logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/02/2011

Bioéthique...

...Ou éthique bio...

Tiens bon Valy.jpg

Tiens bon Valy, le printemps n'est pas loin...Le vieux cerisier n'est pas mort... Il te salue Christian.

***

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme...

François Rabelais.jpgC'est ben vrai ça ! nous dirait la Mère Denis. C'est vrai, mais il est vrai aussi que les bonnes âmes ne peuvent pas bloquer la science jusqu'à la ruiner pour simplement apaiser leur conscience.

Il avait raison François (Rabelais-lien), n'empêche que s'il avait à se prononcer aujourd'hui, il serait sans doute moins péremptoire.

Il se peut bien que du siècle de Rabelais à nos jours, la Science ait ruiné quelques âmes, et que la conscience de bien des savants en fut troublée.

Ainsi vivent les hommes, ce que découvre l'un d'entre eux devient tôt ou tard la propriété de tous, et l'utilisation qui est faite de la découverte est bien souvent très éloignée de son usage premier...

Le gourdin qu'utilisait Marcel pour estourbir le lapin dont bien des millénaires plus tard, grâce à la découverte du pinard on ferait de succulents civets,  fut très vite utilisé par ses fils pour s'estourbir entre eux...Idem du javelot et de l'arc de chasse qui se transformèrent en armes de guerre.

Tout comme la poudre festive de nos amis chinois qui une fois mise dans les mains des militaires cessa de faire rire les invités de la fête.

Je ne parle même pas de la bombe atomique, ni du nucléaire civil, dont les générations futures découvriront bien vite qu'il est encore plus dangereux...

Le temps a passé depuis Rabelais, les humains disposent aujourd'hui de merveilleux joujoux que leur ont patiemment inventés les savants...C'est ainsi que moi-même, j'élucubre sur le clavier d'une machine Made in China, qui à coups de combinaisons entre le binaire, l'hexadécimal et un tas d'autres trucs me permet de transcrire sur vos écrans les fruits précieux de mon imagination et de mes réflexions...Formidable cette machine. Elle peut aussi cette machine, si on en détourne le noble usage, devenir un espion malfaisant qui ira farfouiller dans le secret de votre espace internet jusqu'à en explorer les moindres recoins, comme le ferait de votre cerveau un psy curieux qui vous aurait placé sous hypnose...

Nous vivons dans un environnement technologique dont nous n'avons même plus conscience...Et comme le gourdin à lapins de Marcel, tous et n'importe qui disposent de ces outils dont l'usage sans conscience peut ruiner bien plus que les âmes...Le moindre imbécile incapable de planter un clou dans un mur peut rouler à deux cents à l'heure sur les routes, ou se promener dans la campagne avec un fusil...

Nous ne disposons pas seulement de machines ultra-perfectionnées et d'usage facile, la science et la médecine ont également progressé de façon spectaculaire...D'immenses téléscopes et des robots lancés dans l'espace nous font décourvrir un peu plus chaque jour l'infiniment grand, pendant que dans leurs laboratoires, des chercheurs et des savants décortiquent l'infiniment petit...

D'autres savants cherchent à percer les secrets de la vie...A l'échelle de ce que pourrait durer l'espèce humaine, on peut penser qu'il ne sont pas loin du but...

La vie...Est-elle sacrée la vie ?

Concernant le règne végétal et les animaux dits "inférieurs", la prise en compte de leur respect et de leur protection n'est pas la préoccupation première des humains qui pour le moment règnent en maîtres sur la planète terre, et imposent leurs lois...

Il semblerait que depuis toujours l'Homme ait considéré sa vie et celle de ses semblables comme sacrée. Sacrée à un point telle, qu'il en aurait prolongé la durée en en inventant une autre qui continuerait après la mort...C'est un concept commun à pratiquement toutes les religions.

Sa vie est sacrée, l'humain serait donc sacré lui aussi. Dès lors, on ne peut pas, même si la science nous en donne les moyens, faire joujou avec un humain comme on le fait encore - c'est dégueulasse- avec des animaux de laboratoire...

C'est le sens des lois sur la Bi-éthique qui sont actuellement en discussion au Parlement.

Bioéthique ou éthique bio ?

La question est moins farfelue qu'il y parait. C'est en fait le débat majeur entre les anciens et les modernes...Faut-il développer et appliquer les formidables découvertes des biologistes et des généticiens aux humains, en en définissant le périmètres d'application la bioéthique, ou faut-il comme le prônent d'autres, moins nombreux peu-être - mais ont-ils tort pour autant ? - et s'en tenir aux seules règles "naturelles" de la vie une éthique bio en quelque sorte....Pas simple.

La science avance en général beaucoup plus vite que les mentalités. C'est pourquoi l'idée de ré-examiner les lois bio-éthiques périodiquement est une bonne idée...

Imagine-t-on le sort que l'on aurait réservé au Moyen-âge à un Christian Barnard qui le premier greffa sur un humain le corps d'un autre humain ? Aujourd'hui, ce sont des milliers d'humains qui vivent avec le coeur d'un autre...Pas que les coeurs, les yeux (la cornée), les reins, le foie, le poumon...Pas seulement l'homme vivant qui est sacré, son cadavre l'est aussi d'une certaine manière. Chez nous, au nom du respect de la personne humaine, de son vivant, l'homme dispose de son cadavre, il en fait don ou pas, il décide de son incinération...

La science permet la procréation "in vitro", dans l'état actuel de notre législation, l'enfant à naître aura au moins un des deux parents qui lui ont donné la vie...Un donneur anonyme pour un couple dont le père est stérile, une donneuse pour le cas où la mère n'ovule pas. Dans un cas comme dans l'autre, la fécondation a lieu "in vitro" dans un tube bien stérilisé, ce qui est un comble, dans un laboratoire.

Je ne vais pas renter dans les détails du débat actuel...Faut-il lever l'anonymat sur les dons de gamètes, faut-il autoriser les travaux sur les embryons surnuméraires, etc.

Voici ce qu'en pense le ministre chargé de ce dossier:

*** Prudence, prudence ! ***

Chacune des questions qui se posent est pertinente, car chacune soulève un risque de dérive...

Prenons le cas du Bébé-médicament qui vient de naître ces jours-ci...Il a été conçu avec l'idée que les cellules prélevées dans le cordon ombilical à sa naissance pourraient sauver sa soeur ou son frère, tous deux atteints d'une maladie grave...Seulement voilà, l'embryon a été "conçu in vitro" et sélectionné parmi d'autres parce qu'il était compatible, puis implanté dans l'utérus de la maman, sa maman biologique...Il n'y a aucune raison que ce bambin ne soit pas aimé par ses parents...C'est bel et bien un beau bébé, ce n'est pas un médicament.

Seulement voilà, imaginons que prochainement on légalise chez nous les mères porteuses...Des gens trés fortunés qui auraient un enfant atteint de cette maladie pourraient être tentés de faire ce genre d'opération en multipliant les mères porteuses pour augmenter les chances de réussite, puis de demander à ces mères porteuses d'aller accoucher sous X dans un autre pays, en veillant à ce que soit récupéré le sang des cordons...Que deviendraient les gosses ? Donc prudence prudence avec ces lois qui touchent à l'humain.

De même, l'anonymat des dons de sperme ou d'ovocytes protège de certaines dérives...N'est-ce pas aux USA qu'il y avait une banque de sperme spécialisée dans la collecte de semence de prix Nobel et autres gros cerveaux...Imagine-t-on que des parents en mal d'enfants puissent choisir le futur Einstein ou un petit Appolon zéro défaut, avec pourquoi pas une garantie de remplacement au cas où le bambin ne serait pas conforme au modèle.

Prudence, prudence !

A plus tard...





Commentaires

Toi qui est un être sensible et généreux tu ne te laisses pas séduire par
ce bébé médicament, les médecins préfèrent bébé de la deuxième chance. Je pense que dans les 2 cas il y a un des enfants qui est sacrifié. Difficile de refuser les progrès de la science mais difficile aussi d'accepter de faire naître des enfants pour soigner.
Prudence, prudence !
Bisess
***
Prudence prudence...Tu auras remarqué qu'à titre personnel, je ne me suis guère engagé sur le sujet.
Tu auras remarqué aussi que tu es la seule à être intervenue sur ce billet.
Parce que c'est un sujet important pour le futur de l'humanité, je comptais développer un peu les possibles implications futures sur nos sociétés des progrès scientifiques en matière de génétique de bio-technologies, de procréation assistée voire qui sait de clonage...
Vu l'intérêt suscité par la chose, il fait beau, je vais plutôt consacrer mon temps aux promenades d'Olga.
Gros bisous Éliane...

Écrit par : Eliane | 10/02/2011

j'ai bien aimé dans cette note la montée en puissance des grandes découvertes pour en arriver aux manipulations génétiques ...
A demain
Bisess

Écrit par : Eliane | 11/02/2011

Comme en tout il faut savoir raison garder
c'est un très vaste sujet et toutes les dérives sont possibles ,mais je ne juge pas.
par contre je vois que l'on récupère du sang du cordon ombilical,il me semble (sauf erreur de ma part ) avoir lu,il y a une vingtaine d'années dans des livres de Robert Charroux ,un chercheur de vérités!!!(controversé) que les mayas connaissaient déjà les possibilités offertes par le sang de ce cordon ,et qu'ils étaient en avance sur nous sur bien des points.J'avoue mon incompétence je ne sais pas déchiffrer les codes mayas.
***
***
Sur le sang du cordon comme sur le reste, nous, les occidentaux supérieurs en tout, nous avons tendance à garder notre regard fixé sur notre nombril.
A la lecture de trucs comme celui-ci,
http://www.basile-y.com/popolocas/p1e.html
... On mesure les retards que nous avons fait prendre à la science en général et à la médecine en particulier, en rejetant en bloc ce qui venait des "sauvages" souvent plus civilisés que nous, et en nous acharnant à les détruire plutôt que de coopérer avec eux...Il eut fallu pour cela les respecter, mais respecter les autres cultures n'était pas, et n'est toujours pas notre vertu première.
Hier, j'avais une bonne centaine d'abeilles sur mon chèvrefeuille arbustif...Tu pourrais peut-être pasteller une jeune maya à poil !
Salut l'artiste !

Écrit par : heraime | 11/02/2011

Je viens de lire les Grandes découvertes résumées par Crabillou...Passionnant!
Mais pour les lois de bioéthique , je reprendrai tes mots"Prudence, Prudence!...."
Le bébé-médicament, prudence, prudence...
Les mères porteuses m'interpellent encore plus...car il y a aussi une histoire de fric et là ça me pose beaucoup de problèmes...Bon a.m.

Écrit par : ALLIER-NEE | 14/02/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique