logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/06/2010

Il va encore pleuvoir...

...Causons encore un peu ...

Antioche.jpg

Le Pertuis d'Antioche et sa balise...Île d'Oléron

***

Entre dunes et plage…

Hier, je vous ai fait le résumé de l’essentiel de ce que j’ai vu à la télé…Je n’ai pas seulement suivi les matches de foot du groupe Afrique du Sud-France-Mexique-Uruguay, j’ai un peu suivi la vie du monde à travers le filtre(serré) des journaux télévisés…Mais c’est surtout dans la presse écrite que je suis allé chercher ce qui m’intéresse de l’actualité.

La plupart du temps, j’emmagasine les infos en quelque repli de mes circonvolutions cérébrales de plus en plus encrassées, et je n’y pense plus.

C’est souvent au cours des promenades multi-quotidiennes que j’effectue loin du monde et du bruit que m’en reviennent des bribes de cette actualité, bribes autour desquelles je brouillonne mes billets qui prendront forme un peu plus tard, quand, seul encore devant mon clavier, je mets tout ça en ordre, disons que je range mes réflexions dans un désordre acceptable.

Loin de mon Volcan et de mon vieux Valy, le cerisier chenu désespérément accroché à la vie – Tiens, dès ce soir je vais aller lui picorer quelques cerises, peut-être contiennent-elles quelque élixir de jouvence- loin de mes muses habituelles, il me faut trouver d’autres catalyseurs à mon esprit en panne. Quoi de mieux que les dunes, qui bien que fragiles, arrêtèrent il y a peu une forte tempête…Après les dunes, il y a la plage, ou la grève pour ceux qui sont encore en activité…

Bien sûr, si je voulais absolument faire des rencontres ou surprendre les habitants des lieux, il me faudrait laisser Olga au mobil-home, mais je l’aime trop pour la priver du plaisir qu’elle a de courir devant moi, faisant fuir la plupart du temps des animaux que vous ne voyez jamais sur mon blog, puisque le temps que je dégaine l’Olympus, ils sont déjà loin…

 

Quelques exceptions cependant...

La Huppe des Huttes.jpg

... Comme cette huppe mal photographiée par exemple.

***

N’est pas « Observateur de la nature » ou Nunus63 qui veut…

Après les dunes, la plage déserte, c’est comme ça que je l’aime, c’est pourquoi j’y vais le matin de bonne heure. Déserte, pas tout à fait, on y croise de loin quelques promeneurs du hasard, ainsi vous le voyez, vous ne ferez pas tintin pour les photos.

Voici pour vous...

Promeneurs sur la grève.jpg

Dupont et Dupond, les goélands de la Plage des Huttes.

***

La marée est basse, je pourrais rester des heures à attendre que l’écume des vagues de la marée montante viennent mouiller la pointe de mes baskets, c’est ainsi que les vieux, y compris les anciens joggers comme moi nomment les chaussures qu’ils portaient jadis, quand  eux et elles étaient plus légers, chaussures qu’ils traînent encore aujourd’hui, comme s’ils voulaient conserver à jamais les souvenirs de leurs étés flamboyants, qui peu à peu les quittent, au fur et à mesure que s'approche l'hiver…

Des heures, je pourrais rester là des heures à ne rien faire, fasciné et saoulé par cet océan au-delà duquel  il y aurait un nouveau monde paraît-il, un monde pourtant ancien  qui fait encore rêver…Je pourrais rester, mais presqu’à regret, je tourne le dos à l’Amérique et je repars vers le monde plus vieux, le mien…

Les lapins que nous avions dérangés à l’aller ont à nouveau réinvesti les dunes, j’ai tout juste le temps de surprendre la sentinelle qui veille à la sécurité du groupe…

Sentinelle des dunes.jpg

Je les retrouverai demain, une dernière fois, car demain c’est samedi, il faut rentrer chez nous…

***

Le retour, vous connaissez, j'ai répondu à vos commentaires, il faudra vous en contenter...

Pas seulement à vos commentaires que j'ai cru bon de répondre, j'ai aussi répondu à un monsieur qui m'a "vertement" interpellé sur ma boite mail.

Un monsieur que je ne connais ni de Gisèle ni de Marcel, mais qui ne s'embarrasse guère des usages en vigueur implicitement contenus dans le bréviaire de l'internaute modèle..."Je force ta porte, et je t'engueule", telle semble être sa devise !

Allez, puisque je vous aime bien, je vous invite à partager notre échange...

J'ai reçu ce mail :

 

Bonjour Monsieur Driessens,

Lors de vos déplacements pour vos manifestations de colombophilie calculez vous la quantité de CO2 émis et transportez vous ces animaux en cage ou en liberté.Merci de votre réponse qui j'imagine sera en cohérence avec les leçons que vous donnez aux autres.
***

Court, succint, précis, ce mail aussi gracieux que courtois m'est envoyé par un Monsieur S.G., qui s'il passe par ici et veut se faire connaître le fera lui-même, je vous communique seulement ses initiales...Qu'il eut employé un autre ton, et sans doute lui aurais-je fait part des réflexions que je me suis faites depuis très longtemps sur les gaspillages de toutes sortes auxquels nous nous livrons pour satisfaire nos passions, ou nos passe-temps...Il y a longtemps que j'ai, non pas calculé l'empreinte carbone de mes activités passées de colombophile, ou bien les quantités de nourriture et autres produits consacrés à nourrir et soigner ces beaux oiseaux, vaisseaux ailés de l'inutile, mais je me suis souvent interrogé sur les sommes consacrées à cette passion somme toute futile...mais agréable.

Je me suis contenté de lui faire cette réponse :

 

Bonsoir Monsieur G...

 
A propos de leçons...Il est un usage sur les  blogs et forums, une règle non écrite mais que respectent beaucoup d' entre nous, c' est de répondre directement sur le site où s' exprime l'internaute. Soit en ce qui me concerne sur mon propre blog, les commentaires sont ouverts, et je n' en "modère" aucun, ou sur les forums - Le Blognaute de La Montagne par exemple - où je ne dispense nullement des leçons, mais où j' exprime en toute liberté mes opinions sans rien renier de mes convictions.
Pour mes déplacements - Je rentre d' une semaine à l'Île d'Oléron - je ne fais pas de bilan CO2, pas plus que pour emmener les pigeons voyageurs en entraînement...Les gens qui font courir leurs chevaux à Vichy et qui viennent d' ailleurs ne le font pas non plus...Vous croyez qu 'ils devraient le faire ? 
Si vous lisiez plus attentivement mes écrits, vous vous seriez rendu compte que je mets rarement en cause les individus et les citoyens lambdas dont je fais partie intégrante, et dont je partage toutes les habitudes et usages qui nous sont plus ou moins imposés par ce que beaucoup de ceux qui ont intérêt à ce que nous nous comportions ainsi appellent le progrès. 
Plutôt que de répondre directement sur les billets ou commentaires qui vous défrisent, vous m' interpellez directement sur mon adresse mail, chez moi.
Je vous réponds, mais ce sera la seule fois...Si d' aventure vous estimez à nouveau de votre devoir de me "faire la leçon" en me confrontant à mes contradictions, faites-le sur mon site ou sur le forum...Vous pourrez là utiliser le ton de l' invective  que vous utilisez sur ce mail et qui à mon sens ne convient guère à un contact direct entre gens qui ne se connaissent pas.
...J' ai failli vous imiter, j' étais à deux doigts d' oublier la formule de politesse. C' est aussi un usage qui se perd, c' est dommage.
Espérant lire un de ces jours un de vos commentaires sur mon site ou sur un forum, commentaire signé de votre nom bien entendu, je vous prie de croire Monsieur G... à ma haute considération.
 
Alain DRIESSENS.
 
PS : Cette réponse a été dactylographiée sur un PC Acer Made in China, et je suis branché sur le réseau EDF.
***
Que dire de plus. J'ai fait le choix de bloguer cartes sur table et à visage découvert, il me faut accepter d'être pointé par ceux que je dérange, et par eux dérangé chez moi...
Faudrait-il que chacun de ceux qui prennent des positions tranchées sur tel ou tel sujet s'obligent, sous peine d'être traités comme des parjures à respecter stricto sensu ce qui transparait dans leurs écrits...Ecolo je suis dans ma façon de voir, mais n'ayant pas à ma disposition d'ordinateur fonctionnant au gaz de fumier, pour diffuser mes idées, j'utilise le même que ceux qui prônent les vertus de l'EPR, et pour me déplacer et entraîner les pigeons de mon frère, j'utilise mon Grand Scénic Renault qui n'est pas encore équipé gazogène. Je n'ai pas d'autres choix, à moins de me taire...Je n'aime pas me taire.
Dernière minute à propos des pigeons, qui sont les pigeons de mon frère, je le précise encore une fois...Il se pourrait que ce soit l'un de ceux que j'ai entraînés avec force émission de CO2 et autres saloperies à effet de serre qui soit le vainqueur du concours d'hier, je viens de feuilleter les feuilles de dépouillement, et il semble bien que le jeune 139601 né en janviet 2010 soit arrivé le premier au colombier à 1202,3 m/mn, 59'29" pour parcourir les 72,112 km qui depuis Aubusson le séparait de son logis...Je vous confirmerai demain ou plus tard...Quand je pense que le contrôleur Unikon qui enregistre les heures d'arrivée est lui aussi raccordé au réseau EDF 80% nucléaire, j'ai honte !
Bonne soirée et à demain, ou à plus tard...  

20:28 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

welcome to Auvergne!
Comme toi, j'aime beaucoup les plages désertes.en ce moment , je me contente de promenades dans le parc de Durtol (très joli d'ailleurs).
Bonne jurnée et bises

Écrit par : Allier-née | 15/06/2010

Te fais pas de souci l'ami ,nos ministres qui se déplacent en avion parfois pour des motifs futiles ne se posent pas la question de savoir combien de CO2 ils ont crée.C'est le dernier de leurs soucis.Et crois moi ils ne se gênent guère pour parler d'écologie quand ça les arrange pour être élus.Salut à toi .Tu parles d'un temps de m.....

Écrit par : heraime | 15/06/2010

Finalement, ce qui est drôle ce n'est pas la question - aussi intéressante que de calculer la charge de CO~2 pour un pet de lapin - ou que la dépense d'énergie derrière la question - des nuits dans sommeil avec veilleuse allumée dans une recherche effrénée de sa propre vertu -

Non ce qui est drôle, c'est la dernière petite phrase, comme dans un film avec Chaplin ou Laurel et Hardy là où l'arroseur s'arrose : la leçon d'un donneur de leçon.

Bien ri Crabillou. Merci et Bises. Monique

Écrit par : monique-â | 15/06/2010

bonjour Alain
BRAVO pour la réponse .
quand je regarde les photos que tu as mis je constate que madame était encore dans son lit et quelle ne nous a pas gratifié de ses jolies photos .
tu as raison j'aime prendre mon vélo le matin à 6 h 00 après ma nuit de travail pour regarder les chevreuils ou les lapins ( mes collègues dises que je suis fou )
amitiés
CLaude

PS : pour les balades sur le bord de l'océan tu passes quand tu veux

Écrit par : nunus63 | 15/06/2010

J'aime bien l'écriture de tes notes. Tu sais que je te lis mais que je ne laisse pas toujours de commentaires.
Alors comme cela Olga est partie à l'île d'Oléron consommer du CO2. En tout cas, elle a sûrement fait une cure d'iode.
Elle aussi regarde l'horizon, ne quittant pas son maître d'une semelle de baskets.
Une grande carresse à toi Fidèle Olga.
Amitiés.

Écrit par : pimprenelle | 15/06/2010

tu sais, des SG, il y en a plein... j'en connais
cet individu connaissait déjà ta réponse: alors quel intérêt de te poser la question... perte de temps
un emmerdeur, je te dis de la pire espèce car anonyme
bonne journée... ensoleillée
***
Tu as mal lu, le soleil t'éblouit peut-être, SG n'est pas anonyme du tout, il m'a bien donné son adresse mail...C'est moi qui n'ai pas jugé bon de divulguer son nom.
Couvre-toi bien Henri, c'est bientôt l'été !
Salut et merci de ta visite....

Écrit par : henri | 16/06/2010

Bonjour Alain,

Toujours émue quand je lis un texte qui parle de l'Océan, car j'adore moi aussi, une plage déserte , qui permet dans le seul bruit du ressac de rêver aux horizons lointains. Reconnu le phare de Chassiron, et tes photos marines me font un réel plaisir ..

Pour la politique, toujours vaseuse...je repasserai un autre jour...

Aujourd'hui, je me remémore l'ai iodé.

Ici la pluie tombe toujours, et en plus l'eau courante est polluée, impossible de s'en servir....Toilette à l'eau bouillie.....et Evian comme boisson....


Bises

hélène
***
Sois rassurée ma soeur, ce n'est pas toi qui est vaseuse, c'est la politique !
A se demander si ce n'est pas Raymond Domenech qui coache la météo en Auvergne...Un mot, un seul : EXECRABLE !
Bisous...

Écrit par : hélène | 17/06/2010

Alain, rassure moi, avant que le sinistre monsieur G ne m'interpelle , on peut encore "péter" sans se faire incendier par un ahuri?
bises
***
Certes, bien sûr que tu peux, je te recommande même, habitant loin de chez toi, de le faire à volonté si ça te chante.
Prends garde cependant de ne pas péter plus haut que ton cul, ne prends pas la grosse tête...
Froid et gris comme un surlendemain de match de l'équipe de France...
Bises...

Écrit par : josette | 18/06/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique