logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/01/2011

Ha, repentance...

... Quand tu nous tiens !

Bon appétit Rémie.jpg

La deuxième fille de la maison, Rémie...C'est son deuxième hiver, elle va bien.

***

La phrase du jour...

Offerte par le Crabillard :

"    Remuer de temps en temps le fond de la tinette peut-il un jour éclaircir le bouillon ?"

Je ne dis pas, ne serait-ce que par respect pour les rescapés et les familles des victimes, qu'il faille jeter un voile sur l'action de la SNCF durant l'occupation allemande.

Oui, les trains qui emmenaient dans les camps en Allemagne les Juifs raflés par la police française, suite à la dénonciation de vrais français pour pas mal d'entre eux, oui, ces trains étaient français. Les cheminots qui les conduisaient aussi étaient français. Français comme l'étaient leurs 3000 camarades qui furent fusillés par l'occupant pour acte de résistance ou pour sabotage...3000, c'était en gros 1% de l'effectif de la Sncf en 40/45...Nous sommes très loin des 1% de fusillés dans la Police,  la Magistrature, et la Préfectorale dans la même période...Ces corps d'état furent plus chanceux peut-être, allez donc savoir. 

Facile de jeter aujourd'hui l'opprobre sur ces gens,  pères de famille pour la plupart à l'époque, qui n'ont fait après tout que ce qu'ils savaient faire, conduire des trains.

Il aurait fallu refuser entend-t-on ici ou là de la part de grands patriotes qui nés après la guerre, n'ont connu rien d'autre que la paix, la liberté, et la tranquillité...Refuser, résister, pour soixante-dix ans plus tard recevoir le 8 mai ou le 11 novembre une belle gerbe déposée par un élu à écharpe tricolore...La Gloire !

Soyons sérieux, une fois fusillés le chef de district, quelques lampistes et les conducteurs récalcitrants, les cheminots réquisitionnés par les Allemands, sauf à laisser fusiller la dizaine de leurs copains pris en otages, n'auraient pas eu d'autre choix que de conduire les malheureux porteurs d'étoiles vers leur sinistre destin.

Il me semble avoir déjà traité ce sujet...

Je cherche, et je trouve, tout est dans mes archives finalement...

*** Plombez les wagons Svp, attention au départ ! ***

Guillaume Pepy en remet une couche,

Tout ça pour vendre des TGV aux Amerloques. France, où est ta fierté ?

Retour sur images...

Pas très belles les images !

Dernièrement, la souffrance animale, surtrout lorsqu'elle est inutile étant un des sujets,  non pas qui me passionne, mais un sujet qui me hérisse, j'ai commis un billet sur l'abattage rituel...

Comme je m'y attendais, ce billet a surtout suscité de lourds silences de la part de ceux qui ne veulent pas prendre part à ce genre de débat. Je ne les excuse pas, mais je les comprends, il n'est pas facile sur un tel sujet  d'expliquer, quels qu'ils soient, ses sentiments et ses opinions...Pour les silencieux, sur ce sujet comme sur bien d'autres, je leur rappelle le proverbe "Qui ne dit mot consent.", et leur dis qu'à force de ne rien dire, au bout de vingt-trois ans ou moins, on peut se retrouver avec une famille Ben Ali à l'Elysée et aux commandes du pays...Mais oui mais oui, j'exagère !

Outre les silences éloquents, mon billet a suscité quelques commentaires. Ils sont à votre disposition sur ce site, comme le sont les réponses que j'y ai apportées.

En off, si j'ose dire, on est venu aussi me titiller par mails dans mon douillet cocon auvergnat...J'ai répondu aussi.

Ce que je constate, c'est que dès qu'on aborde des sujets qui touchent aux rites et croyances de toutes natures, on s'expose aux cris d'orfraie des gardiens du temple qui dénoncent la discrimination dont sont victimes leurs ouailles, attaqués qu'ils seraient dans leur foi, et dans les croyances que prêchent les dits gardiens, croyances dont eux ils se nourrissent.

Faire un chèque à la SPA pour l'entretien des gentils toutous que vos voisins ou vous qui me lisez - il serait étonnant que parmi mes lecteurs somme toute assez nombreux, il n'y en ait point qui se soient débarrassés d'un animal encombrant -  ceux qui donc, abandonnent au bord des routes ou dans les refuges des chiens et des chats qui gâcheraient leurs vacances....C'est une bonne action, le chèque s'entend, pas l'abandon !

Défendre les poulets en batterie et les truies pondeuses qui vivent leur courte vie entravées dans moins de deux mètres carrés et n'ont même plus la force, une fois "réformées" de parcourir la vingtaine de mètres qui les séparent du parc d'attente de la chaîne d'abattage...Elles n'ont parfois ces ex-mères de familles très nombreuses pas la force de descendre de la bétaillère...Elles en sont extirpées avec une grande délicatesse par des personnels d'abattoirs qui ne sont ni plus ni moins méchants que vous ou moi, mais qui à force de voir défiler les animaux, ne voient plus en eux que de la marchandise. Défendre ces pauvres bêtes, c'est bien aussi.

On s'indignera volontiers et à juste raison des conditions scandaleuses de transport des chevaux vivants depuis la Pologne ou d'autres pays de l'est jusqu'à nos abattoirs,  où,  plus morts que vivants ils seront abattus au bout d'un long calvaire...

Ils ont une chance les chevaux, comme les porcs charcutiers du reste. Ne faisant pas partie de la nourriture traditionnelle des Juifs ou des musulmans, ils meurent plus vite et avec moins de souffrances chez  nous que leurs frères ovins, caprins , bovins et camélidés de l'autre coté de la Méditteranée, chez nous aussi hélas, qui eux les malheureux sont "sacrifiés" selon des règles divines, dès lors qu'ils sont destinés à nourrir les Vrais Croyants et les membres religieux du Peuple Elu.

On se demande pourquoi, mais là ça se complique. Défendre ces animaux qui sont abattus "religieusement" et de manière inhumaine dans nos abattoirs industriels n'est plus considéré comme une action en faveur d'animaux qui souffrent, mais comme une atteinte, atteinte intolérable selon certains, au droit qu'ont Juifs et musulmans de pratiquer librement leur religion...

Je rappelle que dans les hautes instances tant Israélites que Musulmanes, l'étourdissement des animaux avant leur sacrifice n'est pas interdit, dès lors que le dit étourdissement est réversible. C'est le cas avec l'électro-narcose, qui si elle plonge l'animal dans un coma passager ne le tue pas. S'il n'était pas saigné inconscient sur la chaîne d'abattage, en moins d'une demi-heure, il serait à nouveau sur pied. Des expériences ont été faites. aAors pourquoi encore tolérer au nom de la liberté de culte, les méthodes barbares que vous pouvez découvrir ici...Total barbare.JPGLorsque vous aurez ouvert le lien ci-dessous, cliquez sur la flèche blanche pour activer la vidéo...

Ce que vous verrez se passe chez nous en France, tous les jours de la semaine, sauf les jours de Shabbat ou équivalent.

*** Babette s'en va-t-en guerre... ***

On m'objectera, ce qui n'est pas entièrement faux, que notre B.B. nationale n'est pas exempte, elle n'est pas la seule, d'un brin d'islamophobie...C'est vrai, mais ce que je retiens surtout, ce sont les images à la limite du soutenable de la vidéo.

Si après avoir vu ça vous continuez à trouver délicieuses les merguez, les brochettes halal et le beefsteak casher, c'est votre affaire.

Moi, je dis assez, finissons-en avec ces méthodes d'un autre âge !


A plus tard...

***

PS : Je me suis fait allumer parce que je mettais une majuscule à Juif...Il me semble bien, la définition du mot "Juif" n'étant pas simple, que l'on met une majuscule lorsque l'on parle des Juifs en tant que peuple et communauté religieuse au sens large, les Israélites étant comme les Chrétiens ou les Musulmans, répartis en plusieurs tendances et chapelles. Le terme juif, et juive, étant plus utilisé en tant qu'adjectif...Il me semble.

Donc, pour que les Juifs puissent bouffer de la barbaque casher (ou kasher) nickel chrome,  théoriquement, on égorge vif le bestiau selon le rite juif, avec un respect et une douceur infinie comme il est dit dans le manuel, et tel que montré dans la vidéo...Il souffre pas mal le bestiau en question, mais c'est pour la grandeur de Dieu...Je crois que Dieu s'écrit toujours avec une majuscule, encore que dans ce cas, une minuscule serait largement suffisante...


Commentaires

Concernant la souffrance animale, évidemment que c'est partage total avec ce que vous dites.

Sans doute aussi que beaucoup de pratiquants d'une religion souhaiteraient vraiment qu'on mette fin à ces souffrances inutiles puisqu'il est possible de se comporter autrement.

Et puisque ce n'est pas plus compliqué que ça, on peut se demander où est le problème. Enfin moi je me le demande.

J'en déduis que c'est comme pour tout, une question de coût. Ajouter une technique d'endormissement à une dextérité des lames, c'est une perte de profit.... ça pèse lourd dans la balance.

Pour la SNCF, je ne comprends pas bien pourquoi "ON" leur en veut comme ça. A moins que là encore, ce ne soit qu'une question de sous à récupérer.

Beaucoup de cupidité dans ces mentalités actuelles ?

Ce n'est évidemment qu'une question minuscule.

Bises à la plume indignée. Monique

Écrit par : monique | 26/01/2011

Non Crabillard il ne fait pas toujours bon de remuer la m....
Les cheminots de l'époque n'avaient pas le choix, ils ne faisaient ni plus ni moins que leur travail, les héros ne courent pas les rues et qui peut jeter la pierre à ces hommes ordinaires.
Les animaux sacrifiés : à la campagne on a jamais fait dans la sensiblerie, je me rappelle avoir vu de nombreuses fois ma grand-mère énucléer un lapin gigotant et recueillir son sang pour le civet futur, quant aux canards ils avaient prestement la tête coupée sur le billot, le cochon passait aussi de vie à trépas égorgé par un coutelas aiguisé.
Autre temps mais l'homme a toujours asservi la bête et je n'aurai pas l'ombre d'un remords en avalant ma merguez Hallal (les meilleures)
Bisous Alain
***
Sur le cul le Crabillou !
"Mémé arrachait l'œil du lapin, on peut bien égorger veaux , vaches et moutons pendant que Pierrette va vendre son lait."
Oserais-je conclure en disant et c'est ainsi qu'halal est grand !
C'est le genre de raisonnement qui démontre la puissance de l'esprit au royaume de Descartes...Les petites barbaries qui justifient les grandes.
Les merguez halal sont bien meilleures...Réfléchissons un peu.
La grande distribution et l'industrie de la viande ont découvert un formidable marché. De cinq à six millions de personnes se revendiquent de culture musulmane...
Offrons-leur du halal...La dérogation d'abattage permettant de tuer les animaux sans étourdissement, c'est un avantage non négligeable qui réduit les coûts...Faisons la promotion du halal, et bientôt tout le monde bouffera halal. Ce qui se passe dans les abattoirs n'intéresse personne, profitons-en !
Les 600 000 Juifs sont un marché marginal, d'autant que la part "religieuse" de cette population est moins importante que chez les musulmans...Le marché casher est nettement moins porteur.

Bisous Françoise.

Écrit par : F.jegou | 26/01/2011

Je partage ton avis en ce qui concerne la SNCF durant l'occupation allemande. Et moi aussi je ne comprends pas pourquoi on leur tient encore grief de ce comportement.
Je n'ai pas voulu visionner la vidéo car je sais y trouver des images insupportables.
Je ne comprends pas, aussi, pourquoi on autorise l'élevage en batterie des poules, cochons, et autres et je me suis toujours insurgée contre ce mode d'élevage des bêtes de consommation. Que ne peuvent-ils les laisser en liberté !
Une bien triste note que tu nous a pondue là.
Bonne soirée.

Écrit par : pimprenelle | 26/01/2011

Bon, puisque tu écris "qui ne dit mot consent" j'y retourne, je croyais bien ne pas y revenir...

Bonjour Alain,

Je voulais juste faire une précision

Donc je vais ré écrire tes premières lignes
je te cite : " Oui les trains qui emmenaient dans les camps en Allemagne les Juifs (avec une majuscule) raflés par la police FRANCAISE, suite à la dénonciation de vrais (?) FRANCAIS pour pas mal d'entre eux, oui, ces trains étaient FRANCAIS. Les cheminots qui les conduisaient aussi étaient FRANCAIS. FRANCAIS comme l'étaient leurs 3000 camarades qui furent fusillés par l'occupant pour acte de résistance ou pour sabotage..." fin de citation

Je voudrais rajouter un FRANCAIS
même deux FRANCAIS sinon trois, en plus, et en hommage à ces personnes décédées, merci.

...que les trains qui emmenaient des Juifs, étaient des Juifs
FRANCAIS
plus ou moins nés de descendants Juifs (avec ou sans majuscule comme tu veux), pratiquants la religion ou pas du tout, comme les parents de mon ami, sa maman ayant 34 ans en 1944, enlevée sous ses yeux et ceux de son petit frère, elle était née FRANCAISE à Paris ainsi que son papa 46 ans né FRANCAIS de parents eux aussi nés en France. Ayant des cartes d'identité FRANCAISES. Mon ami né en 1928 à Paris, en tant que FRANCAIS Juif non pratiquant comme ses parents, est encore en vie à ce jour, a perdu donc ses parents il avait environ 14 ans lors de leur embarquement, son frère 11 ans.
plus loin tu dis : " ces gens, pères de famille" en parlant de nos courageux résistants,
il ne faut jamais oublier
jamais,
que dans les pères de famille, et même les mères de famille résistants, il y a eu aussi des FRANCAIS Juifs,
Ne jamais oublier l'affiche rouge, ceux ci étaient des résistants aussi, et en première ligne, même si l'histoire, ou les SS, ou d'autres (français -en minuscules car ils ne méritent que çà) ont voulu les faire passer pour des traîtres.
Merci pour m'avoir permis de m'exprimer sur ces points.

quand à la suite, c'est toute la journée qu'il me faudrait,
je t'admire, pour ta volonté, ta force de caractère, je te respecte, tu écris très bien, tu affirmes tes idées, tu les défends,
je retiens ta phrase "qui ne dit mot consent"
alors je ne puis donner mon consentement au reste, pas sur tout, et là encore je désire faire une ou deux précisions, merci.

Pour info auprès de tes amis, je suis de celle(s) ou ceux? qui sont venu te titiller par mails (courtois et toujours respectueux) dans ton douillet cocon auvergnat, mais c'était mon choix et si j'ai pu t'importuner je te présente mes excuses. Et oui en effet tu as eu l'extrême courtoisie de me répondre et je t'en remercie encore.
Sauf, il faut bien qu'il y ai un sauf ou un mais,
ce que je retiens avec tristesse c'est que tu sembles être resté sur tes mêmes positions sans expliquer le rôle exact de nos abattoirs français, je dois mal écrire, je n'ai pas ton savoir, j'ai essayé de t'expliquer comme l'aborde Monique que c'était
UNE QUESTION DE COUT, DE FRIC,
et non de rituel ou de religion dans le plus grand des %. des bêtes abattues.
Que c'était nos abattoirs, soit leurs dirigeants, et non leurs employés, car comme je te l'ai expliqué j'ai un ami qui en tant que fonctionnaire vétérinaire de l'Etat y travaille et ils n'en peuvent plus de travailler ainsi, a la chaîne, sans respect pour les animaux, je t'ai même dit qu'un de ses collègues s'est suicidé fin 2010, car de cela personne n'en parle de leur condition de travail à ces hommes.
Donc nos abattoirs c'est cela que tu ne rectifies pas, pour gagner du temps, de l'argent nous font manger halal ou casher,
Car la méthode par étourdissement est plus longue et moins rentable, alors sous le couvert de l'autorisation rituelle, il ne font pour ainsi dire que du rituel et encore du faux rituel, car il ne respectent pas les animaux comme la religion le stipule. Et leur invention comme sur la vidéo d'un cylindre qui bascule, chez Charal à Metz est une honte, que jamais les religieux ont demandé. C'est une invention de non religieux.

Tu dis "je constates que dès qu'on aborde des sujets qui touchent aux rites et croyances..."
ok Alain, mais il faut être dans la justesse, et l'équilibre, et ne pas dénoncer, pour enfoncer de l'autre côté.
Alors je répète ce que j'ai envoyé en mails privés, que nos abattoirs pour des raisons de rentabilité abattent dans le non respect des animaux, et le non respect de la loi, et le non respect des religieux, et le non respect des non religieux qui veulent manger de la viande non casher ou halal, dans un très fort pourcentage de manière dite rituelle, qui n'en est plus une vu les conditions.
Un exemple plus de 60% des ovins-caprins sont ainsi tués, au lieu des moins de 5% dont ont besoin les personnes religieuses. De même pour les bovins.
Alors oui tu dénonces, et là tu es super comme pour les poules en batteries, mais expliques a nos amis qu'il faut qu'ils aillent lire sur les boîtes si les oeufs viennent des batteries ou des poules élevées à l'air libre, là enfin c'est inscrit, c'est ce que demandent aussi
les défenseurs des droits des animaux, que sur
nos barquettes de viande il soit inscrit : étourdit ou égorgé,
ainsi nos abattoirs honteux, s'arrêteraient peut être d'être hors la loi, si nous n'achetons plus la viande casher ou halal sans le savoir.
Sur toute la fin de ton écrit tu restes avec cette phrase sont abattus "religieusement"
alors que se sont nos abattoirs qui sont en faute, tu sembles reporter grandement la faute sur deux religions minoritaires dans l'achat de la viande en abattoirs. Ils ne font plus du "religieusement" ils se font du Fric !!
Ce n'est pas équitable.
Je suis comme toi contre la souffrance animale.
Contre ce que font les abattoirs que tu ne dénonces pas, je ne suis ni juive ou Juive, ni Musulmane ni rien du tout.
Et puis je continues,
tu sembles dire que tu as été "repris" avec la majuscule à Juif, retournes lire, c'est toi qui m'a rectifiée, et non toi qui as "été allumé" a moins que tu parles d'une autre personne que moi ??
Moi, si j'écris le mot juif ainsi ou autrement (et en plus j'ai eu le droit en long et en large a l'explication du pourquoi de la majuscule)
donc si j'écris avec ou sans majuscule , qu'importe, je respecte tout le monde, peuples ou religions. C'est mon âme et mon coeur qui écrit, tant pis si je fais des fautes d'orthographe.
Et puis tout en restant toujours respectueuse a ton égard ce que je pense, peuvent constater nos amis blogueurs,
que nous sommes là dans l'échange et la communication, car tu n'aimes pas la "langue de bois"
Je trouve surprenant que ton commentaire parte sur le sujet des Juifs et de la SNCF,
puis aborde (de nouveau 2e commentaire !!) les Juifs (plus les musulmans) et les animaux,
pour terminer par l'explication du comment écrire le mot Juif !! ???
??????
Alors ma conclusion sera ces mots de toi dans ton 1e mail :
je te cite :
"j'ai cru comprendre que vous aviez un besoin de communiquer des choses, le Blog50 est fait pour çà! On s'y crée un espace dans lequel et moyennant les règles minimales dues au respect de la Loi et des personnes, on peut y exprimer en toute liberté ce que bon vous chante...au fil du temps vous constituerez un panel d'amis ou d'ennemis qui partageant vos passions feront de vous leur héroïne, ou qui les ayant en horreur soit vous ignoreront, soit parsèmeront votre blog de commentaires acides...Pas grave!" fin de ta citation
Bonne journée
Lady Chatterley

Écrit par : Lady Chatterley | 27/01/2011

je suis allé relire pour vérifier si c'était moi qui avais des pertes de mémoire,
sur ton texte du 20.01.2011 au tire "jour ordinaire" avec la photo d'Olga
J'ai écrit la 1e réaction, sans la terminer d'ailleurs pas manque de temps, dommage...
et toi tu réagis dessous en disant je cite :
*** tout d'abord je corrige le lien vers lequel tu voulais nous diriger pour nous expliquer les douceurs de l'abattage rituel chez les Juifs - les Juifs avec une majuscule, à la fois juifs et israélites donc religieux..." fin de citation
Donc c'est bien toi qui m'a reprise sur ma manière d'écrire le mot Juif et non toi qui a été "allumé"
Lady Chatterley

Écrit par : Lady Chatterley | 27/01/2011

épuisant..... dans l'espoir de pouvoir passer sur un autre sujet.....
Lady Chatterley
***
Épuisant en effet...J'ai constaté sur ton blog que tu étais passée sur un autre sujet.
Si je reprends le premier(long) commentaire que tu fis le 21/01/2011 à 5h30 sur ma note "20 Janvier...Jour ordinaire...", que je compare dis-je avec ceux, longs aussi, que tu viens de mettre sur ma dernière note, je constate qu'à te répondre, je n'ai pas perdu mon temps...Après m'avoir rappelé les vertus de l'abattage rituel, abattage si soft que c'est un plaisir de mourir ainsi pour les animaux que l'on égorge halallement ou de façon cashère, tu serais presque plus virulente que moi, ce n'est pas peut dire, pour le dénoncer aujourd'hui. J'en suis heureux...Aurais-je minimisé le rôle des abattoirs ? Si c'était le cas, tu as largement réparé mon oubli.
Quant à ma façon de mélanger dans mes notes les chèvres et les choux sans ménager les unes et les autres, c'est la marque de fabrique des Chroniques. Il y a toujours, souvent, un lien avec l'actualité...Hier, l'actualité, c'était Guillaume Pepy le patron de la Sncf, qui baissait son froc devant les groupes de pression pour vendre des TGV aux US.
Merci de ton passage, et bonne journée.

Écrit par : Lady Chatterley | 27/01/2011

Eh bien Alain
En voilà t-il pas des cheveux coupés en quatre!
Ils étaient bons les civets de ma grand-mère Philomène quant aux saucisses Hallal je les aime (du moins celles que j'achète) car elles sont épicées juste à point comme je les aime) pas besoin pour cela de prier je ne sais qui avant de les manger
Bisous
***
Il est assez rare, il faut donc le souligner, que l'on trouve dans les blogs où les commentaires qu'ils suscitent, une telle luminosité dans le cartésianisme de la démonstration...
"Ma grand-mère arrachait l'œil du lapin, pourquoi ne pas égorger vifs veaux, vaches et moutons, pendant que Pierrette et son pote Olé sont à l'arène..."
Et c'est ainsi qu' Halal est grand !
Sur le cul le Crabillou, et pourtant il en faut pour l'étonner...
Ce qui m'étonne, ce n'est pas qu'une de mes lectrices, tout comme beaucoup de nos concitoyens soit indifférente à la manière dont on tue les animaux qui servent à nous nourrir, la plupart des gens s'en foutent. Pas étonné non plus que ladite lectrice soit séduite par des merguez halal si délicieusement épicées...Normal qu'elles soient bonnes sinon meilleures, la filière industrielle de la viande a tout intérêt, après avoir séduit les quelques cinq ou six millions de consommateurs présumés musulmans, à promouvoir le halal sur tout le marché, ne serait-ce que pour écouler la camelote, et surtout pour "normaliser" l'abattage sans étourdissement, plus simple, donc moins coûteux, donc plus rentable...Ce qui , soit dit en passant n'est ni plus ni moins qu'un détournement de la réglementation pour qui l'abattage rituel est une "exception pour raison religieuse".
Non, ce qui m'étonne Françoise, c'est que toi, la blogueuse délicate et sensible qui naguère n'hésita pas à me rabrouer sévèrement au point de me casser les couilles pour les gros mots et la vulgarité qui, c'est vrai, épicent parfois mes propos, ce qui m'étonne dis-je, c'est que toi Françoise, tu puisses rester indifférente à une souffrance, ne serait-ce que la souffrance d'une bête d'abattoir...
Il se peut qu'un jour le Halal, ainsi que le kascher deviennent "tendance" et inondent les rayons de nos magasins d'alimentation, mais que ce jour arrive ou pas, cheveux coupés en quatre ou en six,je dirai et redirai comme je l'ai dit et le redis aujourd'hui, l'abattage rituel n'a aucune justification, c'est un procédé barbare, et c'est dégueulasse !
Bisous.

Écrit par : f.jegou | 27/01/2011

Ne souhaitant pas qu'on puisse penser que je justifierais les actes par leur coût, je reviens peaufiner ma pensée si vous le permettez.

Je suis convaincue que le Paradis est plus proche d'un "mécréant", capable de s'indigner de ce qui mérite d'être dénoncé, que de tous les "simagréistes" de chapelles quelles qu'elles soient.

Il me semble qu'il ne suffit pas de se définir d'une croyance pour s'en attribuer le cœur pur mais qu'il faut, encore et aussi, en mettre en pratique les vertus.

Et il me semble que la souffrance animale aussi bien qu'humaine ne peut faire partie de ces vertus-là.

Je n'ai pas d'hostie mais le cœur y est. Monique.
***
Fichtre Monique, seriez-vous la seule à qui je n'ai pas répondu ?
Une hostie seulement intentionnelle offerte avec bon cœur, l'enfant de chœur que je fus apprécie.
Merci Monique.
Bises.

Écrit par : monique | 27/01/2011

Il est vrai qu'avec ma sœur quand nous étions jeunes (il y a donc longtemps) alors que notre père était hospitalisé, si je me rappelle bien, nous avions tenté de tuer un lapin de l'élevage familial. Le coup de gourdin n'avait pas été fatal et la bête fût saignée vivante. Quelle horreur ! Nous avions mangé kascher sans le savoir. S'en souvient- elle ?
Je n'ai pas pu voir ta vidéo, mais assommé ou pas, difficile de vivre ça en live. Je me suis obligée à voir pour de vrai...
Le bœuf a disparu de mon assiette depuis longtemps.
"Dis moi ce que tu manges je te dirais qui tu es".

Quand je ne dis rien, soit je n'ai pas le temps, soit je ne connais pas le sujet, soit le sujet est trop grave et je préfère ne pas mettre de commentaire.
Bisess
***
Nom de Dieu Éliane...
Dis-mois que tu ne l'as pas fait exprès ma chérie...Du lapin Kascher ! Et pourquoi pas du cochon cul noir basque Halal pendant que tu y es !
Combien de fois faudra-t-il te dire que seuls, aux yeux du Dieu des Juifs, ou du moins aux yeux de ceux qui s'en sont auto-désignés porte-paroles, ne sont "purs", et par conséquent dignes de souffrir plus et plus longtemps que les autres avant d'être mangés, que les animaux à sabots fourchus, qui plus est ruminent leur nourriture. On se demandera toujours pourquoi Dieu n'a pas mis sur terre que des ruminants à sabots fourchus...Pour faire chier les humains probablement.
Le lapin ne fait pas partie de cette catégorie d'animaux purs. Même zigouillé dans les plus atroces souffrances, il ne sera jamais Kascher, on peut le regretter, mais c'est comme ça !
N'aies pas mauvaise conscience, ton lapin assommé n'a pas trop souffert, dors en paix, tu es pardonnée.
C'est vrai que tu as pu voir en live les joyeusetés de l'abattoir à la SOBOVIDE(?)...J'ai vu ça gamin à l'abattoir de Riom, et plus tard à celui de Clermont avant qu'il soit fermé...Mon Bureau d'Études avait été sollicité pour une éventuelle rénovation des chaînes transferts...La Manutention mécanisée était une de mes spécialités, j'ai donc eu plusieurs fois l'occasion de voir comment se passait l'abattage...l'abattage classique...Ce n'est déjà pas très beau, alors pour le reste, je n'en dirais pas plus...Halal ou Kascher, ce n'est pas pour moi !
Bisous...

Écrit par : Eliane | 27/01/2011

Bonjour Alain
Je prends enfin le temps de te saluer et te dire combien je suis content de te retrouver !Tes notes sont toujours aussi passionnantes !
J'ai regardé la vidéo sur l'abattage des animaux ,je ne la connaissais pas .C'est terrible et atroce...Et ce n'est pas faire preuve de sensiblerie que de dénoncer de telles pratiques .Je condamne tout autant celles de nos grands parents ...Pourquoi faire souffrir les animaux bêtement?Si ce n'est par ignorance ou par sadisme ...
Toute mon amitié
Jacques
***
Mettre en parallèle le cochon non pas "égorgé, mais saigné- ceux que j'ai vu mourir chez moi se vidaient de leur sang par une blessure de deux centimètres ou guère plus, et s'ils gueulaient à tue-tête, c'est plus parce qu'on les maintenait de force au sol que sous l'effet d'une souffrance intolérable - avec ce que tu as vu sur la vidéo ne peut être du fait que de ceux qui n'ont vu ni l'un ni l'autre...Quant au lapin, et le civet était aussi bon chez moi que chez ceux qui arrachaient l'œil, après l'avoir assommé, précisons, il recevait derrière la tête un tel coup de "ralou", que souvent, il n'était pas nécessaire de le saigner, il perdait vite son sang par le nez...Il arrivait, si c'était mon père qui opérait, sa force d'anesthésie étant telle, que la tête du malheureux jeannot restât dans la peau au dépouillage...
J'ai tué des dizaines et des dizaines de pigeons...Il faudrait les étouffer paraît-il (pour ne pas perdre le sang, c'est le sang qui fait ressembler le pigeon à du gibier), c'est cruel, car le pigeon met de cette façon une ou deux minutes avant de mourir...Je le tenais "à l'envers" de la main droite, et l'assommais d'un geste vif sur un bord de table...La mort était instantanée ou presque...Je le dis et tu peux me croire, j'ai toujours considéré ça comme une corvée désagréable.
Salut Jacques, bonne journée.

Écrit par : Jacques de Haute Provence | 27/01/2011

Pour tenter de calmer le jeu du qui a raison ou non, je me suis jetée sur mon nordi, car il est mon compagnon indispensable aujourd'hui...un jour je t'expliquerai ma vie...donc ami Alain, amie Lady je vous invite à suivre ceci : http://www.islamenfrance.fr/2011/01/14/entre-nos-mains-la-charte-du-halal-par-le-cfcm/
prochainement sur vos écrans dordi.
ensuite pas de jaloux : alimentation cachère ou cacher
http://www.fr.chabad.org/library/howto/wizard_cdo/aid/824411/jewish/Quels-animaux-sont-cachres160.htm
Je n'aime pas du tout écrire sur des sujets que je ne maîtrise pas.
Parlons de Monsieur Pepy, le pauvre...
Simplement : le mot repentance évoqué à la sauce française est indigeste. Trop grasse, trop lourde. Je préconise souvent avant toute intervention délicate concernant des sujets sensibles malgré le temps passé tels que : ségrégation, colonialisme,racisme...replaçons les sujets dans leur contexte, dans le temps. Ne divaguons pas, réfléchissons avant d'écrire ou de clamer avec les meutes excitées.
Qui parmi nous aurait eu le courage de dire non à l'envahisseur lorsqu'il ordonnait de transporter des personnes arrêtées pour les emmener ailleurs, dans des wagons bondés, comme on transporte encore quelques animaux aujourd'hui ? que celui qui n'a jamais fauté...
Lady Chatterley s'accroche, j'admire sa ténacité. Je reconnais que j'ai très souvent démissionné de chez mon ami Crabillou plutôt que me lancer dans une diatribe que j'aurais sans doute regrettée par la suite connaissant mon caractère soupe au lait...j'ai pris du recul, les années passant. Rire de tout est aujourd'hui de plus en plus difficile. Les avocats poussent comme des champignons aujourd'hui car les villes sont polluées. "Alors je me ris dessus" expression que j'ai adoptée en écoutant chaque matin Nicolas Canteloup imiter Stéphane Berne. Je sais ce n'est pas intellectuelle, ce n'est pas France Inter, mais chacun ses faiblesses.
Sourires d'Alsace amitié également car jour après jour je devine en certaines(ains)une sensibilité cachée.
***
Bonjour Charline.
Tout d'abord, merci pour ta documentation sur le halal et sur le casher, ou kascher...En ce qui me concerne, tu imagines bien qu'avant de me lancer sur un tel sujet, je m'étais renseigné quelque peu...Halal ou casher, peu importe...Le sujet que j'ai traité n'a rien à voir avec les religions...Le sujet, c'est la souffrance inutile qu'on inflige aux animaux dans les abattoirs, en contradiction précisons-le avec les réglementations tant françaises qu'européennes qui imposent que l'animal soit inconscient au moment de la saignée...
Souffrance animale et rien d'autre !
Nul débat d'ordre théologique ou religieux entre Lady Chatterley et moi-même, pas plus qu'avec le garde-chasse du reste.
Simplement, en m'appuyant sur des documents et des articles de presse, j'ai exposé ma manière de voir, ni plus ni moins.
Que mes lecteurs réagissent, avec ténacité, pourquoi pas, c'est très bien, de la discussion jaillit la lumière.
D'ailleurs, à ce propos, je t'invite, plutôt que de "démissionner", à réagir si un de mes billets te chagrine ou t'énerve...N'aie aucune crainte, nulle diatribe ne peut me gêner, les vieux crabes ont la carapace blindée...
Bisous auvergnats à toi l'Alsacienne du Pas-de-Calais.

Écrit par : Charline | 27/01/2011

Bonsoir Alain

Avec le temps, les repas sans viande se font plus nombreux, la nécessité de consommer des côtelettes et brochettes d'animaux d'élevage se réduit au profit des fromages.

Il n'empêche que les conditions d'abattage de maintenant sont, d'après mes informations, moins cruelles que dans mon jeune temps.

Par contre; les conditions d'élevage en batterie sont devenues épouvantables, dans la majorité des cas.

Je crois que je préférerai, si j'étais un coq, vivre sur un tas de fumier et me faire trancher le cou plutôt que croupir dans une cage et finir entre deux électrodes. Tu me diras que le mieux, c'est le fumier et la dent du renard !!

Amitiés du grillon qui souhaite longue vie à Rémie.
***
L'ennui pour les coqs, c'est que les tas de fumier se font rares dans nos campagnes...Je crains qu'il n'y ait plus beaucoup de coqs heureux...
Moins de côtelettes et plus de fromage. Tu es sur la bonne voie. Avec bientôt neuf milliards de gus sur la planète, il serait tant de mettre le holà au gâchis que représente notre type d'alimentation basée sur la barbaque...Les laitages et les œufs, pourquoi pas. mettre nos grands chefs cuistots au boulot pour qu'ils nous concoctent de savoureuses recettes à base d'algues et de tout un tas de trucs comestibles mais qu'on laisse de coté, ce serait mieux que d'engraisser les bœufs avec du soja transgénique argentin...
Gaspiller 8 kgs de protéines végétales (plus un peu de protéines venant du poisson et des vaches crevées) pour fabriquer un kg de protéines "charolais premier choix), c'est un luxe dont il faudrait apprendre à se passer...Là encore, je dois me faire des illusions. Tout comme la bagnole, l'entrecôte marchand de vin devient le rêve des populations émergentes, pas simple !
Salut Christian

Écrit par : Christian | 27/01/2011

Bonjour Alain,

J'arrive en queue de peloton...car tout a été dit sur ce douloureux problème, rien à ajouter......

Tout simplement, remerciements de t'attarder sur mon blog pour la poésie...il en faut bien un peu de temps en temps pour casser la dureté ambiante...

Bises poétiques...
hélène

Écrit par : hélène | 28/01/2011

Moi qui pense que tout ce qu'on avale est responsable de notre bien être ou de notre mal être, je voudrais signaler aux messieurs qu'un excès de fromage serait mauvais pour la prostate après 50 ans. Je l'ai lu il y a peu et ce sont les recommandation du Professeur David Cayatte.
Je voudrais signaler un autre crime :
Dans notre poulailler il y avait une poule malade qui ne pouvait plus se dresser sur ses pattes. Je l'ai laissée ainsi pendant 3 semaines et complétement amaigrie. N'en pouvant plus de la voir souffrir un jour j'ai pris un couteau bien affuté et je lui ai tranché le cou. Je ne te dis pas l'acte de" bravitude" que ce fut pour moi, mon époux encore moins courageux n'a surtout pas voulu m'assister.
Bisess
***
Puisque je vous connais bien tous les deux, permets-moi de vous engueuler avec toute la tendresse dont je suis capable...Ton acte ne fut pas un acte de bravitude , mais un simple geste de compassion envers un animal souffrant, condamné à mourir de toute façon...Tu as eu raison de le faire, mais tu as bien trop attendu. Ta poule était sans doute atteinte de paratyphose ou d'une saloperie approchante...Tu aurais du la tuer bien plus tôt.
Si le couteau te rebute, il y a une méthode plus soft...
Le sac poubelle, pas trop grand, après avoir vérifié qu'il n'est pas percé.
Tu verses un quart de fiole d'éther dans le sac, tu y places ta poule condamnée, et tu fermes bien le sac...
L'éther endort très vite la poule, puis le manque d'oxygène l'asphyxie sans qu'elle s'en rende compte...Ce n'est ni casher ni halal, c'est simplement humain.
Dis à ton grand couard délicat qu'il m'est arrivé, du temps où j'arpentais les routes à vélo les cheveux en bataille, d'achever des chats agonisants par des voitures renversés...Le délit de fuite n'existe pas pour les animaux cabossés et laissés encore vivants sur les routes.
Au fait, il y a un débat sur l'euthanasie ces jours-ci...On pourrait peut-être en dire un mot...
Bisous à toi et à double-mètre...

Écrit par : Eliane | 28/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique