logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/08/2010

Occuper le terrain...

...A tout prix, c'est ça l'important !

Maison de vigneron.jpg

La maison du vigneron...Photo Laurence.

***

Vite fait vite dit...

Voyou.jpgNon, je n'approuve pas la une de Marianne. Bien que l'article de fond justifie grandement le qualificatif accolé à la photo de Nicolas Sarkozy qui caricature de plus en plus Sarko à mesure qu'il avance dans son quinquennat, le traiter de "voyou de la République", c'est s'abaisser à son niveau. 

Combattre l'outrance et la provocation permanente de Sarkozy et de son équipe en cédant aux mêmes travers, ce n'est pas digne d'un grand journal.

Et de plus, c'est improductif puisqu'en agissant ainsi, l'hebdomadaire offre du grain à moudre à ceux qu'il prétend combattre.Tout le ban et l'arrière-ban de la Sarkozye outragée aura beau jeu de se poser en victime de cette presse et de cette gauche "indigne", "sans idées", et dont le seul but serait d'attaquer sans cesse et de persécuter celui qui se dévoue corps et âme pour sauver la France d'abord, l'Europe ensuite, et qui sait plus tard, si on lui en laissait le temps, s'il ne sauverait pas le monde ...

Bref, je désapprouve.

Combattre Sarkozy n'est pourtant pas compliqué...Laissons-les lui et sa bande s'enfoncer dans leur fuite en avant sécuritaire et leur "Haro sur l'étranger" frénétique qui les fait tacher leurs chausses de la fange raciste où, sans s'en rendre compte peut-être mais pas sûr, ils s'en vont patauger. 

Inutile de se laisser entraîner en ces terrains vaseux, c'est ce qu'il souhaite, par ses incessantes provocations relayées en boucle et amplifiées par les aboyeurs attitrés de sa garde rapprochée, il cherche à occuper le terrain à tout prix. Créér du bruit et encore du bruit pour étouffer les affaires Woerth-Bettancourt, et surtout pour éviter que l'on parle de son bilan, car question bilan, pas de quoi pavoiser !

Ne le laissons pas refaire un copier-coller de 2007 en 2012. En 2007, faute d'avoir été attaqué sur son bilan, le ministre de l'intérieur Sarko en maquillant ses échecs comme s'ils étaient ceux de ses prédécesseurs s'était taillé des habits neufs de champion de la sécurité. Pas de ça Lisette...L'augmentation de l'insécurité, c'est Sarkozy, personne d'autre que lui n'est responsable de sa politique.  

C'est là-dessus qu'il faut taper, son bilan, ses promesses, ses réformes mal ficelées ni faites ni à faire ...Simplement répliquer à l'ex-ministre de l'intérieur Sarko en lui mettant sous le nez les chiffres de l'insécurité qui sont la preuve flagrante de ses échecs...Carton rouge Sarko !

Et que dire de l'économie, du chômage, des déficits et de la dette, que dire surtout du délabrement de la cohésion sociale qu' une dérive communautaire et catégorielle voulue et entretenue par ce pouvoir  fait se heurter les habitants de ce ce pays les uns contre les autres...Les vieux contre les jeunes, le paysan contre l'employé, les nantis de la fonction publique contre les martyrs du privé, les chrétiens contre les musulmans et tout le monde contre les blacks et les roms. Assez !

*** Discours du 14 janvier 2007  ***

Dis-moi petit nicolas, qu'as-tu fait de ton baptême du 14 janvier 2007 ?

*** 

Votre bilan est calamiteux. Etes-vous sûr Monsieur Sarkozy que vous êtes le plus qualifié pour conduire les affaires du Pays ?

A plus tard.

Commentaires

Bonjour Alain,

D'accord avec toi pour la couverture de Marianne. J'aiécouter sur C dans l'air, Kahnn se défendre pour le sens du mot "voyou"...Il est rusé le bonhomme, ce mot ne serait pour lui qu'une galégeade! Lu son article, pas de quoi à fouetter un chat.....Bref il n'est rien sorti de positif de ce débat,sauf que j'ai appris queKanh n'était pas de gauche! Alors, c'est un orange ....je pense.

Ce que j'ai retenu, en outre des lois sécuritaires à venir, c'est que pour les vieilles dames ou proies faciles de base, le contrevenant, voleur ou assassin n'encourrerait pas les mêmes peines qu'un fonctionnaire de police, etc..???

C'est bien vrai...dirait la Mère DENIS...il y a deux sortes de citoyens , les valables et les non valables.....

J'ai continué hier soir, ma tournée politique, en lisant sur le Net l'appel d'Olivier Duhamel que j'ai signé bien entendu...

A présent je reviens sur ma ligne poétique...c'est plutôt mon rayon!

Écrit par : hélène | 12/08/2010

Ps : sur ma lancée...j'ai oublié de faire une bise à mon frangin!!!!

C'est réparé....
hélène

Écrit par : hélène | 12/08/2010

Bien que j'approuve en grande majorité tous vos écrits Cher Crabillou, il me semble que cette fois-ci, et pour ce qui est de 2007, c'est bien moins sur l'état d'un bilan que les votes se sont positionnés, que sur ces petites phrases à l'emporte-pièce, petites touches de démagogie par-ci, petites salissures par-là, et autres vilenies en tous genres, à des moments particulièrement bien choisis.

Plus que le bilan dont tout le monde se fout (qui se soucie de la dette etc ?), il me paraît qu'un vote est plus le résultat d'une tactique que d'un bon tic-tac et il faut admettre que la gauche n'est pas vraiment aidée là-dessus par la finesse de ses propres enthousiastes.

Je m'autorise ce petit point de vue uniquement parce que le sujet me concerne également, et tant pis pour moi si je diverge d'un aussi docte analyste cher Crabillou. J'espère que vous ne m'en voudrez pas ou que vous me remettrez à l'occasion les pendules à l'heure.

Et pour être un peu plus précise sur le sujet du vote, j'ai bien peur qu'à force de refaire le discours d'avant 2007 : à gauche c'est nul, à gauche y a rien et surtout, on ne veut pas une bonne femme... j'ai bien peur qu'on élargisse à nouveau la voie pour laisser passer le carrosse.

Je ne peux m'empêcher de lancer un appel à toutes les finesses, subtilités et autres tacticiens et doctes analystes.

Je vous embrasse. Monique
***
Autrement dit, je me suis planté...C'est bien possible, ce ne serait pas la première fois que le "docte analyste" se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'en des fonds abyssaux que ma réserve naturelle m'empêche d' appeler par leur nom...
Une bonne engueulade et un gentil bisou pour terminer, c'est bien féminin ça !
J'ai eu une maîtresse jadis qui m'avait injustement puni et envoyé au local à charbon. Prise de remords, la jolie demoiselle est venue me chercher et m'a gratifié d'un gros baiser sur la joue...J'avais six ou sept ans, et je fus tellement ému que je ne me suis plus jamais rasé depuis ce jour-là.
Ne changez pas, je vous embrasse aussi...A 2012 pour le décompte des voix.

Écrit par : monique | 12/08/2010

Info du soir : 21436.......

Hélène

Écrit par : hélène | 12/08/2010

Bonjour Alain

Pour une première présentation à une élection, on vote sur un espoir !

Pour la deuxième, on sanctionne un bilan !

C'est bien connu et il suffira d'appuyer là où l'échec est patent, sans insister trop sur les promesses que tous savaient irréalisables comme le fait que personne ne coucherait dans la rue à la fin de son mandat.

Il y en a suffisamment pour lesquelles la soi disant crise n'est pour rien.

Quand au titre de ce journal, il est nul et son auteur ne fait que rendre service à celui qu'il souhaite épingler. La satire et la dérision se retourne contre l'envoyeur quand elle dépasse les bornes.

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 13/08/2010

A Christian

"Il y en a suffisamment pour lesquelles la soi-disant crise n'est pour rien" : la mise au féminin de "lesquelles" n'est-elle pas légèrement discriminatoire ?

En-dehors de cela, la crise a bon dos, parce que "la crise" ne nomme rien, ni personne, et surtout pas ceux qui s'en mettent plein les poches.

"La crise" est un petit mot qui cache une grande forêt de brigands, de voyous en tous genres, détrousseurs de voyageurs démunis de protection, de plus en plus démunis de protection puisqu'ils n'auront bientôt même plus les moyens de faire appel à la justice ou à la protection policière, ni d'ailleurs d'apprendre à lire ou de pouvoir se soigner.

"La crise" n'est rien d'autre que le résultat engendré par les choix de dirigeants que nous faisons.

Pardon Crabillou d'insister chez vous sur ce qui me paraît devoir être dit sur ce sujet qui nous concerne tous.

J'arrête là bien sûr car "point trop n'en faut" comme dit parfois dame sagesse (ben oui, c'est une dame : ça vous apprendra !).

re-Bises à Crabillou et à Christian s'il veut bien, bien sûr.

Monique
***
Vous êtes un peu cruelle avec Christian ma chère Monique...il n'est pas de ceux qui malmènent le plus l'orthographe et la grammaire, et de plus vous savez qu'à part moi, qui gère la page administrateur, personne ne peut corriger une faute une fois le commentaire mis en ligne.
"Pardon Crabillou d'insister chez vous sur ce qui me paraît devoir être dit sur ce sujet qui nous concerne tous."
Pardon de rien du tout...Je l'ai dit plein de fois et je le redis encore, mon site est un lieu de totale liberté...La mienne bien sûr, mais aussi la liberté pour celles et ceux qui le visitent et qui peuvent s'y exprimer autant qu'ils le souhaitent pour peu qu'ils respectent les règles de bienséance minimale.
Vous êtes ici la bienvenue Monique.
Bisous (masculins !)

Écrit par : monique | 13/08/2010

Il ne faut pas s'attendre à une réaction à la hauteur des inepties actuelles de Sarko and Co de la part de Marianne. N'oublions pas que Kahn a eu le courage politique de soutenir...Bayrou en 2007. Tu parles d'un courage politique.... Je préfère entendre Rocard qui a comparé les propos sécuritaires de Sarko à ceux du gouvernement de Vichy de 1940 et des Nazis. J'aime bien aussi la répartie d'Eva Joly qui a taxé le pouvoir de raciste et que Sarkozy allait détruire la droite républicaine. Et bien, tant mieux car elle nous gonfle la droite, qu'elle soit républicaine ou non et maintenant quand nous allons à l'étranger, on a intérêt de fermer notre gueule...!!
***
Tout comme toi ou moi, Jean-François Kahn est parfaitement libre de soutenir qui il veut sans que cela soulève la moindre critique. Afficher clairement ses convictions et les défendre, c'est une forme de courage...Là n'est pas le débat.
Je crois plutôt que le vieux gamin s'est payé Sarko pour régler un compte personnel...Te souviens-tu que Sarkozy s'était mis dans une fureur noire contre Marianne qui avait osé faire sa une en insinuant que Sarkozy était à la limite de la maladie mentale...Dans le langage châtié qui fait son charme, Sarko avait traité les journalistes de l'hebdo, JFK en particulier, d'enculés...Mais je crois aussi que Marianne a fait un coup pour doper ses ventes, c'est en cela que je désapprouve.
Salut.

Écrit par : Phil 29 | 13/08/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique