logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/12/2009

Pas trop envie...

...But the Show must go on...

Pour Alain.jpg

Cette photo de Laurence, je la dédie à mon vieux copain Alain qui vient de nous quitter, il avait 63 ans...

La dernière fois que je l'ai vu, c' était en septembre dernier. Lui, Laurence et moi,  nous étions à Aix-les-Bains sur la terrasse d'un restaurant au bord du lac, il nous avait invités. Il faisait très beau, la Mondeuse glissait bien en bouche, Olga était couchée à nos pieds, nous étions heureux...Adieu l' ami.

***

Pour terminer l'année...

...J'allais dire en beauté, n'exagérons pas.

Je vous offre l'intégrale d'un article de Libération accessible seulement à ceux qui achètent la version papier, et à ceux qui sont abonnés à la version numérique...

Couac.JPGC'est pourquoi je vous transcris le texte, vous ne pourriez pas y avoir accés par le seul lien internet...

Je ne vais pas vous saoûler avec mes saillies venimeuses à l'endroit de votre champion. Il y a de plus en plus de gens qui dans son propre camp se livrent à cet exercice, ça me laisse un peu de repos.

Simplement, puisque ce soir vous allez sans doute assister aux voeux de Nicolas, ce texte en quelques sorte vous servira de mise en bouche avant les agapes de la Saint-Sylvestre.

Voici donc cet article  :

«Mes chers compatriotes. L’année 2008 s’achève. Elle a été rude…» C’était il y a juste un an les premiers mots de l’allocution télévisée lors des vœux présidentiels. L’année 2009 aura été tout aussi rude. En particulier pour le chef de l’Etat qui, au fil des sondages, plonge vers des abysses d’impopularité, tandis que la plupart de ses initiatives capotent les unes après les autres. En vacances à Marrakech depuis le 25 décembre, Nicolas Sarkozy n’a pas vu venir le coup. Ce n’est pourtant pas la première fois que le Conseil constitutionnel, présidé par le fidèle chiraquien Jean-Louis Debré, semble prendre un malin plaisir à lui donner une leçon de droit.

Dès août 2007, les sages de la rue Montpensier avaient refusé que le crédit d’impôt de 20% sur les prêts immobiliers soit rétroactif. En février 2008, ils avaient calmé les ardeurs sécuritaires du pouvoir en annulant une disposition de la loi sur la rétention de sûreté. Puis ce fut la première loi Hadopi, dont ils ont, le 10 juin 2009, retoqué la principale disposition, celle qui permettait à la Haute autorité de couper l’accès à Internet sans passer par une décision de justice. Ils donnaient ainsi le coup de grâce à un texte rejeté par surprise deux mois plus tôt par les députés, pour cause d’absentéisme sur les bancs UMP, et que Nicolas Sarkozy avait fait revoter. La disposition, très controversée, a disparu de la seconde loi Hadopi.

Pas anodines. Sécurité, libertés individuelles, et maintenant fiscalité écologique : les censures successives du Conseil constitutionnel ne sont pas anodines. Elles touchent à des valeurs qui sont au cœur de la politique de Sarkozy. L’annulation de la taxe carbone tombe d’autant plus mal qu’elle arrive après une série de faux pas, de reculades et d’échecs plus ou moins assumés, à mi-parcours du quinquennat et onze semaines avant les élections régionales.

A la veille de l’été, le chef de l’Etat pouvait encore être crédité de quelques bonus. Il s’était plutôt bien sorti de la présidence de l’Union européenne. Le spectre d’un effondrement du système financier était écarté. Les mesures anticrise commençaient à porter leurs fruits sur le territoire, à commencer par la prime à la casse pour l’automobile. Six mois plus tard, la machine est en panne.

Sur le front de la grippe A, Roselyne Bachelot s’est beaucoup démenée, mais personne ne peut dire si le dispositif que la ministre de la Santé a mis en place a permis d’éviter une catastrophe sanitaire. Surtout pas les médecins généralistes, tenus à l’écart de l’opération. Des mesures pour les jeunes proposées par le haut-commissaire aux Solidarités, Martin Hirsch, l’opinion aura surtout retenu qu’il était plus facile de décrocher un emploi quand on s’appelait Jean Sarkozy. Quant au débat sur l’identité nationale, il a surtout redonné au Front national l’espoir de pouvoir se maintenir contre l’UMP dans quelques régions en mars.

La loi sur le redécoupage des circonscriptions législatives est, elle, revenue à la case départ, un sénateur centriste ayant malencontreusement fait disparaître le texte en croyant le voter. La réforme de la taxe professionnelle continue à entretenir la grogne des élus locaux, même si Jean-Pierre Raffarin et les sénateurs de droite qui s’y étaient opposés ont fini par la voter. Celle des collectivités territoriales s’annonce à haut risque. Quant au sommet de Copenhague, pour lequel Nicolas Sarkozy s’est personnellement engagé, il s’est soldé par le flop que l’on sait.

Repositionner. Le plus dommageable pour le chef de l’Etat n’est pas que l’instauration de la taxe carbone prenne deux ou trois mois de retard. C’est que son annulation par le Conseil constitutionnel l’oblige à rouvrir un débat qu’il espérait clos. Tirant les leçons de la percée d’Europe Ecologie en juin, les stratèges de l’Elysée pensaient tenir avec la taxe carbone l’occasion de repositionner l’UMP vers la défense de l’environnement. Ce choix était loin de faire l’unanimité dans les rangs du parti majoritaire.

Dans les prochaines semaines, tous les lobbys, qui avaient réussi à obtenir les exemptions qui ont justement motivé le rejet de la taxe carbone par le Conseil constitutionnel, vont remonter au créneau : les ultralibéraux (qui par principe refusent tout impôt nouveau), les chasseurs qui ont fait des écologistes leur bête noire (CPNT vient de rejoindre l’UMP), les agriculteurs, les routiers et les chefs d’entreprise qui avaient échappé à la taxe… Bonne ambiance de campagne avant les régionales.

***

Bonne ambiance avant les régionales...C'est en mars les régionales, il peut se passer beaucoup de choses d'ici là !

Bonne fin d' année à toutes et à tous, et à l'année prochaine...

***

Message personnel : Attention si tu mets la dinde au four André, tu sais comment ça se termine !

Quel temps fait-il à Silver Spring ?

 

 

 

15:56 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (2)

30/12/2009

Un jour viendra, demain peut-être...

...La lumière percera les nuages...

Arc-en-ciel.jpg

Merci Laurence, ta photo est magnifique...

***

Je dois réajuster mon budget 2010...

Carbonisée.JPGQu'est-ce qu'il leur a pris au neuf sages du Conseil Constitutionnel ? Ils ont été soudoyés par le lobby international pétrole-Gaz-Charbon ou quoi...

Les voilà qui viennent de tailler en pièces cette formidable idée de la taxe carbone. Une idée "Historique", une étape de civilisation tout aussi importante, Nicolas lui-même l'avait affirmé, que l'abolition de la peine de mort ou du virage atomique que Charles XI Le Grand fit prendre à notre pays dans les années 60...

*** Ils sont fous les sages !  ***

Et moi maintenant, je fais quoi ?

J'avais articulé  mon budget 2010 autour de cette fameuse taxe. En principe, notre couple aurait bénéficié d'un chèque vert de  90, voire 130 €, ce qui n'est pas rien. Certes, il nous fallait déduire de cette somme le surplus de taxe, la fameuse taxe carbone, de 4,1 centimes d'euro par litre de SP98. Ce qui arithmétiquement parlant nous permettait d'acquérir une quantité de 130/0,041= 3170,73 litres d'essence sans plomb, dans l'hypothèse haute, ou 2195,12 litres dans l'hypothèse basse, sans dépenser un centime supplémentaire, puisque le chèque vert compensait la taxe. Ma Scénic grillant en gros du 7,5 litres aux cent kilomètres, je pouvais rouler "vert"  pendant 42276 kilomètres au plus, ou 29 268 kms au moins sans que ce soit mauvais pour la planète.  Depuis que je l'ai achetée, il y a 38 mois, ma bagnole accuse 51000 kms au compteur, soit une moyenne annuelle de 16105 kms.  Avec la taxe carbone version Sarko, j'étais gagnant  de 40,48 € sûr, de 58,47 € peut-être. J'avais aussi le choix à "fiscalité neutre", de rouler 13000 ou 24000 kms de plus sans avoir mauvaise conscience !

Les neuf zozos du Conseil Constitutionnel ont tout foutu en l'air, ils n'ont aucun sens de la vraie écologie ces imbéciles !

On peut imaginer la profonde déception de l'initiateur de cette merveille verte qui rassurons-nous renaîtra de ses cendres, les bonnes idées ne meurent jamais, mais la nouvelle mouture qui devrait tenir compte des observations du Conseil Constitutionnel sera-t-elle aussi incitative à moins rouler en bagnole que la première version ? Aurons nous le plaisir de toucher un "chèque vert" juste avant les régionales ? Attendons, nous verrons !

Pas que des mauvaises nouvelles...

On savait.jpgNous avons eu notre carte de Noël. Elles faisaient plaisir les deux jeunes filles d'autant plus gracieuses qu'elles venaient d'être graciées- graciées mais pas innocentées - a tempéré monsieur Alain Joyandet, qui n'ayant pas grand chose à faire en cette fin d'année est allé, avec son avion "personnel" récupérer ces demoiselles victimes de malotrus qui à l'insu de leur plein gré auraient glissé six kilos de dope dans leurs bagages.

Par un heureux hasard qui fit se trouver là une équipe TV, nous avons eu ce joli cadeau. Les jeunes filles téléphonant au couple résidentiel actuellement en villégiature au Maroc, dans le palais de Jnane Lekbir, une cabane généreusement mise à sa disposition par Mohammed VI, le Prince des Croyants.

Tout est bien qui finit bien, les deux jeunes filles innocentes, elles le disent, pourront retrouver leurs familles après dix-huit mois de détention.

*** Happy end ***

Un qui n'a pas eu de chance, c'est le malheureux Akmal Shaikh, ressortissant britannique, donc citoyen européen, éxécuté par injection létale - Faut-il voir là un progrès des droits de l'homme en Chine, ou une amélioration des conditions de travail des bourreaux, ça éclabousse une balle dans la nuque ! - toujours est-il que ce monsieur, avec seulement quatre kilos de drogue contre six pour les deux gamines, au lieu d'être gracié il a été rapidement exécuté après sa condamnation à mort.Exécuté.JPG

Vous connaissez mon esprit tordu...Une pensée m'est venue. Akmal Shaikh, ce n'est pas très catholique comme patronyme, et pour autant que je sache, Urumqi est bien la capitale de la province du Xinjiang, cette provnce où vivent les Ouïgours, des musulmans en lutte contre le pouvoir central...Les dirigeants chinois ont peut-être fait coup double. Un symbole fort à l'encontre des occidentaux en exécutant un de de leurs ressortissants pour la première fois depuis cinquante-huit ans, et un signal fort aussi à l'égard des minorités musulmanes, allez donc savoir...

Gros branle-bas dans les ambassades, protestations et tout et tout, pas hypocrites du tout les grandes consciences qui nous dirigent. Ce n'est pas d'aujourd'hui que les méthodes expéditives de la dictature de Pékin remplissent les cimetières. En 2001 (voir photo) juste après qu'elle eut obtenu les JO 2008, la Chine se livrait à 1000 exécutions capitales en deux mois. Ce n'est pas ça qui a empêché hommes politiques et hommes d'affaires d'aller faire allégeance à l'Empire du Milieu.

Au pire, une conséquence possible de cette exécution, c'est que le remake de "La Canonière du Yang-Tsé" soit tourné sur le Mississipi.

A plus tard...

***

Je vous invite à rendre une visite à mon ami Brayaud du Bassin, je l'ai beaucoup négligé ces derniers temps, lui comme pas mal de mes amis du reste, il pourrait m'en vouloir.

Salut à toi vaillant rameur, bonne fin d'année à toute la famille.

Allez faire un tour là-dessus, vous comprendrez pourquoi il n'y a pas lieu de s'inquiéter du réchauffement climatique.

http://www.astkayak.com/

***

 

28/12/2009

Le Père Noël est reparti...

...Retour sur terre.

Ciel flamboie.jpg

Et quand vient le soir, pour qu'un ciel  flamboie...Raté,  c'est le matin !

***

Un peu mieux ce matin,  je vous remercie.

Hier soir, alors qu'il gelait au-dehors, routes et trottoirs étaient glissants, mon thermomètre électronique médical personnel indiquait 37°62 sous l'aisselle, ce qui sous la selle, zone habituelle des mesures de la température corporelle, correspond à 38°52, ce qui sans être la fièvre du samedi soir puisque nous étions dimanche, peut, dès lors qu' une toux sèche et presque douloureuse secoue le malheureux sexagénaire et le transforme en Dame aux Camélias en phase terminale, indiquer les prémices d'une infection vacharde, genre grippe A ou autre, qui te fait regretter d'avoir balancé dans la poubelle jaune le papelard de Roselyne, et d'avoir en plus bougre d'âne refilé ton vaccin gratos pour la grippe normale à ton frangin qui se porte bien, je vous remercie...

Est-ce le fait  de la prise de vitamine C sous forme de mandarines, kiwis, oranges et jus de citrons non traités qui a fait de l'effet ? A moins que le Paracétamol amoureusement délivré accompagné d'un " Tu n'as qu'à continuer à sortir en pyjama par moins dix espèce d' abr...!" n'ait fait barrage aux miasmes malfaisants...   Toujours est-il qu'après une nuit pas trop bonne avec rêves de malade et soubressauts expectoratifs, nous en sommes ce matin à 36°74 sous l'aisselle, donc à 37°64 sous abri, ce qui à 11 heures 38 n'a rien d'anormal... Suis-je définitivement sauvé ? Je vous tiendrais au courant...

J' ai remis le nez dans mes journaux... 

Pour tout dire, ce n'est pas vraiment brillant, on comprend pourquoi le Père Noël ne s'est pas attardé, il est rentré fissa chez lui, nous aurions fait la même chose !

Ainsi de cette nouvelle :

EPR raté.JPGJe ne suis pas un farouche partisan de la chose nucléaire, mais ce nouveau "ratage" de ce qui devait être le fleuron de la technologie à la française et la vitrine de la modernité vue du coté de l'Elysée incite à réfléchir.

A réfléchir aussi sur les agissements des grands capitaines de notre industrie, et sur leur façon de voir "l'intérêt national" à travers le seul prisme de leur intérêt personnel.

***  Adieu veaux vaches etc. ***

Une question qu'il eut été bon de se poser bien avant la bérézina de Copenhague :   Faut-il continuer à construire le futur énergétique de la planète à travers des gigas-monstres hyper-sophistiqués...A vous de répondre.

Noêl nous rend meilleur disais-je hier en lâchant une gentille méchanceté à l'encontre du Haut-Clergé...

En voici la preuve :

hmongs.JPGIl n'y a pas que des réfugiés ou des sinistrés climatiques dont il faudrait se préoccuper. Il y a des sinistrés et des réfugiés tout court, des gens qui n'ayant pas poursuivi d'études jusqu'en classes secondaires, ne l'ayant pas étudiée, se sont gourés sur le sens de l'Histoire.

Nous avons les Harkis, le Laos et la Thaïlande ont les Hmongs...

*** Mauvaise pioche... ***

Je ne sais si Frédéric Lefebvre, qui dernièrement conseillait aux jeunes Afghans de se mettre au service du corps expéditionnaire de l'Otan pour "défendre leur pays", a pour le peuple Hmong une solution miraculeuse, ce que je sais, c'est qu' une fois encore, une fois de plus, une fois de trop, des gens paient très cher des conflits qui les dépassent, et qui depuis des années expient des fautes qui ne sont pas les leurs...

C'est tout pour aujourd'hui, à plus tard...

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique