logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/11/2010

Sic transit gloria mundi...

... Aléa jacta est,  gloria victis, et tout le tintouin !

Tournoël en automne.jpg

Le Château de Tournoël en automne... Photo Alain Driessens...

***

Ce fut long, mais je ne regrette pas...

Deux heures de baratin un chouïa pénible et insipide certes, mais tout deux même deux instants de bonheur qui compensérent largement l'ennui d'une soirée de novembre.

Gloria Victis.jpgVous l'avez compris, je me suis farci la totalité de l'interview en live que MoiJeJe accordait mardi soir à ceux, qui découragés par la pauvreté des programmes télés chaînes nationales et chaînes câblées comprises, se sont résignés à rester devant France 2...

Deux heures de one man show à peine interrompu par les "questions" de trois interviewers piégés d'entrée par le ton sacristiciel qu'employa la vedette de la soirée et qu'ils crurent bon d'employer à leur tour...C'est donc mezza voce, et en s'excusant presque que Madame Claire Chazal et Messieurs Pujadas et Denisot  posèrent leurs questions au chef de l'Etat.

Décidemment, nous sommes encore à des annéees lumière des interviews du style anglo-saxon dans lesquelles l'interviewé n'a d'autre issue que de répondre à la question posée sous peine de se voir relancé deux, trois...cinq ou dix fois jusqu'à ce que...

Rien de cela chez nous, nous ne sommes que depuis trop peu de temps en République, le chef de l'Etat a toujours rang de monarque. Un journaliste bien élevé n'a pas encore  l'audace d' importuner le Roi en répétant une question, surtout si c'est une question gênante !

A propos de question gênante, il y en a au moins une qui n'a pas été posée...Exemplaires.jpg

Abracadabrantesque sans doute comme dirait l'autre. Pourtant l'affaire commence à faire du bruit dans les médias...

Mais eût-il était séant que l'on tracassât Sa Ronchonne Majesté avec pareilles trivialités...

Une question qui l'agaça un brin le prince qui nous gouverne...Ces histoires d'espionnage de journalistes...

Quelques éclairs dans le regard, et l'épaule droite jusque là maîtrisée qui re-tressaute à nouveau...

... Mais pour qui me prenez-vous, vous me voyez chaparder les ordinateurs de vos collègues !

Vraie colère ou indignation feinte, on ne saura jamais...Toujours est-il que la pauvre Claire Chazal est rentrée sous terre, et ses deux collègues n'en menaient pas large non plus...

Les trois journalistes chargés hier soir de poser des questions étaient des journalistes bien élevés...Aucun des trois ne s'est levé en disant "Je me casse pauvre con !" après qu'il furent à tour de rôle piétinés comme des carpettes par un Sarko de mauvais poil et hargneux comme une teigne.

Un résumé de la soirée peut-être...

"Je suis là, ayez confiance, j'ai fait ceci j'ai fait celà et je ferai encore ceci et cela car il est de mon devoir de faire ceci et cela même si ça ne vous plaît pas, normal que ça ne vous plaise pas, mais c'est moi que je suis le chef !... Quoi 2012 ? Si je veux me représenter, je me représenterai, mais pour le moment ça ne vous regarde pas !"

Premier instant de bonheur, une locution latine qui, telle le cheveu dans le bol de lait vint rompre la monotonie monocorde d'un monologue au ton soporifique...Lâchée en plein prêche par le petit Chanoine de Latran qui se justifiait de sa politique anti-roms en utilisant le Pape comme caution, ces deux mots de latin firent planer un instant un air de Basilique Saint Pierre sur le Faubourg Saint-Honoré... 

*** Expressis verbis ***

...Venu après un coup d'imparfait du subjonctif dont on ignorait que Nicolas Sarkozy l'utilisât, cette soudaine richesse du langage, j'eusse préféré qu'il restât,  à propos de Borloo,  nous ramena en ces temps lointains où des Présidents lettrés maniaient avec talent un Français châtié agréable à entendre...

Hors la voix basse est détimbrée, rien de neuf dans le discours...La mort du bouclier fiscal est programmée depuis quelques semaines, ce ne sera pas une surprise...La dépendance traitée à coups d'assurances privées, on s'y attendait aussi...Les jurys populaires faisant leur entrée en correctionnelle, on peut toujours en parler, ça meuble, mais en dehors du monde judiciaire ça n'intéresse guère les foules, électoralement, c'est nul...

L'inévitable couplet sur Carla, une femme intelligente et tout et tout pastellisa un brin le schmilblick.Question Sarko.JPG

Un grand numéro de lèche appuyée à l'endroit (si l'on peut dire) de Strauss-Kahn nous dévoila clairement l'adversaire que s'est choisi Nicolas pour 2012...Les électeurs de gauche le suivront-ils dans son choix ?

C'est un autre sujet, c'est un autre débat...

Ci-contre,  une idée du formidable impact sur les foules de la soirée Sarkozy...

A plus tard...

Commentaires

Coucou Alain !
"Moi , je , je" cette expression qui va bien à sa seigneurerie ,m'a fait rire.
Bonne journée bizoux Françoise !
***
Tu dois bien être la seule que Sarkozy fait rire...Mais ne t'en prive surtout pas !
Bisous.

Écrit par : françoise la comtoise | 18/11/2010

Bravo à tous les courageux qui restent devant leur poste pour écouter un type qui les prend pour des cons. Je ne le supporte pas. Malgré les efforts il lui manque encore de la franchise dans son regard, de l'empathie et de l 'amour pour "son peuple".
Il nous offre médor comme secrétaire d'état délégué au commerce. Merci.
bisesss
***
C'est vrai que Fredo au gouvernement, c'est un sacré cadeau que fait Nicolas à la France...
J'ai regardé jusqu'au bout, j'ai même suivi les débats d'après spectacle...C'est surtout cette partie de la soirée qui fut intéressante...La métamorphose de Baroin, qui en moins d'un an devient un fervent sarkozyste après en avoir été un quasi adversaire...Il y a de l'Edgar Faure chez cet adolescent quadra.
Bisous...

Écrit par : Eliane | 18/11/2010

toi,au moins,tu as été courageux de te farcir 2 heures de politique Sarkosissime! Je suis partie avec un bon livre!
Bonne soirée
christiane
***
Un bon livre...La Princesse de Clèves j'imagine !
A bientôt...

Écrit par : christiane06 | 18/11/2010

Et Olga, qu'en dit-elle de se remaniement ?
Pour elle, rien ne changera. Son maître sera toujours là, et il fera toujours "ceci et cela car il est de son devoir de faire ceci et cela" pour sa petite Olga, fidèle entre toute les fidèles.
Bonne nuit et bises.
***
Olga est très heureuse de voir que son ami Fredo, le molosse du teckel à poils durs de l'Elysée, est sorti de sa niche et va jouer au ministre. C'est une belle promo !
Bisous...

Écrit par : pimprenelle | 18/11/2010

Bonjour le bienheureux Alain,

Ne t'inquiète pas...il y aura d'autres soirées lénifiantes, pleines de rêves...Je te dis bravo d'avoir survécu jusqu'au bout...J'ai honte!!!de m'être endormie à la mi-temps, cela ne valait pas le rugby...

J'ai tout de même fait plusieurs constats...les mines réjouies, le lendemain de ceux placés devant sur le banc à l'Assemblée ..Frédo qui en rêvait depuis longtemps, et puis les nouveaux dont j'ai déja oublié le nom, Mercier, repus, tout sourire,car ils avaient savouré la veille le doux discours de leur chef...où il ne manquait que l'accompagnement musical, çà m'a manqué, et je suggère une valse jouée par André RIEU,
cela te convient-il?


Conclusion: "qui vivra verra," car je ne maitrise pas le latin...

Bises
Hélène
***
Je te suggère "Qui satis expectat, prospera cuncta videt.", tout vient à point à qui sait attendre, ou alors Wait and see en version rosbif...
Nous verrons bien...
האָבן בטחון אין אונדזער פירער
Comme on dit en Yiddish...

Bisous petite soeur...

Écrit par : hélène | 19/11/2010

nos pauvres jeunes triste pourtous ceux qui ont cru et croit encore

une caresse a olga

amities jacqueline
***
Bonjour Jacqueline.
Pour les jeunes, nous ne pouvons plus grand chose, faisons-leur confiance, ils se débrouilleront très bien sans nous...
Pour la caresse à Olga, c'est fait. Elle a remué la queue et vous remercie de votre visite.
Je vous embrasse.

Écrit par : jacquelinepasquet | 20/11/2010

Bonjour Alain,

Alors là, je te la place:"quiquid delirant reges": c'est très sonore( je te l'assure, lis le à voix haute..);ça vaut tous" les expressis verbis" du monde!!!

Je traduis :de tout temps les petits ont pâti des sottises des grands.

d'actualité,non?

Bises latines


Betty
***
Irai-je Betty jusqu'à m'opposer à toi, non !
Tu es ma nièce et la copine préférée de RM mon meilleur ennemi. Par conséquent notre querelle restera dans le cercle familial, encore que pour RM ça se discute...
Tu me balances, sans cellule psychologique préalable un :"quiquid delirant reges"
Te rends-tu compte des dégâts que tu peux commettre dans une famille où il y a, je te le rappelle plus de petits que de grands !
Je sais ton esprit rebelle, et je n'oublie pas le jour d'où de la burqua tu t'évadas...Rends-nous cette justice qu'une fois que nous t'êûmes rattrapée, nous ne t'y enfermâmes point à nouveau...Tu as pu te rendre compte que nous étions capables de respecter les opinions de chacun...Des goûts et les couleurs, il ne faut pas discuter !

De gustibus et coloribus non disputandum ...Comme tu le dis si bien.

C'est ben vrai ça !

Bisous Betty...

Écrit par : bettty | 25/11/2010

Bonjour Alain,


Les conseillers en communication essaient une nouvelle recette, mais à mon avis, il n’ont pas changé ni le four, ni le micro-ondes. Rien de bien convaincant dans ce monologue que j’ai écouté d’une oreille.

Bonjour Alain
***
Une oreille suffit pour écouter le monologue de celui qui ne veut rien entendre...

Écrit par : christian | 08/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique