Assemblée Nationale, quelle pitié...

Elle s'accroche à son portefeuille comme un morpion à ses bourses. Elle s'enfonce dans une défense en forme d'attaque qui la discrédite chaque jour un peu plus...

Elle est ministre d'Etat ministre des Affaires Etrangères de la France. En pleine période de troubles qu' eu égard à son poste elle ne pouvait ignorer, elle choisit la Tunisie comme lieu de villégiature pour ses vacances de Noël. Passe qu'elle profite du jet de son pote milliardaire, d'autres ne se gênent pas qui seraient malvenus de lui jeter la première pierre...

Mais quelle drôle d'idée pour une ministre des affaires étrangères, d'emmener avec elle ses parents qui en cette circonstance et dans cette période troublée se livrent à des affaires non pas troubles ni étranges, mais on ne peut plus malvenues...

On ne peut pas reprocher à l'amère Michèle d'aider ses vieux parents à trouver une masure pour abriter leurs vieux jours, mais quelle idée d'éloigner ces pauvres nonagénaires, et de les condamner à vivre en Tunisie le reste de leur âge, la Côte Basque leur serait-elle soudain devenue inhospitalière ?Papa de Mam.JPG

Baste, Monsieur Bernard Marie (Lien et photo) et son épouse sont parfaitement libres de faire ce qu'ils veulent de leurs économies. Mais rajoutée à la farce du jet-stop inopiné, cette transaction immobilière soulève quelques questions.

Que deux ministres de la République irréprochable on ne le répétera jamais assez, et un homme d'affaires père de l'une des deux voyagent, au début d'une révolution naissante, dans le jet privé d'un milliardaire tunisien proche du pouvoir  tunisien contesté et rejeté par son peuple pose question.

Ces questions ont été posées à Madame la Ministre, elle n'y a pas répondu...

Ses véhémentes indignations faisant d'elle une malheureuse victime des salauds de socialistes acharnés à sa perte ne m'ont pas convaincu. Encore moins le système de défense absurde qu'elle a adopté en renvoyant son questionneur aux présumées turpitudes vacancières d'un président de jadis, mort et enterré depuis maintenant quinze ans...

Comme si les fautes passées des dirigeants de naguère pouvaient excuser les abus de ceux d'aujourd'huid'aujourd'hui...Pitoyable !

Quant à parler de bassesse et d'abjection à propos du légitime questionnement d'un élu de la Nation, c'est d'une ridicule outrance, et la pauvre Mam n'en sort pas grandie.

Cette dame s'est elle-même rendue indigne du poste qu'elle occupe.

Elle n'a plus aucune crédibilité, et même si les Affaires Etrangères se traitent à l'Elysée et qu'elle n'a pas plus d'importance que n'en avait Kouchner, elle est devenue un boulet pour le pouvoir. D'une manière ou d'une autre il faudra qu'elle s'en aille, qu'elle dégage selon le slogan à la mode, ses jours au Quai d'Orsay sont comptés.

La tortilla est indigeste...

Comme toujours, lorsqu'une affaire que quelques fonctionnaires habiles et discrets des chancelleries mexicaine et française auraient pu règler en quelques mois sans froisser les susceptibilités des uns et des autres, et dont l'issue eût été favorable à celle qui c'est probable, est plus innocente que coupable., cette affaire a été compliquée par l'intrusion des politiques dans le débat. Cette "affaire" traitée publiquement à coups de menton et de déclarations tonitruantes des politiques de haut niveau de deux pays qui ont tout pour trouver un accord, une fois les positions des uns  et des autres relayées par la presse, devient un sac de noeuds inextricable.

La Justice est absente du débat, Florence Cassez est devenue un enjeu diplomatique. Que Caldéron la gracie, il perd la face devant son peuple. Qu'il l'autorise à rentrer en France pour y purger - De quelle façon et dans quelles conditions ? - ses soixante ans de prison, il offre une victoire trop facile à Nicolas Sarkozy...

Tiens, j'ai retrouvé ça :

*** Histoire ancienne... ***

Ce n'est pas tant mon laïus qu'il faut lire, mais plutôt l'article du Figaro...

On s'aime.jpgAvec l'ampleur qu'a pris cette affaire, qui pourrait dire comment elle va se terminer...

Souvenons-nous :

*** Je vais régler ça avec Félipe ! ***

Au départ, avant les gesticulations politico-médiatiques, il y avait une forte probabilité pour que Florence Cassez soit, quelques mois après sa condamnation, transférée dans une prison française pour y purger au maximum - c'est beaucoup - une peine de vingt ans.

Au bout d'un ou deux ans, une fois apaisées les passions au Mexique, ses avocats auraient peut-être pu, étant donné les circonstances de son arrestation, demander la révision de son procès...

Qui sait, aujourd'hui, elle serait peut-être libre.

On ne refait pas l'Histoire. Elle est encore en prison, et son sort dépend de deux chefs d'Etat, Caldéron et Sarkozy, je la plains !

A plus tard...





12:50 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique