logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/02/2010

Ils ont jeté l'opprobre...

...Clouons-en d'autres au pilori !

Le printemps arrive.jpg

Bientôt le printemps sur mon plateau...

***

Pendons un nègre !

Je suppute évidemment, mais c'est peut-être bien ce que se sont dit  les deux maires Umpes  au QI d'huître qui ce faisant ont ouvert la porte aux plaideurs...

Nègre pendu.jpgAu bon vieux temps, sur les bords du Mississipi, lorsque la récolte du coton était terminée et que l'ennui gagnait les campagnes, on pendait un nègre ou deux pour ressouder la communauté blanche autour des vraies valeurs...

Celui de la gravure ci-contre illustre la pratique qui avait lieu non dans les champs de coton, mais plutôt du coté des colonies positives, dans les plantations de canne à sucre. Le nègre était pendu à un crochet, vivant et par le flanc. Un peu à la manière dont on pourrait pendre un corbeau de l'affaire Clearstream...

Pendre un nègre, est-ce ce qu'ont tenté de faire les deux valeureux maires du Val d'Oise en offrant en pâture au peuple bien-pensant Ali Soumaré, le jeune black ailier gauche de Villiers-le-Bel ?

Eux seuls le savent...Et quelques KuKuls de leur Klan.

En d'autres temps, cette saloperie en deux temps lâchée dans la bataille électorale n'aurait guère fait de vagues. Seulement voilà, la première grosse finesse du pétulant Francis Delattre tombait en plein débat sur l'Identité Nationale, et comparer un jeune candidat black des cités à un joueur de l'équipe réserve du PSG fut interprétée comme une allusion à connotation raciste, allez donc savoir pourquoi...

L'affaire aurait pu en rester là, mais c'était mal connaître le goût immodéré de Francis pour la clarté des listes et pour la transparence des candidats. Aidé  d'un de ses jeunes collègues Umpe, maire comme lui et apparement d'un esprit tout aussi ouvert, ils en remirent une couche bien épaisse et merdeuse à souhait sur le passé du jeune Ali qualifié par eux de "Délinquant multirécidiviste chevronné".

Et de faire état de documents judiciaires relatifs au passé du jeune d'origine malienne, ce qui aggrave son cas, on le comprend bien, et de taper sur le PS qui met en tête de liste un aussi peu reluisant personnage qui n'est pas un bon exemple de la diversité à citer aux jeunes des cités...etc.

Vous connaissez le reste de l'affaire, les ténors ont relayé les accusations, Fredo le molosse à crinière y est allé de son couplet, la machine est lancée, les médias s'en emparent, on ne peut plus l'arrêter. 

Si monsieur Jean de la Fontaine était encore parmi nous, il pourrait rien qu'avec cette affaire nous mitonner une bonne douzaine de fables. Depuis le mouton noir et les coyotes en passant par les vidangeurs emmerdés jusqu' à Ali leur met dans le baba, car ce n'est pas lui le voleur.

Une fois dégonflée la bulle puante des deux zozos, le camp de la morale fait des pieds et des mains pour passer très vite à autre chose...Excuses mielleuses et fielleuses, parce que oui, on s'est trompé, mais quand même, Ali le mouton noir n'est pas un agneau.

Comme à son habitude, XBB, le suiffeux Xavier Bouboule Bertrand y va de son couplet et invite je cite : "A élever le débat ". Je traduis : "Nous nous sommes mis dans la merde, aidez-nous à en sortir !"

La presse n'est pas en reste dans la faux-cultitude, après avoir largement relayé les infos, les vraies et les fausses, elle se replie derrière la "présomption d'innocence " sur les affaires en cours qui concerneraient Ali Soumaré, et elle s'interroge sur l'origine des infos divulguées, car normalement elles ne sont pas accessibles au public. Diable, le parti au pouvoir aurait-il accès à des données confidentielles ? Quel scandale dans notre République exemplaire etc. où le secret de l'instruction est un dogme, et les fichiers de police verrouillés et contrôlés comme c'est  possible nulle part ailleurs sauf chez nous ! Détail amusant, jusqu'en 2007,  le très sourcilleux maire de Franconville monsieur Francis Delattre, était membre de la CNIL, cette Commission Nationale Informatique et Libertés qui protège les humbles citoyens que nous sommes des intrusions malveillantes dans les fichiers qui nous concernent, comme les volets"cachés" de nos casiers judiciaires par exemple...Qu'en pense Frédéric Lefebvre ?

N'oublions pas qu'il est interdit d'évoquer des faits jugés mais prescrits ou amnistiés...Il fut un temps où Jean-Marie le Pen gagnait tous les procès contre les organes de presse qui évoquaient ses exploits à la gégène, car la torture était incluse dans la loi d'amnistie qui s'ensuivit à la fin de la guerre d'Algérie.

Nous aurions pu croire l'affaire Soumaré en bout de course, et qu'enfin en Île-de-France, le débat puisse s'élever de quelques crans et sortir de la mare aux rats où jusqu'à aujourd'hui elle s'empoisonne. 

Enfin, le Dream-Team de la liste Umpe en Île de France qui ne compte pas moins de quatre ou cinq ministres ou secrétaires d'Etat dans ses rangs, arrêtez-moi si je me trompe, Valérie Pécresse, ministre des universités, Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'environnement, Rama Yade, secrétaire d'Etat aux sports, Nathalie Kosziusko-Morizet, secrétaire d'Etat à des choses informatiques, et il se pourrait que j'en oublie...Enfin dis-je, les jeunes femmes aussi brillante que modernes de cette liste vont enfin pouvoir se consacrer aux vrais enjeux de la campagne, et renvoyer au placard le ringardisant Jean-Paul Huchon et sa bonne bouille zozotante....

Hélas, Vincent Peillon  qui habituellement manque les émissions télés où il est invité, s'est immiscé à la télé dans un débat où on ne l'attendait pas. Voyez ce que j'ai découvert dans Le Figaro.fr

***  Péché de jeunesse ***

Coupure de Presse.JPGAmusant, alors qu'il était très facile ce matin d'accéder au document en cliquant sur le lien  coupure de presse, il devient impossible d'y accéder cet après-midi.

 Pas grave, avec Internet, on peut toujours se débrouiller !

 *** Autre source... ***

En rappelant le passé judiciaire de deux éminentes personnalités, et parce que depuis longtemps les  faits sont prescrits, monsieur Peillon s'expose, tout comme Francis Delattre à un procès en diffamation.

Ces procès auront-ils lieu ? Il se pourrait qu'une fois passé les élections régionales et le calme revenu on passe à autre chose.

Concernant l'affaire évoquée par  Vincent Peillon, il y a déjà pas mal de temps que la coupure de presse relatant les exploits passés des jeunes délinquants Patrick Devedjian et Alain Madelin circule sur Internet. Personnellement, et je sais que des centaines ou des milliers d'autres internautes l'ont reçue, je l'ai eue sur ma boite mail accompagnée d'une invitation à la diffuser largement... pilori1.jpg

N'étant pas particulièrement enclin à hurler avec la meute,  j'avais simplement mentionné  cet envoi dans un de mes billets, sans le diffuser, me réservant disais-je le droit d'en vérifier l'authenticité...

Les faits remontant à 1965, et ne voyant aucun intérêt à baver là-dessus, ni à clouer au pilori deux personnages en bout de course pour des fautes amnistiées depuis des lustres, comme je le fais avec la quasi-totalité des messages venimeux qui circulent sur le Net, j'ai viré le mail en question.

Quelle ne fut pas ma surprise d'en retrouver le fac-similé sur le très sérieux Figaro ! 

Il fut un temps où dans les débats politiques, journalistes et adversaires évitaient de s'aventurer dans la vie personnelle des personnages publics. Si on ne se génait guère pour reprocher à tel ou tel ses débuts agités dans les groupuscules d'extrème-droite, c'est le cas pour Patrick Devedjian et Alain Madelin ou Hervé Novelli, ou d'Extrème-Gauche, on se souvient de l'attitude si j'ose dire maladroite de Jospin à ce sujet, on évitait de se jeter à la figure les secrets d'alcôve ou les lignes gommées par l'oubli des casiers judiciaires.

Il me semble que nous partons à la dérive.

Bien sûr, on peut se gargariser avec les formules toutes faites...

"Il a commis une faute, il a été condamné, il a purgé sa peine, il a payé sa dette à la société..."

La société n'a aucune peine à oublier la faute une fois la dette payée, à condition que la faute soit légère. Pour les fautes lourdes, la peine est à perpète et la dette se paye toute la vie...

Le législateur a bien prévu la prescriptions des faits, l'amnistie et la suppression des condamnations sur le casier judiciaire. Mais il ne peut pas supprimer les articles des journaux ni les archives des radios et des télés...Il ne peut pas supprimer non plus le souvenir des faits divers dans la mémoire de ceux qui les ont vécus. Quoi que l'on fasse, il y aura toujours un fouille-merde acariâtre genre Francis Delattre pour noircir un adversaire, et la tentation sera grande pour ceux d'en face de ressortir des vieux journaux...

Ainsi va la vie...

A plus tard...

 

Commentaires

PS
La tempête arrive il va falloir s'accrocher aux tuiles, mais qui prier pour ne pas qu'elles s'envolent. Donnes moi des noms toi qui t'y connais.
***
Tes tuiles...Mets-les vite à l'abri dans le garage, tu les remettras en place quand le vent sera retombé !
En attendant, tu peux prier Saint Cancalon.
http://www.marche.fr/petite_annonce_materiaux-de-construction-occasion-achat-vente-tuiles-briques-dalles-tuile-cancalon-roanne-mably-1982-ref1399226-dep03.html
Bisous.

Écrit par : Eliane | 26/02/2010

Je me "mare" (aux cochons). On pourrait croire que ces êtres qui nous gouvernent sont intelligents et je veux le croire. Malheureusement chaque jour qui passe prouve le contraire. Ah ce Peillon !!! un fin stratège...
Mille bises à partager avec tes moitiés.

Écrit par : Eliane | 26/02/2010

Bonsoir Alain,


Evidemment je suis calée devant la télé, surtout de voir gagner les bleus, çà m'encourage à ne pas lire ta chronique de ce jour...un peu longue, avouons-le...mais je reviendrai, promis....


Bravo pour les bleus
Hélène
***
Trop d'euphorie en première mi-temps fait cafouiller les belles machines en seconde !
Grosse bise et bon dimanche...

Écrit par : hélène | 26/02/2010

Quoi que l'on fasse, il y aura toujours un fouille-merde acariâtre genre Francis Delattre pour noircir un adversaire?????

Wikipédia, fouille merde ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Devedjian

En 1964, Patrick Devedjian, comme Alain Madelin, Hervé Novelli,Claude Goasguen ou Gérard Longuet, rejoint le groupe activiste d’extrême droite Occident fondé par Pierre Sidos. Selon un article du Petit Varois du 11 novembre 1965[6], Patrick Devedjian et Alain Madelin sont condamnés par le tribunal correctionnel de Draguignan à un an de prison avec sursis et trois ans de mise à l'épreuve pour vol et détention d'armes[6]. Patrick Devedjian date son éloignement du mouvement Occident de l'année 1966 suite à sa rencontre avec Raymond Aron[7]. Selon le journaliste Frédéric Charpier, repris par le quotidien Libération, Devedjian est membre de ce mouvement au moins jusqu'en janvier 1967, son éloignement d'Occident étant dû au climat délétère qui règne en son sein à cette époque[8]. Le groupe prononce son exclusion en novembre 1967[9]. Il a depuis publiquement assumé et regretté ce qu'il considère comme une erreur de jeunesse[10]. Il participe en janvier 1967 à un commando d'Occident qui attaque des étudiants d'extrême gauche à Rouen[11], et est condamné le 12 juillet 1967 avec douze autres militants d'extrême droite pour « violence et voies de fait avec armes et préméditation »[12].
Vous parlez d'une info ? Appelons celà une Peillonnerie !
***
En l'occurrence, Peillon n'a fait qu'utiliser les mêmes armes détestables que Francis Delattre...Exhumer du passé des condamnations (contestées) depuis longtemps amnistiées... Peut-on considérer qu'il était en état de légitime défense ?
Que des hommes politiques soient questionnés sur leur passé politique et qu'ils aient à en répondre, oui...Se mettre à poil en étalant leur casier judiciaire pour dévoiler des faits prescrits et oubliés, non !
Bonne journée.

Écrit par : mmu | 26/02/2010

PS Comme promis je t'ai répondu....mais sur la note précédente.......

Excuses...
hélène l'étourdie....

Écrit par : hélène | 27/02/2010

Qu'est ce qu'ils vont encore trouver ?Je trouve ton écrit plein de vérités .Crabillou de La Fontaine pourrait être ton nom.....Bises ventées
***
Vous voilà de retour à ce que je vois.
Eole n'a rien cassé chez nous...
Bon dimanche

Écrit par : Allier-née | 27/02/2010

j'ai reçu également le message ... j'ai ensuite entendu et lu l'info
tout celà me suffit, m'attriste... comme je suis en visite, je reste poli
amitiés à toi
***
C'est vrai que pour faire se précipiter aux urnes les citoyens, il y a mieux comme méthode...
Salut l'ami.

Écrit par : henri | 28/02/2010

On a bien prié ST Cancalon en se serrant très fort. Les tuiles se sont quand même envolées. De grosses frayeurs pour de petits dégats. Les grandes catastrophes permettent de dédramatiser nos petits bobos.
Bon dimanche.
***
Ainsi donc, prier Saint Cancalon ne met pas à l'abri d'une tuile.
C'est difficile par grand vent de rester bien couvert...Pas trop de bobo j'espère.
Bon courage.

Écrit par : Eliane | 28/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique