logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2009

Les coupables sont prévenus...

... Dura lex, sed lex !

Limpide.jpg

...Lac de Carouge en Savoie. Septembre 2009.

***

Relaxons-nous.

C'est ainsi, nous n'y pouvons rien, le hasard qui régit le cours de événements nous réserve parfois de bien curieuses coïncidences.

Avant de poursuivre, arrêtons-nous un instant, et regrettons ensemble que dans ce monde en crise, plutôt que de se consacrer à l'essentiel, les médias, et nous avec, ne retenions que l'écume et ne voyons pas la vague, une vague qui nous submerge pourtant.

Ainsi dernièrement.

Eloigné pour un temps de son royaume, parti dans le Nouveau-Monde pour en construire un autre, obligé qu'il fut par un agenda dément, il dut le Prince, la mort dans l'âme, car nul mieux que lui connaît le prix des choses, le prix du carbone en particulier, il dut convoquer à New-York deux journalistes télés, puisque TF1 et France 2 l'avait invité à leur journal de 20 heures. Las, ce soir-là il était à New-York pour des choses de l'Onu. Il lui fallut bien, malgré la crise, faire traverser l'Atlantique aux deux équipes des chaînes précitées. Que pouvait-il faire d'autre, je vous le demande, le peuple anxieux attendait son message.

Le sujet était d'importance, puisqu'il ne s'agissait pas moins que de sauver la couche d'ozone. Ce message-là est bien passé, quoique vague. Nous savons maintenant que grâce à la taxe carbone, le trou au-dessus de l'Antarctique va se cicatriser. Un signe qui ne trompe pas, les manchots empereurs ont interrompu leur marche pour applaudir.

 Pour le trou dans le budget, c'est une autre affaire, ce n'est pas le sujet.

Tout allait bien jusqu'à ce que...

"Des juges indépendants ont décidé que les coupables devaient être jugés !"

Waouh !!! Que n'avait-il dit là !

Tu es représentant de commerce, ou même chômeur de longue durée, et tu sors ça à la terrasse du café du coin à l'heure de l'apéro, personne ne moufte, et il est fort probable que tes potes vont renchérir sur le sujet, à un point tel qu'à l'heure de la fermeture, vous aurez probablement rétabli la peine de mort pour ces salauds de criminels que si y avait pas eu la gauche, on ne serait pas dans la merde qu'on est, c'est vrai quoi !

Mais qu'un chef d'Etat balance ça au Jité à l'heure du potage, c'est une toute autre affaire.

C'était prévisible, ce fut le gros pataquès ! Des tonnes qu'il en fut fait sur la manière scandaleuse dont le chef d'Etat pourtant rompu au langage judiciaire puisqu'il fut avocat d'affaires, ne l'est-il toujours pas un peu du reste, à en juger par la maestria avec laquelle il marie la carpe EDF et le bon gros lapin Véolia, cherchez qui seront les dindons de la farce, je m'égare...Scandale donc, sa cour et sa basse-cour- Salut Fredo !- sont montées en première ligne pour le défendre contre les attaques odieuses d'une gauche revancharde et haineuse, n'empêche, la partie adverse a dégainé. Prenons date, nous sommes un Etat de Droit, et il y a des choses qui ne doivent pas se faire !

 La Justice est saisie, et le coupable devra s'expliquer devant elle en 2019 ou 2020, sauf s'il fait trop mauvais.

Un autre événement , lui aussi d'ordre judiciaire, et dont le tapage d'aujourd'hui masque les silences d'hier.

Honte à la Suisse ! S'écriait Christophe Barbier hier. Honte à la Suisse qui arrête Roman Polanski, alors qu'il y a peu elle "s'excusait" d'avoir arrêté le fils Kadhafi qui maltraitait ses domestiques esclaves.

Honte à la Suisse donc qui respecte les accords qu'elle a avec les Etats-Unis. On souhaiterait qu'elle appliquât avec la même célérité les accords sur le secret bancaire, c'est une autre histoire, ne mélangeons pas la Justice et les affaires, les dossiers ne sont pas rangés dans les mêmes coffres.

Honte à la Suisse qui, ainsi aurait fait la sinistre paire Hortepouah-Bessoon avec un papa sans-papiers dans une maternelle, a tendu un odieux traquenard a un cinéaste de talent - il en a du talent !- qui venait chercher une récompense.

Là aussi, ce fut un tollé.

Est-ce que la gauche aurait le privilège du coeur ? Toujours est-il que ce sont les ministres d'ouverture qui l'ont ouverte en premier ! Bernard Kouchner, un spécialiste des rapports, s'est indigné de cette ignominie. De sa plus belle plume, celle du paon, il s'est fendu d'une bafouille à Hillary, elle qui jadis fut blessée quand Bill fut victime des entreprises licencieuses de la diabolique Monika, Hillary comprendra, peut-être lira-t-elle la lettre de Bernard avant de la foutre à la poubelle.

Quel immense ministre de la culture nous a choisi Nicolas. Après le numéro qu'il nous a fait le neveu, on peut l'enterrer à la place de Sarah Bernardt, il fut géant !

Il faut donc libérer céans Roman Polanski le martyr !

...Laissons mousser l'écume, et remontons la vague. Mais de quoi donc est-il présumé innocent ce monsieur Polanski  pour qu'on le traite comme un vulgaire coupable de chez nous ?

Pour ce que je me rappelle de l'affaire, en 1977, il n'avait que 43 ans, il eut une petite faiblesse, un péché de jeunesse.

Allez donc me dire que chez nous on aurait cherché des poux dans la tête d'un quadragénaire s'il avait eu des rapports sexuels avec une gamine de treize ans. On savait l'Amérique pudibonde, mais à ce point !

Il a reconnu avoir eu des rapports avec la gamine, péché avoué péché pardonné. Que nenni, la gamine l'accusa de l'avoir violée. Comment une gamine de treize ans, encore une enfant, pourrait-elle faire la différence entre l'excitation bien légitime d'un immense artiste au stade terminal de la séduction, avec la brutalité bestiale d'un quadra en rut, amateur de chair fraîche. Que connaît-on de la vie et des hommes à treize ans, soyons sérieux.

N'ayant pas assisté à la scène, je serais tenté de faire confiance à la Justice comme on dit. Ce n'est apparamment pas l'avis de nos ministres défenseurs du riche veuf opprimé...

Samantha.JPG
Au vu de ces photos, Silvio, un expert italien aurait déclaré :
"Ma qué, treize ans la pétite ? Yo loui aurais donné oun po plous ! Ma qué cé la grosse mamma quelle est à coté ?"
Sacré Silvio !
Pour vous faire une idée, cliquez là-dessus. :

***  On peut confondre... ***

 Revenons chez nous, et réjouissons-nous ensemble de cette bonne nouvelle, une nouvelle que tout le monde attendait.

 Enfin, Justice est faite !

 Un honnête homme dont on présuma à tort qu'il s'était rendu coupable d'abus de pouvoir en offrant généreusement à ses amis corréziens ou d'ailleurs des emplois pas trop pénibles et bien rémunérés à la mairie de Paris, un homme comme ça nous manque en période de crise de l'emploi, cet homme qui fut la victime d'accusations abracadabrantesques vient enfin d'être reconnu pour ce qu'il est. Blanchi sous le harnais et le joug des charges qui furent les siennes, Jacques Chirac est enfin libre. Il vient d'être relaxé, on peut parier que désormais il sera plus cool.

Il pourra à présent, sans pression examiner attentivement les lois de son successeur si par hasard elle faisaient l'objet d'un recours au Conseil Constitutionnel. Même si on se déteste, on se respecte dans le petit monde de la France d'en-haut, et un service en vaut un autre.

A plus tard...

***

PS: Après deux mois d'abandon, j'ai commis à nouveau un billet sur mon site de chez Hautetfort...

Avec mes excuses :

***  Un petit tour ailleurs...  ***

***

28/09/2009

Voici venu l'automne...

...Temps des brumes, temps des rhumes...

La vie.jpg

La vie est passée par là, elle a laissé des traces, elle renaît...

***

Brumes, rhumes, et nostalgie peut-être ?

Pas de brumes ce matin, l'automne ressemble encore a ce que fut l'été. La nostalgie ? Oui, sans doute, n'est-elle pas toujours présente en nous. Oui, elle est là la nostalgie, cette note a la couleur violette des cahiers de mon enfance......

Pour le rhume,  je suis formel et catégorique, il est là et bien là ! Ce n'est plus un nez qui orne mon beau visage que le temps ne parvient pas à altérer, ou si peu, pas un nez, ni un cap, ni une péninsule où viendraient se percher des petits oiseaux, non, ce n'est pas un nez, voyez plutôt, il coule sur la nappe comme dirait Cyrano, dans la tirade d'Edmond qui tire des vers du nez !Chutes Zambèze.jpg

Pas possible Crabillou, c'est pas un nez que t' as, c'est carrément les Chutes du Zambèze !

...Elle exagère un peu je trouve la chanteuse de Niagara.

 Bref de rhume, j'en tiens un sacré !

 Vous pensez bien que dès ce matin cinq heures, je suis vite allé consulter Internet, mon toubib était encore au lit !

...Google, symptômes Grippe A et tout le toutim...

J'ai parcouru tout ça fièvreusement, comparé ce qui était comparable des symptômes que cette cochonnerie de  Hachun Hainun mexicain réveille chez les humains...  N'ayant pas de fièvre et n'ayant pas plus mal partout que d'habitude, c'est à demi rassuré que j'ai bu mon café, après m'être soigneusement lavé les mains,  on ne sait jamais.

Remarquez, j'aurais pu contracter la grippe saisonnière, ainsi appelée parce que c'est la saison...Les symptômes sont les mêmes ou à peu près que pour la grippe A, c'est ce qu'ils disent chez Google, c'est donc facile de s'y reconnaître.

Pour la grippe saisonnière, je suis paré, j'ai reçu le papier de la sécu, et les vaccins sont en pharmacie. Notez que si j'avais la grippe saisonnière, je l'aurais dans le baba, puisque je ne suis pas encore vacciné...Si c'est la Grippe A, je l'ai dans le baba aussi, puisque les vaccins sont encore en cours de fabrication dans les labos !

C'est vous dire dans quelle angoisse j'étais ce matin, me mouchant larmes aux yeux...

Laissons les grippes de coté, d'en parler trop pourrait nous rendre malades...Parlons d'autre chose.

Souvenez-vous, c'était hier.

Je soumettais cette photo à votre sagacité...

KoiKséKsa.jpgKoikséksa, mutin vous demandais-je ?

 Les quelques centaines qui parmi vous ont trouvé n'ont pas eu le temps  de communiquer leur réponse. Je les comprends, et je leur pardonne bien volontiers, moi aussi quand il fait beau j'ai autre chose à faire que traîner sur les blogs...

A l'intention des deux ou trois parmi mes visiteuses  qui s'interrogeraient encore, je donne la réponse.

Quelle ne fut pas ma surprise hier, lorsque sortant pour m'en aller quérir le pain et quelques fruits sur la place, je vis Olga se jeter comme une folle du coté de la clôture. "Non Olga !" Elle s'arrêta net, et je le vis. Vite, l'appareil photo, et quelques clichés...Tous ratés je précise, car j'ai fait en sorte de ne pas trop m'approcher afin de ne pas paniquer l'animal.

Sur ce cliché-là, le moins moche des trois ou quatre que j'ai pris, on le voit et on le devine. Il s'agit bien d'un oiseau dont la tête est dissimulée derrière le feuillage. C'est bien ça, c'est un oiseau. Un fort bel oiseau du reste, puisqu'il s'agit d' Alectoris Rufa , autrement dit un perdreau rouge.

Lâché samedi dans l'après-midi, ce bel oiseau est passé de sa volière à la campagne, et après une nuit de terreur blotti dans les broussailles, il s'est fait débusquer par les chasseurs, et a du voler droit devant lui pour atterrir dans mon jardin. Il a accompli là le plus grand vol de ses six ou sept mois d'existence !

Lorsque je l'ai vu qui essayait de s'enfuir en se jetant sur le grillage de clotûre, je savais bien que ses chances de survie étaient plus que minces. Néanmoins, il faut toujours laisser une chance à la vie, je me suis éloigné, me disant que peut-être, peut-être, puis je m'en suis allé. Il était huit heures trente.

Revenu vers midi, je ne me suis pas inquiété de lui, persuadé qu'il avait mis à profit mon absence pour trouver un abri dans les jardins alentour. Pour être franc, je ne pensais plus à lui.

Après le repas, jetant un oeil par la fenêtre, j'ai aperçu Olga qui enterrait consciencieusement quelque chose dans le jardin. Intrigué par sa mine coupable quand je suis allé voir, j'ai compris...Pauvre oiseau, il a échappé quelques heures au plomb des chasseurs, et il a finit sous le croc de ma chienne.

De toute manière, il était condamné à mourir. A peu près incapable de trouver sa nourriture, plus incapable encore de se défendre des prédateurs, s'il n'avait fini sous le plomb d'un "véritable protecteur de la nature", ou sous la dent de la martre ou du renard, il serait mort de faim.

J'ai quand même le regret de ne pas avoir vérifié à mon retour si le perdreau était encore chez moi. J'aurais pu empêcher Olga de l'assassiner.

Olga m'a tuer...

Mauvais Karma.jpg
...Mauvais Karma...

Puisqu'il était mort, je l'ai plumé et vidé, il sera mangé. Il n'aura pas eu de chance le bel oiseau, mais sa mort ne sera pas inutile, pas tout à fait...

A plus tard... 

15:54 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (7)

27/09/2009

C'est dimanche il fait beau...

...Joker, je passe mon tour...

KoiKséKsa.jpg

Photo-devinette: Koikséksa ? Réponse plus tard.

***

Joker je passe mon tour, et je laisse la parole à Juan, un blogueur associé de Marianne qui va vous faire un résumé de l'actualité de la semaine.

Je vous laisse en sa compagnie.

Lire la suite.JPG

 

 

 

*** Lire la suite... ***

 

 

***

 

 

 

 

 

...A plus tard...

 

 

***

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique