logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/03/2010

Dis-moi pour qui tu t'abstiens...

...Je te dirai pour qui voter !

La Gueule.jpg

National ou régional, il en a pris plein la gueule !

***

Résumons...

Chez moi, en Auvergne, et plus particulièrement dans le Puy de Dôme, le département où la liste Umpe du Triste Hortepouah a fait un des plus mauvais score des listes où figurait un ministre, c'est dire la popularité de celui qui jamais sur son seul nom se présenta, le PS de Souchon, le Front de Gauche d'André Chassaigne et les écolos de Christian Bouchardy ont validé l'accord tacite d'avant le premier tour...C'est donc avec un potentiel théorique de 53% des voix que les trois listes fusionnées iront au deuxième tour, non pas unies, mais ensemble.

Etant de ce fait libéré de la terrible angoisse  qui aurait pu m'étreindre si toutes les listes qualifiées au premier tour s'étaient maintenues au second, je puis l'esprit tranquille vous livrer une analyse pas vraiment objective, mais d'une pertinence dont en toute modestie je m'étonne moi-même, et dont je sais aussi que vous me remercierez plus tard...Vous me remerciez déjà,  je suis très touché, merci à toutes et à tous ! 

Je me dois à mes lecteurs, et sachant que tous n'ont pas suivi les soirées électorales d'après le premier tour, il n'est pas mauvais que je leur explique leur vote s'ils ont voté, ou leur abstention s'ils se sont abstenus.

Les déclarations des ténors de gauche, et des seconds couteaux de droite, puisqu'à droite les ténors fort occupés ne s'étaient pas déplacés, ces déclarations lumineuses expliquent en quelques phrases "le vote des Français".

Je ne vous étalerai pas le florilège des phrases grandes ou petites de la soirée, je vais simplement traiter des quelques clefs du scrutin telles que décrites par les différents intervenants.

Il est bon au préalable de rappeler que si on s'en tient aux seuls chiffres qui vaillent dans une élection, à savoir les chiffres issus du décompte des bulletins sortis des urnes, les résultats peuvent se résumer comme suit :

En arrivant en tête des suffrages avec 29,5 % des suffrages, le PS est au niveau national le vainqueur arithmétique de ce scrutin.

Arrivé en second avec 27%, le parti de la Majorité présidentielle qui se présentait sous l'étiquette Umpe, mais qui englobe en fait les chasseurs de Gérard Nihous, les souverainistes de De Villiers plus les partis groupusculaires de Christine Boutin ou de la gauche Moderne de Jean-Marie Bockel, et bien évidemment le Nouveau Centre d'Hervé Morin, qui, plutôt que de prendre le risque de mesurer son importance à l'aune du suffrage universel, a préféré négocier, à la hausse, des sièges éligibles sur les listes Umpes comme prix de son indéfectible attachement à Nicolas Sarkozy...Ce résultat bien en-deça des espérances affichées avant le scrutin poussent les spécialistes de la chose électorale à dire, pour les moins irrévérencieux d'entre eux que, en réalisant son plus mauvais résultat depuis les débuts de la Cinquième République, la Droite Républicaine actuellement au pouvoir aurait subi un sérieux revers...Les autres, moins délicats dans leurs commentaires n'hésitent pas à dire que ce piètre résultat est un véritable échec pour les Umpes et leurs alliés. Carrément mal élevés, les moins timides d'entre eux vont jusqu'à dire que les Umpes et Sarkozy leur chef ont ramassé une magistrale branlée...

Les autres acteurs de cette élection ont aussi leurs vainqueurs et leur vaincus...L'échiquier politique n'a plus de juste milieu, avec seulement trois ou quatre points, le modem de Bayrou ne décode plus les messages de l'électorat du Centre...Avec à tout casser trois pour cent à eux deux, le petit facteur du NPA et sa copine de Lutte Ouvrière sont restés coincés en poste restante.

Habitués des furieuses mélées dont bien souvent rien ne sort, les candidats d' Europe Ecologie que le public confond avec les Verts, transforment au vu des chiffres l'essai qu'ils avaient marqué aux Européennes en franchissant pour la deuxième fois la barre des dix pour cent...Pas partout, mais beaucoup plus en certaines régions...On nous que serait né le troisième parti de France...Survivra-t-il jusqu'en 2012 ?

Un autre parti, lui aussi né dans la douleur vient de faire ses premier pas...N'étant présent que dans dix-sept régions, son score de 6,5 % ramené à l'échelle nationale est minoré, il doit avoisiner les 8 à 8,5 en moyenne, avec des scores intéressants en pas mal d'endroits, tel les près de vingt points de la liste Chassaigne dans le Puy de Dôme...Les divers commentateurs s'accordent à dire que Jean-Luc Mélenchon et Marie-Georges Buffet ont réussi leur pari.

Il faut bien en parler, on le disait foutu, la complainte "Sarkozy m'a tuer" n'est plus de mise, le FN n'est pas mort la bande chante encore ! La bête ne dormait que d'un oeil, la famille Le Pen va ruiner bien des espoirs chez les postulants Umpes à la présidence dans une douzaine de régions...

Voilà en gros ce qu'un observateur lambda aurait pu dire en découvrant les chiffres "sortis des urnes"...

Ce long préalable étant terminé -ouf !- nous allons pouvoir nous consacrer à l'examen d'analyses bien plus pertinentes, puisqu'émanant de véritables spécialistes experts en la matière, les politiques eux-mêmes !

Une Pause...

Valy et Olga.jpg

Olga près du vieux Valy...

Il est bien évident que s'il s'agissait simplement de commenter des résultats dont les chiffres parlent d'eux-mêmes, il n'y aurait pas lieu de passer des heures et des heures en courant de plateau télé en plateau télé pour expliquer, parce qu'ils les devancent de trois points, que les Socialistes ont battu les Umpes, que Bayrou avec ses quatre pour cent s'est ramassé une gamelle, que les écolos amateurs d'éoliennes ont le vent en poupe, que Mélenchon redonne des couleurs au rouge vif ou que Besancenot n'a pas rempli sa sacoche...même en rajoutant un couplet sur les gars de la Marine qui surfent à nouveau sur la vague, en une petite demi-heure, l'affaire était pliée.

Heureusement que nos politiques ont une meilleure vision des choses, c'est tout à leur honneur, et ils sont dans leur rôle quand ils nous expliquent le message que nous leur avons envoyé en votant pour eux ou contre eux, et surtout en ne votant pas.

Car nous y voilà, ce qui était important ce dimanche soir, ce n'était pas le résultat du vote des gens qui par conviction ou par devoir ont déposé un bulletin dans l'urne, ce geste ne fut pas tout à fait inutile, mais parce que plus de gens encore n'en ont pas déposé, les bulletins qu'ils auraient pu y mettre revêtent soudain une importance capitale !

Le temps de l'électeur classique et vertueux, celui qui programme son emploi du temps du dimanche d'élection en fonction de l'heure de clôture du bureau de vote, ce temps est révolu...D'élection en élection, on se rend compte qu'en votant sans réellement connaitre les enjeux, et souvent en se laissant aller à ses humeurs, le citoyen complique la tâche des politiques. Il freine la marche en avant des réformes indispensables "voulues par les Français", voire réduit à néant, en ne votant pas pour les bonnes personnes, les projets mirobolants que nous avaient concoctés nos élites entièrement dévouées à notre bien-être, à notre sécurité etc. etc.  Bref, l'électeur qui ne connaît rien à rien, de par son inconséquence, peut ruiner en un vote tous les efforts d'une vie consacrée à notre bonheur, et faire ainsi , en éliminant un sauveur potentiel faire sans le vouloir le malheur de ses concitoyens...

Ce temps de l'électeur mal instruit de ce qui le concerne est terminé. Nous le voyons depuis 2007, les dirigeants, et surtout sinon le plus éclairé ou le plus brillant, mais le plus allumé d'entre eux et leur chef à tous, les dirigeants tiennent de moins en moins compte de l'avis de leurs électeurs...

C'est pourquoi dimanche soir, les politiques, surtout ceux de droite, les plus avisés selon eux, et les plus visés  par les mauvais résultats selon leurs adversaires, se sont penchés sur cet élément nouveau appelé à jouer désormais un rôle majeur dans l'avenir de notre pays, les politiques ont examiné avec soin les messages envoyés par les vingt-cinq millions de citoyens qui n'ont rien dit.

Les politiques se sont consacré à l'essentiel dans une élection, ils ont âprement débattu de l'abstention...

Il fait beau, j'ai du boulot dans mon jardin...

A suivre...

 

 

 

Commentaires

Salut cher frère,

Aprés toute cette politique que tu as analysée comme un chef.....

je viens saluer le printemps qui arrive enfin, un air léger dans les narines, du soleil qui éclate, la timidité des bourgeons qui hésitent à ouvrir l'oeil, tout çà pour te dire, travaille ton jardin, mets un brin de poésie dans tout ce fatras politicien, où je vois souvent des querelles mesquines pour un bout de pouvoir...la politique ce n'est pas très beau parfois!

Hier j'ai regardé l'adieu à J.FERRAT, là, on sent de l'émotion vraie, pas de pipolisation...de vrais gens avec le regret sincère...il aurait aimé çà.....

Bises de printemps
hélène

Écrit par : hélène | 17/03/2010

Si on rendait le vote obligatoire, y aurait-il 25 millions de bulletins blancs ou nuls en plus? ou est ce que ça obligerait à se poser de vrais questions ? Les résultats seraient -ils différents ?

Tu as de la chance de pouvoir faire ton jardin. Profites !
Bisesss

Écrit par : Eliane | 17/03/2010

salut vieux frère.
même en rajoutant un couplet sur les gars de la Marine ,là tu as fait fort encore ,je n'y aurais pas pensé moi même pourtant tu connais mes talents.
C'est certain qu'un tel score n'est pas pour faire rire ceux qui savent ou cela peut nous mener un jour mais l'UMP a fait son malheur tout seul en voulant a tout prix parler de l'identité nationale en esperant gagner des voix extremistes ,ils se sont lamentablement plantés.Je viens juste de planter un rosier ,aura t-il des fleurs dans huit jours ? Nous verrons bien.
Salut à toi l'ami

Écrit par : heraime | 17/03/2010

Il fut un temps où j'assistais au meeting, où j'étais encartée et me suis faite colleuse et décolleuse d'affiches adverses
Maintenant je regarde d'un oeil serein se démener tout ce monde politicard comme quoi la vieillesse rend (un peu) sage
Que cela change de camp ou non, serons nous plus heureux pour autant ?
Bonne journée Alain et bisous

Écrit par : f.jegou | 18/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique