logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/04/2010

La mort là-bas...

...La vie partout ailleurs...

Valy pas mort.jpg

Le vieux Valy n'est pas mort, il fleurit encore !...12 Avril 2010 à 16 heures.

***

La Pologne décapitée...

C'est un titre que vous avez pu voir à la une de plusieurs journaux. Fort heureusement, il n'en est rien. Une nation de plusieurs dizaines de millions d'habitants n'est pas décapitée par la perte de quatre-vingt-seize de ses enfants, fussent ces enfants, ceux qui étaient à sa tête.

Pologne décapitée.JPG
***

C'est une tragédie, un accident idiot comme le sont tous les accidents. Obstination d'un pilote n'obéissant pas aux recommandations des aiguilleurs du ciel ? Pilote résigné obéissant aux ordres d'un président tétu et obstiné ? Autre chose peut-être, qu'importe. Le Tuplev 154 s'est crashé, entraînant dans la mort ses quatre-vingt-seize occupants...

Que cet avion ait transporté des passagers ordinaires, touristes, hommes d'affaires ou pélerins, il n'eut pas suscité la même émotion. Mais voilà, les passagers de cet avion n'étaient pas des gens ordinaires, du moins pour un bon nombre d'entre eux.

Il nous suffit d'imaginer chez nous une tragédie semblable pour comprendre le choc qu'ont subi les polonais en apprenant la triste nouvelle...Imaginons, bien que pareil accident soit chez nous difficilement imaginable. La flotte aérienne présidentielle et gouvernementale est beaucoup moins vétuste chez nous qu'en Pologne, nos gouvernants ne lésinent pas sur leur sécurité, aucune comparaison entre l'A330, les Falcon dernier cri, et le Tupolev 154 qui s'est écrasé en Russie. Imaginons quand même.

Certes, le chef de l'Etat polonais a moins de pouvoirs que le chef de l'Etat français, puisque chez nous il les a tous. Mais les ministres polonais ont plus de pouvoirs que les notres qui eux n'en ont guère, on peut donc penser que si disparaissaient chez nous en même temps le chef de l'Etat, son épouse et quelques hauts dignitaires  de la République et de l'armée, nous serions dans le même état que sont aujourd'hui les Polonais, nous serions en plein désarroi.

Passé le temps du deuil, la Pologne se remettra de ce drame. Ses institutions lui permettent de faire face à la disparition brutale de son président et des chefs de son armée.

Samedi, nous verrons tous les grands de ce monde venir dire leur immense tristesse et louer celui qui, il y a peu encore, les agaçait fort de son nationalisme exarcerbé et de son intransigeance têtue. Ils lui diront leur affection...Leurs larmes de crocodiles seront bien vite emportées par le flots des larmes du peuple, des larmes sincères celles-là, car seul le peuple est sincère quand il pleure en silence.

Je n'avais pas de sympathie pour ce président qui vient de mourir et dont la mort ne me réjouit pas, toute mort est tragique. Mais j'ai une grande amitié pour ce peuple que j'ai visité il y a bien longtemps. On m'avait toujours parlé des Polonais comme de gens proches de nous, c'est vrai, j'ai pu le vérifier.

Chez nous en Auvergne, les Polonais enjolivent les avis d'obsèques des wczky imprononçables au parfum de charbon...Nous les aimons et ils nous aiment, si je devais pleurer, c'est pour eux que je pleurerais...

Des vies s'en vont...D'autres se préparent...

Papa couve.jpg

Le couple Chiffon va bientôt pouponner...Devant mon entrée...

***

A plus tard...

 

 

17:40 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

et tu assisteras en live à l'éclosion à la vie des petits "chiffonniers"
perçant de leur petit bec la coquille de l'oeuf !
j'espère que tu fixeras de ton oeil averti ce moment magique
et que tu nous feras partager . amitiès
***
Assister à l'éclosion en live, ça m'étonnerait.
Outre que j'ignore à deux jours près la date de la ponte du premier oeuf, il me serait difficile de faire le guet au dix-huitième jour de la ponte du deuxième pour être là à la naissance des Chiffons juniors.
Le pourrais-je que je ne le ferais pas, car les Chiffons bien qu'étant à la fois mes locataires et mes pensionnaires restent un couple d'oiseaux libres et sauvages...Une trop grande curiosité de ma part les pousserait à abandonner leur nid et la couvée...Laissons-les vivre tranquilles...
Salut.

Écrit par : ventdamont | 12/04/2010

Selon que vous serez puissants ou misérables... déjà les morts d'Haïti sont oubliés, plus prêts de chez nous ceux victimes des inondations n'ont pas suscités un deuil collectif et national et pourtant leurs vies n'était-elles donc pas aussi importantes et précieuses que celles des dirigeants polonais ?
Les circonstances de leur mort expliquent sans doute l'émotion du peuple qui pourtant n'était pas toujours d'accord avec le gouvernement, mais c'est de bon ton de prêter toutes les vertus aux disparus
Bisous Alain et soigne-bien ta couvée
***
Plus que les 200 000 morts et plus, c'est Haïti et tous les Haïtiens qui sont oubliés...Les morts de la côte vendéenne ? Non pas oubliés, mais relegués au second plan derrière les intérêts immobiliers de la "Zone noire" et les remous qu'elle suscite après la tempête...Oublié aussi le dernier mort français en Afghanistan...Le crash de l'avion polonais ? Pas oublié encore, mais ça ne saurait tarder...
Bisous Françoise...

Écrit par : f.jegou | 12/04/2010

le pays décapité, une famille entièrement décimée, tout ça se sont des mots de journaleux qui causent la France, parlons un peu de ton petit couple chiffon, voilà qui interesse mes colombes auquelles je vais aller porter cette nouvelle, du grain et de l'eau propre...J'ai mis les nids hier car tout le monde commençait à pondre , je les ai paillé, et ce matin , mes braves ont entouré les oeufs au sol avec la paille des nids ...il est vrai qu'ils ne peuvent pas y monter leurs oeufs dans mes hlm en plastique (je devrais parler de bidon-ville car ce sont des bidons ).
Il y a deux pigeons qui tournent vers ma volière avec du blanc en haut du bec, sont-ils voyageurs, ils ne veulent pas me serrer la patte pour que je regarde; du coup j'ai remis du grain sur le toit de la volière
bises

Écrit par : josette | 12/04/2010

tragédie ou destin??
encore des questions sans réponses
***
Destin tragique dirons-nous...
Salut Simon...

Écrit par : simon1er | 13/04/2010

Je connais bien les polonais, gens très chaleureux et serviables. Seul le peuple polonais a des larmes sincères.

Imaginons le même scénario en France, plus de Sarko et plus aucun membres de son gouvernement. Il n'y aurait peut-être pas beaucoup de larmes, MAIS beaucoup d'angoisse à la vue de tous les vautours politiques qui seraient tout de suite autour des places à prendre par n'importe quels moyens.

Rien de plus apaisant que d'attendre les naissances chez le couple Chiffon ! Cela me rend sereine, car c'est cela la vraie vie ! Tout le reste est à oublier, sauf ce qui nous grandit réellement.

à une prochaine,
chris

Écrit par : chris | 13/04/2010

Une note qui va à l'essentiel sans fioriture comme je les aime .Tout comme moi tu apprécies ce peuple Polonais dont beaucoup ont travaillé en France sans que l'on ait jamais à se plaindre d'eux ,ils méritent le respect .Salut ami

Écrit par : heraime | 13/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique