logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/04/2010

Mourir le vendredi, ressusciter le dimanche...

...Pendant 1977 années, ce n'est pas une vie !

Retrouvailles.jpg

Fatiguée, mais de retour...Son costaud est heureux...

***

Hier, jour du poisson...

C'est avec un petit sourire, et avec délectation, car pour moi manger du poisson est un plaisir, ce n'est et ce ne fut jamais un sacrifice, avec délectation dis-je que je me suis tapé une boite entière de Pilchards.

Avec un petit sourire, car cette boite de Pilchards, d'une certaine manière, c'était à la fois un clin  d'oeil, et un bouquet de fleurs offert à ma mère qui n'est plus là...Chaque vendredi saint, c'était la même musique, "Qu'est-ce que tu manges, ou qu'est-ce que tu as mangé aujourd'hui ?" me demandait-elle. La bonne réponse, celle qui la rassurait, c'était : "Du poisson..."

Hier maman, j'ai mangé du poisson.

Petit sourire, car moi qui me moque volontiers des rites religieux ou des prescriptions alimentaires recommandées ou imposées par les clergés de toutes confessions, chaque vendredi saint de ma vie, pour autant que je m'en souvienne, j'ai mangé du poisson. Et l'oeil de Bernadette surveillait son Alain.

Petit sourire en imaginant la joie qu'a pu éprouver le fils du charpentier de Nazareth lorsque hier,trahi par les siens et livré aux Italiens qui le crucifièrent pour la 1977ème fois, il me vit bouffer goulûment mes Pilchards..."Bon appetit Alain" ai-je cru entendre, prononcé en araméen, une langue plus guère pratiquée de nos jours, si ce n'est par quelques linguistes fort savants qui l'ont apprise dans le seul but de décrypter des textes anciens datant de plusieurs siècles avant que Jésus ne fut crucifié pour la première fois. 

Un peu de tristesse à l'idée qu'un homme bon et très en avance sur son temps ait pu être supplicié par l'occupant au seul prétexte qu'il dérangeait le pouvoir collabo et réac de l'époque...Autre temps autres moeurs, qu'il fut notre contemporain, et Jésus figurait sur une liste de gauche aux régionales !

Ne sombrons pas dans la mélancolie, demain il ressuscite, il nous reviendra en pleine forme l'année prochaine...

... Il faudra qu'il souffre encore un sacré paquet d'années avant que les hommes de bonne volonté arrêtent de se taper sur la gueule !

Un petit tour en Terre Sainte...

A Gaza plus précisément. J'apprends que des chasseurs-bombardiers F16 de l'armée israélienne ont bombardé Gaza. En soi l'info n'en est pas une, car c'est très très souvent que les F16 israéliens s'exercent au tir sur ce qui reste encore debout dans ce coin de Palestine.

L'info, c'est qu'ils auraient blessé trois enfants. Qu'ils tuent des adultes hommes et femmes présumés terroristes islamistes et déclarés comme tels une fois morts, personne n'y trouvera à redire, mais qu'ils blessent des enfants, là c'est grave, et c'est d'un effet désastreux pour l'image de Tsahal !

D'après une enquête rapidement diligentée par des experts de l'ONU, il s'avèrerait que les trois gosses traversaient en dehors des passages cloutés...Les pilotes de F16 ne seront pas inquiétés. C'est un accident regrettable, mais c'est un accident, et après tout, ils ne sont pas morts les trois petits imprudents ! 

Arènes sanglantes...Petit complément...

Ce n'est pas chez nous que ça se passe, c'est en Espagne. Contrairement à ce qu'aurait pu laisser croire un de mes derniers billets, tous les Espagnols ne sont pas des barbares cruels et sanguinaires qui tuent leurs lévriers de mort lente, balancent des chèvres du haut des clochers ou se saoûlent de sang dans les jeux cruels de l'arène. Non, les Espagnols sont des gens normaux, il n'y a pas plus d'abrutis chez eux que chez nous, et une bonne majorité d'entre eux sont tout aussi capables que nous de s'émouvoir du sort des animaux...

***  La torture n'est pas la culture... ***

Ainsi de ces manifestations anti-corridas qui prouvent que non seulement ils sont aussi sensibles que nous les Espagnols, mais qu'ils sont sans doute en avance  par rapport à nous sur le sujet. Les manifestations sont très très discrètes chez nous.

Portugaise.jpgJe sais que je vais sans doute faire de la peine à Jeanne, une de mes fidèles lectrices, pour qui j'ai beaucoup d'affection.

Désolé Jeanne, mais la corrida portugaise n'a rien du spectacle idyllique que vous a décrit votre fils, une sorte de ballet entre l'homme et la bête où dites-vous : "pas une goutte de sang n'est versé".

Le sang coule à flots, les spectateurs viennent pour ça, pour voir couler le sang.

Tout comme le feu, est-ce la couleur, le sang exerce une véritable fascination chez l'humain primitif...

S'il n'est pas tué dans l'arène, le taureau l'est en dehors, quand on ne le laisse pas crever seul de ses blessures au bout de plusieurs heures ou plusieurs jours...Balivernes.JPG

Son sort n'est pas plus enviable que celui des ses frères martyrs espagnols ou français, qu'ils soient toréés à cheval ou a pied...Après vingt minutes de souffrances, c'est à la mort qu'il est promis.

Pour vous faire une idée et vous instruire, car,  que ce soit pour le critiquer ou l'encenser, il est bon de savoir de quoi on parle...Consultez ce lien :

*** Mille et une manières de massacrer un taureau... ***

Pour terminer sur une note plus gaie.

Quatre jours dehors...

Petite dernière.jpg

...Et de retour au logis.

C'était lundi, je vous ai raconté le premier entraînement mouvementé des 41 pigeons juniors et cadets que j'ai lâchés à 33 km de leur colombier, à Chantelle, jolie bourgade bourbonnaise.

Il en manquait deux vous disais-je...Il ne manque plus personne. Des deux jeunes femelles manquantes, les plus jeunes d'ailleurs puisque nées mi-novembre, l'une est rentrée le lendemain dans la soirée, et la petite dernière, celle de la photo ci-dessus, la 553567, la même que l'on voit très fatiguée sur la photo-bandeau en compagnie de son copain, le 220704, un sacré jeune costaud, la petite dernière est revenue au logis.

Elle vient juste d'arriver après quatre jours passés dehors. Un peu fripée, mais finalement peu éprouvée, je l'ai prise en main, et je puis vous dire qu'elle n'a pas trop souffert. Elle a du se ravitailler dans quelque basse-cour, car elle n'est pas amaigrie.

Tout le monde est là, ils sont prêts pour la prochaine virée...Lundi sans doute.

A plus tard.

 

14:46 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Nous aussi "Poisson" comme tous les vendredis saints....Bernadette , si elle t'a vu , aura été ravie.
Le Pilchard, je ne savais pas que ça existait encore.mardi, je cherche du Pilchard.
Ravie pour les pigeonnes....L'air du Bourbonnais ne leur allait pas , sûrement.Elles ont du aller faire un tour vers le couvent des Bénédictines (coin très sympa).Bon wwek-end et bises
***
Je sais, il fut un temps où j'y achetait des savonnettes...
Humide !
Bises...

Écrit par : Allier-née | 03/04/2010

nous sommes au moins deux à avoir mangé du poisson, je ne pourrai pas faire autrement le vendredi saint, jamais
quoi que ma mère ne m'ait jamais demandé ce que j'avais avalé ce jour

et surtout pas du taureau,
Tiens, j'en connais qui frétillent car les premières corridas de la saison sont annoncées pour lundi....
chacun son plaisir,
je vais me contenter d'une très belle exposition Picasso Arte arena!
au musée des Beaux Arts de Pau

Belle et Sainte Fête de Pâques, vieux Païen

Écrit par : framboisine | 03/04/2010

Il me semble avoir entendu il y a quelques jours que les Espagnols désirent faire entrer leur Corrida au Patrimoine de l'UNESCO.
A mon avis, ces messieurs très virils, qui tuent le taureau, portent un string.
J'adore tes histoires de pigeons (les vrais).
Joyeuses Pâques.
Bisesss

Écrit par : Eliane | 03/04/2010

Ma mère nous faisait traditionnellement une carpe et c'était fort bon! Pas du tout sacrifice de carême! J'ai d'ailleurs de plus en plus de mal à comprendre cette notion de "sacrifice". Pourquoi faut-il des sacrifiés?
Pourquoi Dieu as-t-il sacrifié son fils? Comprends plus! Si j'ai jamais compris! Avant je devais admettre? J'ai réentendu le récit de la Passion cette année, il y avait longtemps que je n'étais pas allée à l'église, et bien non! L'agneau de Dieu! Je ne comprends vraiment plus!
Pas une bonne manière de justifier la souffrance!
Allez bonnes Pâques

Écrit par : lisette | 03/04/2010

Tu as raison le Pilchards c'est bon pour la santé et on en trouve encore .Moi je me suis régalé avec de la morue ce vendredi saint .Je pense aussi que Jésus était de gauche ce qui le rapproche de toi que tu le veuilles ou non :je le vois mal déjeunant avec les UMP en parlant du bouclier fiscal.Salut l'ami
***
Imaginons quand même :
Jésus est encarté chez les Umpes, il en est même le chef....
Souhaitant réunir une dernière fois ses disciples avant de prendre l'air dans son Falcon dernier modèle, il les convoque au Fouquet's.
Il sont venus il sont tous là tous là, il y a même Besson le fils maudit, assis à gauche, pas suicidé du tout comme on l'avait cru un moment, et Fédéric Lefebvre à sa droite, rongeant son os...
Tartinant des toasts avec du caviar free-taxes, Jésus les distribue à ses fidèles et leur dit :" Ne touchez pas au bouclier fiscal, et faites ceci en mémoire de moi..."
Les photographes du Figaro et de Paris-Match immortalisent la Cène...le public pleure, le rideau tombe...Putain que c'est beau !
Salut René...

Écrit par : heraime | 03/04/2010

Bon, il m'aime pas ton blog ! j'comprends pas puisque moi je l'aime. J'ai voulu m'inscrire à ta newsletter (il serait temps) et ben, y veut pas...Mais j'suis têtue, je recommencerai. Ton article me réjouit, comme d'hab et j'suis jalouse; Bisous

Écrit par : Laurencel | 04/04/2010

Tu as vu ça :

http://sud.france3.fr/info/languedoc-roussillon/le-site-internet-pirate-par-des-anti-corrida-62313954.html

C'est ce qu'on pourrait appeler le clou de la féria, non ?

Je ne saurais pas le dire en araméen mais j'ai particulièrement aimé cette note.

Nous avons probablement eu le même genre de mère et des pilchards, j'en mange comme incertain Proust bouffait ses madeleines (ça change de la truite).

La mienne (de mère) élevait aussi des pigeons mais pas pour les faire voyager...

Contente que ta petite fripée soit rentrée à la maison.

Bises

Écrit par : Ziggie | 06/04/2010

Dis voir Chef, Chantelle c'est-y pas là qu'on trouve des soeurs bénédictines qui vendent un tas de truc qu'elles fabriquent? c'est y près de Charrou, le pays de la moutarde au vin de Saint Pourcin? Je suis passée par là quand j'étais en cure à Bourbon l' Archambault.
bonjour à tes oiseaux de la part des miens qui sont très couillons, l'an dernier, j'ai voulu ouvrir la volière pensant qu'ils reviendraient, ils ont trainé et je les ai recupèrés un par un en plus d'une semaine , chez les voisins ... 'le gros du troupeau était rentré tout seul, même philibert n'avait pas retrouvé la maison ,mais au moins après trois jours pendant lesquels j'appellais filou filou, philibert, il a fini par venir sur ma main
bises , y a plus rien à lire chez toi, tu reviens quand?

Écrit par : josette | 07/04/2010

Jésus, mais Alain,c'est le plus grand homme de tous les temps
Des pilchards ! beurk beurk
Bisous quand même
***
Affaire d'affectif...Jésus le plus grand homme, je veux bien. Et Nicolas ?
Pour moi, il n'est pas de plus grand homme que Marcel, il fut le premier, et il restera le plus grand dans les siècles des siècles amen !
Bisous.

Écrit par : f.jegou | 07/04/2010

Bonjour Crabillou,

Il y a fort longtemps que je vous lis, mais c'est la 1ère fois que je vous laisse un commentaire !!!

Bien qu'athée, je comprends mieux Jésus que toute la bêtise infinie de tous ces humains prédateurs, assoiffés de sang, de pouvoir et de richesse.

Quant au poisson, c'était une vraie punition pour moi - par dégoût, je n'arrivais à l'avaler que contrainte et forcée. Curieusement, je l'ai aimé progressivement vers l'âge de 40 ans.

J'aime les pigeons ....... bien vivants ... car faciles à apprivoiser. Dans ma toute prime jeunesse, j'apprivoisais ..... les poules !!! C'est-y pas beau çà ???

A une prochaine,
chris
***
Les poules ! J'ai passé beaucoup de temps à tenter d'en apprivoiser quelques unes...Ce ne fut pas une grande réussite, et j'aurais pu me faire plumer par ces charmants volatiles !
Merci de la visite...

Écrit par : chris | 07/04/2010

A la maison, c'est poisson tous les vendredi. Que veux-tu, dans la famille tous les dimanches les quatre enfants de la famille allaient à la messe avec le papa. Jésus on connait bien.
Je vois que tes deux "voyageurs" sont revenus au bercail, enfin au pigeonnier. Ils étaient peut être partis à Rome, faire une prière. Il leur faut le temps de faire l'aller-retour.
Bonne nuit Crabillou. Bises tardives.

Écrit par : pimprenelle | 10/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique