logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/01/2011

Quand je croise ...

... Des croix sur mes chemins...

Tantillonnes.jpg

Croix des Tantillonnes...Yssac-la-Tourette (63)...

***

Comme promis, je vais partager avec vous les croix de mes chemins, les chemins de mon enfance surtout...

Dans un prochain billet, j'établirai une carte de toutes ces croix , afin que ceux qui connaissent un peu le Pays Brayaud puissent s'y retrouver...

Celle-ci, la Croix des Tantillonnes, d'autres diront La Chaneaux, est située au pied de l'Entrou, pas loin du gué du Pré d'Yssac. Elle est un des points limites de la commune d'Yssac-la-Tourette avec celle de Châtel-Guyon...

La Croix des Tantillonnes...

De la vingtaine de croix du village, c'est celle que je préfère...Il est dommage que je ne puisse pas vous livrer ici l'image de cette croix  telle que gravée à jamais dans ma mémoire.

Implorer le ciel.jpgAujourd'hui elle est nue, ce ne fut pas toujours le cas.

Erigée en 1912 à l'occasion d'une "Mission", cette croix était entourée d'un parterre de sable et gravier toujours bien ratissé, le tout ceinturé d'une haie de lilas au pied desquels chaque printemps fleurissaient des pervenches...Au coin à droite, un néflier...

En moins de deux remembrements, le hâvre de paix où souvent je vins cacher mes chagrins de gosse et quelques autres choses plus secrètes  a disparu, c'est dommage.

A gauche, bordé de quelques arbres rescapés des opérations bulldozer, coule le Chambaron...A peine à dix mètres de la croix, je sortis jadis vainqueur d'un long combat à mains nues avec une truite de quarante centimètres. Trempé jusqu'à la taille, mais vainqueur !

Il n'y a plus trace du sentier qui conduisait jusqu'à notre vigne...Des vignes d'ailleurs, il n'en reste qu'une, et c'est celle-là, celle que vous devinez à l'arrière de la croix...

Pour aller passer la vigneronne et la fouilleuse à la vigne, il fallait dételer devant la croix, on laissait là le tombereau, et la jument Samba emmenait gaillardement la fouilleuse jusqu'à la vigne...En haut de la vigne, il y avait un noyer...Un peu plus bas, dans la vigne toujours, il y avait deux pêchers, l'un de pêches de vigne, qui n'en a pas goûté ne sait pas ce que sont des vraies pêches, et un autre, des "pêches-prunes", aujourd'hui on dirait des brugnons.

Cette vigne recelait un autre trésor. Dans les deux rangées échalassées à l'ancienne, il y avait trois ou quatre ceps de raisins Damas roses...Les plus beaux raisins n'allaient pas à la cuve à vendange, ils avaient les honneurs de la table familiale...

Pendant que mon père, Samba et mon frère aîné travaillaient dans la vigne, je descendais plus bas, vers le Chambaron, et déjà, sans les connaître tous encore, j'en respirais les mystères...

Rien de révolutionnaire là-dedans...

Jasmin.jpg

... C'est du jasmin, et c'est chez moi...

***

La route est longue qui mène à la Démocratie...

Longue et difficile la route, mais une fois semée la graine de la Liberté, rien ne peut l'empêcher de pousser...

La Révolution tunisienne n'est pas tout à fait née...Elle n'en est qu'à la fuite à Bahrein (ou pas loin), le tyran est parti, mais ses archers sont encore dans la place. On pense le bébé vigoureux, mais le cordon n'est pas encore coupé...

Bon courage à vous amis tunisiens...Dites-vous bien que si cette fois n'était pas tout à fait la bonne, votre victoire est proche. Chez vous désormais,  plus rien ne sera  jamais comme avant.

...Il arrive qu'en démocratie la liberté ne soit pas totale !

En un long diamologue à proposs de mon dernier billet, Lady Chatterley en pleine forme et moi-même, évoquâmes la censure...

Chez nous, in Frankreich, pays de la liberté et des droits de l'homme où chacun, peut dire et faire  ce qui lui plaît dans le cadre des lois, la censure n'existe pas, la propagande si, mais c'est un autre débat.  Il a donc bien fallu la remplacer par autre chose. la censure...Cette autre chose, ce sont le lobbying et les groupes de pression.

Grâce à l'action conjuguée du Crif et de Valérie Pécresse une de nos blondes ministres, on dit que le premier aurait fait pression sur la seconde, laquelle transformée en miss Rexona aurait a son tour un peu poussé la Directrice de L'ENS  à  protéger son établissement  d'un dangereux activiste qui eut pu nuire aux futures jeunes élites en cours de formation.

*** Il est cinq heures, attention aux odeurs d' Hessel... ***

C'est triste, et pourtant c'est chez nous...

Ne vous inquiétez pas Monsieur Hessel, votre nom sera encore dans les mémoires bien après que seront oubliés ceux de Valérie Pécresse... et comment se nomme-t-elle la directrice chiasseuse ?...J'ai déjà oublié !


 

A plus tard...




13:54 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

bonjour Alain
Dans toute la France pas un chemin qui n'ait sa croix, humble croix le plus souvent
Mais...quand je pense que Jésus est mort cloué sur un poteau ça me laisse perplexe, lorsqu'on se réfère aux écrits historiques de l'époque de Jésus, tous les malfaiteurs étaient ainsi suppliciés. Les croix n'existaient pas.
Bisous
***
Bonjour Françoise.
Effectivement , les croix n'existaient pas, elles étaient constituées au moment du supplice.
Au risque de heurter la conscience de centaines de millions de chrétiens, il est probable que les illustrations de tous les chemins de croix de l'univers ne soient pas en phase avec la vérité historique.
A l'heure où le Front National prend un coup de jeune et avec lui l'éventualité d'un possible retour de la peine de mort, on peut se documenter sur un mode de mise à mort moins salissant que la guillotine en consultant ceci :
http://gira.cadouarn.pagesperso-orange.fr/france/annexes/crucifixion_fr.htm

Bonne journée Françoise,
Bisous.

Écrit par : f.jegou | 19/01/2011

le jasmin est superbe actte saison c'est trp beau

amicalement jacqueline

Écrit par : pasquet | 19/01/2011

Quelle étonnante manière d'écrire a double sens, tu pars sur l'idée de nous faire découvrir les croix de tes chemins,
moi je dirais plus de Ton chemin
puis de celles de ton enfance, alors là tout dépend de quelles croix tu parles, une croix peut être sur ton dos...
et j'ai un moment songé que tu n'étais peut être pas né en France, il semble que si... tu aurais pu être né là-bas...
puis tu passes direct aux mots : révolutionnaire (Tunisie), jasmin (Comme la révolution du jasmin) démocratie, les droits de l'homme, censure, propagande, blonde, etc....
je ne sais a quelle heure tu as écrit ton commentaire en cette journée du 19.01.2011?
moi je venais de répondre sous ta note précédente, vers les 15h 16h
dommage d'ailleurs que nos mots en plus d'être datés n'ont pas aussi un horaire (toi le chef nous ne pouvons avoir cela?)
je dois m'absenter et je ne puis développer, (je vais en saouler plus d'un avec mes longs discours)
mais je voudrais revenir, du moins avec toi, mais serait heureuse de vous lire toutes et tous sur ces deux mots que tu écris "Censure et propagande" tu dis c'est un autre débat, et bien allons y débattons !
et puis encore très étonnant tu passes à Stéphane Hessel, je ne sais si tout le monde arrive a te suivre ?? tu lances, et tu ne développes pas assez je trouve,
As tu son livre INDIGNEZ VOUS! ? oui sûrement, je repense à Heraime René qui me disait que nous n'avions surement pas les mêmes lectures tous les deux, du fait que mon pseudo est Lady Chatterley...
(elle est blonde a t il dû penser, tu parles d'une de nos ministre blonde , je suis blonde...)
oui beaucoup de choses dont tu soulèves à peine le voile, maintenant a toi de faire les liens entre, (ou a nous) pourquoi ce soir dans "quand je croise des croix sur mon chemin" as tu ainsi déposé ces mots, comme des croix? il est 20h

Écrit par : Lady Chatterley | 19/01/2011

Eh bien ! comme Héraime je n'ai pas les mêmes lectures que Lady Chatterley Trop intellectuel pour une diplômée du certificat d'études primaires
Bisous Alain
***
C.E.P. Certificat d'Études Primaires...Sans doute le plus beau diplôme de l'Éducation Nationale...Ma mère l'a obtenu à douze ans, moi à quinze, la même année que le Brevet...Notre instit nous présentait aux deux, au cas où...C'est le jour où j'ai passé le certif que j'ai mangé des lentilles (avec une saucisse froide) pour la première fois de ma vie...Pour l'oral, j'ai déclamé "Mon père ce héros"...J'ai eu les félicitations du jury...
Pas plus qu'il n'y a de Grande et de petite musique, il n'y a de Grande littérature réservée aux élites, ou de petite pour la glèbe. Qu'un air de musique qui traverse ton espace, ou que deux paragraphes gutenberguisés sur le papier journal qui enveloppe le poisson suscitent en toi une émotion, tu auras vécu un instant de bonheur...La musique était bonne, la littérature aussi...
Gros bisou Françoise.

Écrit par : f.jegou | 20/01/2011

Bonjour Alain

C'est très beau, ce que tu contes là, entre la rivière de ton enfance et la vigne aux grains roses. Ca sent bon la liberté de ceux qui ont eu la chance de grandir à l'ombre d'une jument et de quatre lilas. C'est un nom qui chante "Tantillonnes" un joli nom de quartier, comme ici Campagnole ou Libertonnes.

Je constate seulement que peu de nos petits enfants connaissent aujourd'hui le goût des pêches de vigne, savent ce que c'est d'avoir mal au dos après une journée dans les champs et mesurent la valeur d'une poignée de main d'un travailleur.

Le grillon

Écrit par : Christian | 20/01/2011

Bonjour à toutes et tous
Je répond juste vite fait a f.jegou
Ho F.jegou !! au contraire il me semble que Heraime a très bien compris puisque c'est LUI qui parle de Stéphane Hessel, et non moi,
et qu'il a du moins un de ses livre, soit peut être et sûrement son dernier livre qui est sur toutes les ondes, a même passé au 13h sur France 2, le titre est "Indignez vous" ce n'est même pas un livre,
mais un petit opuscule qui fait 30 pages,
cet homme merveilleux se bat pour nous, pour nos enfants, de toutes ses forces qui lui reste, il a je crois 93 ans.
Si tu es intéressé(e) c'est chez les éditions Indigène, il est à 3 euros comme quoi cet homme ne cherche pas a se faire de l'argent mais a crier ho et fort pour nous "réveiller", c'est très très court à lire mais tellement puissant, surtout par rapport a ce que le monde et la France vit en ce moment.
Et pour revenir à mes lectures, j'ai d'ailleurs commencé a en faire la liste dans mon blog, elles sont très diverses, elles peuvent être de simples romans dit à l'eau de rose, pour me relaxer, elles peuvent être souriantes, j'ai même des BD sur Titeuf,
et elles peuvent être graves et rares aussi, je ne suis pas une personne qui a fait de grandes études, juste pour justement et à cause de cela je suis plutôt
un genre d'autodidacte, qui essaie de toutes mes force a continuer à m'instruire seule, aussi ce moyen merveilleux blog50 ou d'autres comme internet et son ouverture sur le monde, me permettent de vous découvrir toutes et tous avec vos richesses diverses,
c'est cela que j'appelle l'échange,
et comme je le dis dans mon "a propos" me permet de grandir et de m'élever jusqu'à vous mêmes
si nous sommes différents, un simple exemple j'aime aller sur le blog de Heraime qui parle de son potager, et grâce a ce charmant monsieur j'apprends, si je vais chez Mamedjo, je découvre encore autre chose, une femme magnifique, avec une manière d'écrire si intéressante, etc... je vais donc de ce pas visiter ton blog...
non je ne suis pas une diplômée loin de là, filles d'ouvriers 'communistes) ...c'était la mode à l'époque et le seul moyen de "écrier" sa misère je n'ai pas tous les jours eu un repas...
Mes amitiés
il est 11h45

Écrit par : Lady Chatterley | 20/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique