logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/01/2010

Expulsons expulsons...

...Il en restera toujours quelque chose.

Tournoël.jpg

Château de Tournoël (Volvic 63)....Photo Laurence.

***

Des précisions qui s'imposent.

A propos de mon billet d' hier, billet dans lequel je faisais part de l' estime que je porte à messieurs Horttefeux et Besson, mais surtout de la honte que je ressens en tant que citoyen français, à voir que notre République, pour laquelle j' ai un grand respect, s'est vue affublée depuis 2007, de part la volonté du Prince et conformément à une de ses promesses, d'un ministère de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité Nationale, plus pour faire joli, le Co-développement solidaire, dont on sent, puisque cette chose  est reléguée au fond de l'intitulé que ce n'est pas là l'essentiel de la mission dudit ministère...

A propos de ce billet donc, un de mes visiteurs pour lequel j'ai beaucoup d'estime, car il est doté d'une solide connaissance du monde et de la nature humaine,  et que son sens critique est toujours honnêtement exprimé, sans complaisance,  je l' apprécie, salut à toi Grillon....

Que me dit-il au fait Christian le Grillon :

"...280.000 étrangers régularisés et 29.000 expulsés, dans la froideur des chiffres, il n'y a pas de quoi crier au scandale.

Ce qui te gêne, c'est que ce soit un transfuge du PS qui fasse le sale boulot. "

Evacuons tout de suite la petite pique polémique sur mon agacement supposé de voir un transfuge du PS se charger du "sale boulot".

Je dois à Christian de lui répondre avec franchise, c'est pourquoi je lui dit que si Eric Besson avait occupé ce ministère en 2007, j'en aurais été agacé, c'est vrai. Qu'il l'occupe aujourd'hui à la suite de Brice Hortefeux ne me fait plus ni chaud ni froid. C'est plus le ministère qui me gêne que ceux qui sans honte apparente acceptent d'en assumer la charge. Pas plus au vingt et unième siècle qu' au dix-septième, ce ne sont pas les valets porte-pots qui sentent mauvais, c'est la merde qu'ils promènent avec ostentation.

Puisque nous parlons du pot, venons-en au fond.

Sortez SVP !.jpgLa froideur des chiffres, 29000 étrangers expulsés d'un coté, mais 280000 étrangers régularisés de l'autre, il n'y a donc pas lieu de crier au scandale.

C'est vrai que vu comme ça, nous pouvons en déduire que notre Chère vieille nation qui jadis fut un phare pour le monde entier, est à la hauteur de sa réputation de terre d'asile et de deuxième patrie pour tous les persécutés de la planète.

Oui, 250000 étrangers accueillis à bras ouverts sur notre sol, ce n'est pas rien !

En effet, ce n'est pas rien, sauf que ce n'est pas du coté de ceux qui sont accueillis que le bât blesse, c'est du coté des expulsés et de la manière dont il le sont.

Malgré tout le respect que j'ai pour les lois de mon pays et de ceux qui sont chargés de les faire appliquer,  c' est la façon de procéder du pouvoir actuel qui me dérange.

Flash-back...

Campagne présidentielle 2006-2007. Le vibrionnant candidat Sarkozy, bien installé au ministère de l'Intérieur voit d'un très mauvais oeil se profiler dans les sondages les dix, douze ou peut-être quatorze pour cent que pourrait obtenir le Front National. L'an 2002 n'est pas si loin, et chacun des grands candidats républicains pouvant prétendre à un deuxième tour est hanté par le spectre d'un Le Pen les coiffant sur le poteau au premier. Nicolas Sarkozy est de ceux-là.

Il devient donc urgent d'aller chasser sur les terres de Le Pen pour rabattre un maximum d' électeurs du Front vers leur "vraie famille", la droite droite, à savoir l'Ump. Aussitôt dit aussitôt fait, on met à réchauffer les vieilles recettes qui ont fait leurs preuves. Un grand coup sur la sécurité, c' est imparable la sécurité, l' insécurité plutôt. L' insécurité, une des clés de la victoire de la droite en 2002, c'est  une valeur sûre,  surtout si on l' associe à l'immigration, ça marche à tous les coups !

Effectivement, ça marche. De sondage en sondage, les brebis égarées de la droite dure reviennent au sein du troupeau. Bien conseillé par des spécialistes du FN, tel Patrick Buisson qui en connaît tous les ressorts, en redoutable politique qu'il est, Nicolas Sarkozy offre à ses futurs ralliés la cerise sur le gâteau des retrouvailles...Passons sur le discours de Toulon où il est question de moutons égorgés dans les baignoires, la bonne trouvaille, c'est ce fameux ministère de l'Immigration etc...Les électeurs du FN en rêvaient, Sarkozy leur en a fait cadeau.

Le résultat, on le connaît. Quatre ou cinq points glanés grâce à des électeurs du FN qui votent utile au premier tour, et qui votent encore Sarkozy au second plutôt que de s'abstenir comme ils l'auraient sans doute fait si on ne les avait pas caressés dans le sens du poil. Ajoutez à ça la nullitude pathologique d' un  PS  qui soutient sa candidate comme la corde soutient le pendu, sans coup férir, Sarkozy est élu et bien élu. Un score de  53% des votes exprimés soit 43 % du corps électoral, c'est plus que confortable, et deux millions de voix de plus que son adversaire, pour lui c'est gagné.

Comme promis, il est certaines promesses qui se tiennent, dès son premier gouvernement, la France sera dotée du Ministère de L'immigration qui sera confié au fidèle des fidèles, Brice Hortefeux. La suite, vous la connaissez.

Vous pouvez penser ce que vous voulez de ce ministère, pour moi c'est une tâche sur notre drapeau, non seulement il est totalement inutile, mais il ternit l'image de la France dans le monde, donc il ternit notre image.

Ok, mais on fait quoi...

C'est effectivement une question que vous pouvez me poser.

Contrairement à ce que certains pourraient croire, je ne suis pas un partisan de l'immigration sans règles et sans contrôles. 

Si tant est que notre pays ait jamais eu la possibilité de laisser ses frontières ouvertes à "toute la misère du monde" chère à Rocard, il y a belle lurette que la France ne peut plus s'offrir pareille générosité.

Comme la plupart des pays de la planète, la France a fixé au fil du temps les règles définissant les conditions dans lesquelles les étrangers peuvent venir chez nous, y séjourner pour une durée plus ou moins longue, et s'y installer  définitivement s'ils le souhaitent.

 Ces conditions légales sont édictées dans les lois votées au Parlement. Les critères d'accueil et de séjour sont parfaitement définies, il n'y a donc rien de scandaleux à ce que ces lois qui sont celles de la République soient appliquées, qu'on les approuve ou pas du reste, certains volets ne me plaisent guère.... Rien de scandaleux non plus à ce que des étrangers entrés clandestinement en dehors de toute règle soient expulsés vers leur pays d'origine ou un autre pays qui les accepteraient. Dura lex, sed lex ! Dure est la loi, mais c'est la loi !

C'est pourquoi, dans la mesure où les règles sont bien définies par la loi, les conditions de séjour des étrangers sur notre sol n'ont aucunement besoin d'un ministère dédié.

 C'est d'ailleurs le ministère des affaires étrangères qui délivre les visas, et les carte de séjour sont en général délivrées sur demande par les préfectures.

*** Cartes de séjour ***

 le ministère de l'intérieur supervise les différents services de police chargés de contrôler et d'interpeller d'éventuels contrevenants, et la Justice le cas échéant décide des sanctions  qui leur seront appliquées.

Que vient donc faire là-dedans un ministère de l'Immigration, de l' intégration, de l'Identité nationale- Cherchez l'intrus ! - et du co-développement solidaire ? C'est un ministère en plus, un ministère en trop !

J'ai connu un temps ou le co-développement solidaire relevait d'un Secrétariat d'Etat à la Coopération rattaché aux Affaires  Etrangères, l'intégration des étrangers répondant à certaines règles se traitait en préfecture qui leur accordait ou non la naturalisation,  personne ne se prenait le chou avec l'Identité Nationale dont on se demande bien ce qu' elle peut avoir à faire entre l'Intégration et le co-développement solidaire dans un ministère de l'Immigration...Vivement qu'on se débarasse de ce machin  !

Oui, on fait quoi...

Rouge-gorge 1.jpgPour l'instant rien, le billet est déjà bien long, vous n'êtes certainement pas très nombreux à l'avoir lu jusque là.

A ceux qui ont eu ce courage, je leur offre, prise sur le vif par Laurence, la photo  du rouge-gorge qui depuis quelques jours a pris pension devant la maison.

Il est en train de déguster une spécialité de ma composition...Du pain cuit dans le reste de bouillon de poule d' hier soir, plus un bon morceau de margarine, le tout cuit à feu doux.

Le pain s'imprègne du gras de la margarine et ne durcit pas, les oiseaux adorent.

Demain ou plus tard, j'essaierai de terminer ce billet. Mais il y a tant à dire que je me demande si vous avez vraiment envie que je continue...

A plus tard pour la suite.

15:52 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Si moi, je veux bien que tu continues. Je me pose parfois des questions et tu peux m'aider à y répondre.
J'ai vu Besson dans une émission TV vraiment mal traité par les journalistes. Il est resté imperturbable et droit dans ses bottes. J'avais de la peine pour lui si je peux dire. Je me demande qui il faut être pour accepter de se faire traiter de la sorte. Beaucoup n'y résisterait pas.

Tu me donnes une idées. A notre oie survivante nous lui donnons du pain trempé mais il gèle très vite, je vais rajouter de la margarine (à l' huile de palme)...c'est la moins chère !

Beaucoup de neige même en ville c'est très beau. Dure dure pour rentrer ce soir.
bisesss

Écrit par : Eliane | 09/01/2010

Bonsoir Alain,

Madame Michu te remercie de ta visite....c'est si rare...et elle est bien conente de savoir qu'il y a de la neige en Auvergne...elle qui pensait que les mimosas étaient en fleurs dans ton cher Châteaugay...

Pour l'heure, je reviens du rugby...et je n'ai pas assez la tpurnure d'esprit convenable , pour intervenir et faire la part des choses dans la polémique Bressonnienne...et puis pour lire ta note jusqu'au bout...pas de repas possible, je reviendrai...La neige est présente , mon voisin de face, l'Hôtel des Finances est transfiguré:::

J'aime la photo de l'oiseau dans la neige...touchant, ami des oiseaux ..

Bises enneigées.
hélène

Écrit par : hélène | 09/01/2010

Oui, on fait quoi...au fait ?
Comme tu es un spécialiste de l'acrobatie et de l'équilibre, j'avoue que sur certains sujets j'ai du mal à te suivre.
Peut-être bien oui,peut-être bien que non ?
Tiens ça me fait penser à un autre auvergnat.
http://www.youtube.com/watch?v=-rJ6_48aJ3o

Écrit par : mmu | 09/01/2010

Moi aussi, il me rend mal à l'aise ce ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale avec son quota annuel d'expulsés, quelque soit le valet de Sarko qui est à sa tête. En ce moment le débat sur l'identité nationale de Sarko-Besson bat son plein et fait en sorte que les racistes se lâchent car dans les réunions, sur le site du ministère de Besson, les "Franchouillards" vident leurs sacs de bile contre les Arabes. D'autant plus que dans les préfectures, il n'y a pas beaucoup d'opposants à la politique sécuritaire du gouvernement et quand ils arrivent à prendre la parole ils se font rapidement huer par la majorité de la salle. D'ailleurs contrairement à ce que nous dit Besson, ces réunions donnent souvent lieu à des dérapages verbaux que nous avons eu avec Morano et consorts qui s'ils ne se disent pas racistes se laissent aller au gré de la vague nationaliste que veulent nous faire prendre les "décideurs actuels".

Quand il y a eu des objectifs d'expulsés sans papiers, les policiers en ont eu aussi et font des contrôles au faciès quotidiens que subissent principalement des jeunes de banlieue qui doivent rigoler quand on leur parle d'intégration. Bien sûr, dans nos campagnes, ce phénomène n'est pas bien connu mais allez demander à un antillais qui habite en région parisienne ou dans une grande ville combien de fois il aura été contrôlé, et parfois de façon agressive, et vous serez vous-même en colère...

Il n'est pas question pour moi de faire de l'angélisme sur la question de l'immigration mais bon sang, nous sommes TOUS et TOUTES des humains de passage sur cette foutue planète et le partage et la tolérance nous ont certainement fait plus avancer que la crainte de la différence qui exarcerbée par les "fondus" de la haine ne nous fait pas suffisamment réagir contre les injustices. Merci à RESF, à la CIMADE qui visite les Centres de rétention et n'oublions pas que nous célébrons en ce siècle les Justes qui ont sauvé des juifs en faisant un simple geste d'acceuil qui leur paraissait anodin et naturel pendant la Seconde guerre mondiale...!!

Écrit par : phil29 | 10/01/2010

J'ai oublié un truc (et certainement d'autres...) tellement ce sujet sensible peut gâcher des réunions de famille où des avis opposés peuvent se confronter: Certes Rocard avait dit que la France ne pouvait acceuillir toute la misère du monde, mais il avait rajouté qu'elle pouvait contribuer à la réduire. En effet, alors que des milliards ont rapidement été attribués aux banques dans la panade, des millions ne seraient t'ils pas suffisants de la part des pays riches pour aider les gens qui, tellement malheureux et sans ressources dans leur pays, viennent en France, en Europe pensant pouvoir habiter et vivrent dans le nouvel eldorado de l'hyper consommation. La plupart déchantent car ils sont exploités, avec ou sans papiers, pour des faire des travaux que les occidentaux se refusent à faire depuis longtemps.

Au delà de l'aide financière occidentale, n'oublions pas que la France n'a plus de colonies mais est partie en mettant au pouvoir des dictateurs sanguinaires qui s'en mettent plein les fouilles avec, nottamment,
les richesses que la terre de leur pays possède et le traffic d'armes qui place notre pays en bonne position sur ce sujet. D'ailleurs, nous pouvons nous interroger sur la provenance des mitraillettes que possédaient les Angolais qui ont attaqué le bus des sportifs Togolais avec à la clé deux morts...!

Continue, Crabillou de nous parler des expulsions car le sujet est vaste et peut même aller jusqu'à parler de la CAN...!
***
Salut Phil, c'est un plaisir de t' accueillir sur ce blog.
Misère du monde, colonies, Histoire, et si c' était là la clé du problème ?
...La Galipote n'est pas encore arrivée à Châteaugay.
Bon dimanche.

Écrit par : phil29 | 10/01/2010

Bonjour Alain,

L'intention politique est évidente dans le choix du nom pour ce ministère qui est un attrape voix d'extrème droite.

Mais les expulsions seraient faites par le ministère de l'intérieur, nom plus neutre qui ne change rien au problème. Enlève le nom, les immigrés clandestins demeurent. Je suis comme toi révolté par les cas particuliers, par le retard pris dans des décisions administratives qui laissent trainer les dossiers pour expulser lorsque l'enfant est scolarisé et la famille intégrée. Mais tu ne me feras pas accepter en France, dans toute son étendue, la venue de tous ceux qui ont envie d'y rester. Si ton village voyait arriver quelques autobus de personnes de cultures et de religions différentes pour s'y installer, dans des abris de fortune, travaillant à moitié prix des locaux pour survivre, j'imagine la réaction des habitants. pas besoin d'être Calabrais.


Comme dans toute chose, il faut raison garder avant de provoquer des réactions d'intolérance. Joseph Kessel, un immigré aussi, juif lituanien raconte qu'il lui a fallu trois générations pour s'intégrer dans un pays comme le notre. 75 ans ! Allons doucement avec des sujets sensibles.

Amitiés du grillon
***
Bonjour Christian.
Avec ton commentaire et ceux de Phil, la deuxième partie de mon billet est pratiquement écrite...Je l'écrirai quand même.
Doucement avec les sujets sensibles...Comme tu as raison. Crois-tu que les Sarko-Hortepouah-Bessoon y aillent doucement avec ce sujet sensible...
Amitiés Grillon, et bon dimanche.

Écrit par : Christian | 10/01/2010

bonjour Alain
Oui j'ai lu jusqu'au bout ta note, je dis simplement : IDEM
Cependant ne crois-tu pas que ce comportement est lié et ancré dans la nature humaine nous avons des exemples bibliques de frères belliqueux : Abel et Caïn, Esaü et Jacob pourtant frères jumeaux, et combien de familles en France sont désunies, donc la violence, l'intolérance font partie intégrante de nous-mêmes il n'y a qu'à voir la jalousie primaire entre frére et soeur, comment veux-tu que les gens dans leur majorité acceptent " l'étranger" qui vient leur manger la laine et le pain sur le dos, on se déclare non raciste mais si cela nous touche de près est-on capable d'assumer nos "bons sentiments" car il est facile de s'indigner de loin
A part cela je réprouve les expulsions brutales, tant que les gens n'auront pas intégré l'universalité de la race humaine chacun se retranchera derrière ses frontières et son drapeau que ce soit Sarkosy ou Cie
Bisous Alain et bon dimanche

Écrit par : f.jegou | 10/01/2010

Il fut un temps ou la préfecture accordait après vérification des cartes de séjour d'un an , puis plus en étudiant les cas...A Paris, plus compliqué.mais gérable...Mais à Clermont , pas trop compliqué...
Il faut bien sûr surveiller l'immigration....Mais d'accord avec toi; pas besoin de ministére quel qu'en soit le patron.
Bravo à ta gouvernante pour ses photos....Elle n'est pas vraiment auvergnate(63) et pourrait bien être contrôlée à la frontière de La BounHoumie...Bises à vous 2

Écrit par : Allier-née | 10/01/2010

J'en remets une couche ;-))

Tu vois mon cher, sur de tels sujets délicats je préférerai fermer ma gueule.mais...
Je lis dans tes propos et certains commentaires " sans racisme " qu'il faudrait uniquement reconduire les clandestins chez eux ?

Tout d'abord, c'est quoi un clandestin ?
Pour quelle raison l'est-il ?
Manger le pain du Français, ou tout simplement parce qu'avec sa famille et ses coreligionnaires la faim les tenailles ?
L'éventuel eldorado les fait-ils rêver?
Traversent -ils par plaisir de croisière la méditerranée ?

Je n'ai aucune sympathie pour le ministère en question, ni pour les hommes qui l'ont créé et le dirigé.
Mais il me semble, qu'ils appliquent tout simplement ce que vous souhaitez, mettre les clandestins dehors.
Effectivement , nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde.
Mais si nous n'avions pas pillé ce monde-là, ils ne seraient pas à nos portes aujourd'hui pour nous demander réparation.
C'est bien les belles phrases, y'a qu'a.y avait qu'a pas...
Si nos dirigeants de tous bords avaient fait leur boulot et si là-bas certains ne s'en étaient pas mis plein les poches ( bonne nuit monsieur Bongo)...nous n'en serions pas là.
Alors, je dis aux clandestins, venez et servez-vous...

Allez-y, mais allez-y...chez" leader Prince Sarkozy".

Et tant pis pour nous,nous l'avons bien mérité.
De toute façon arrivera un jour ou ne nous pourrons plus les contenir, avec ou sans Charles Martel.
http://www.youtube.com/watch?v=nkTjcDVDC0s
***
Tu n' a aucune patience !
Je suis en train de la rédiger la seconde (dernière ?) partie de mon billet !
Tu ne seras pas dépaysé, tu t'apercevras, bien qu' ayant de la peine à le suivre que l'acrobate-équilibriste est assez en phase avec toi sur certains aspects du sujet...
A tout à l'heure...

Écrit par : mmu | 10/01/2010

L'avoine c'est un aliment prodigieux !

Écrit par : mmu | 10/01/2010

Bonsoir Alain,

je viens me poser chez toi ce soir, calmement.

Je vais donc lire tes notes dans leur chronologie et ce com est écrit avant la lecture des " suites".

Tu connais les difficultés que j'ai à écrire des com politiques,mais là,il s'agit tout simplement de l'Homme,du respect de sa dignité.

L'immigration correspond certes à une réalité qui doit être encadrée par des lois .On ne peut effectivement acceuillir toute la misère du monde, mais sachons la soulager quand elle s'est installée chez nous:c'est notre devoir de solidarité.

Il ne faut pas aller au delà;peut -être éviterait-on des drames à tous ces " clandestins" qui sont exploités ( nouvel esclavage des temps modernes),des incendies meutriers dans des chambres de misère....

je n'aime pas la polémique politicienne, l'exploitation à des fins électorales électorales de l'insécurité, même si elle est bien réelle.Mais interrogeons nous sur notre part de " culpabilité" ou de "responsabilité ( choisis),nous les "nantis".

J'aime ton analyse mesurée, certainement plus fouillée que la mienne,mais je sais que je ne me trompe pas:je ne me soumets jamais aux influences, que le vent souffle à babord ou à tribord.

Je t'embrasse

Betty

Écrit par : betty | 11/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique