logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/08/2008

Dis Papy....

...C' est quoi où  la Géorgie en Europe ?



*** Reste au nid petite colombe, il fait mauvais dehors ! ***

 Dimanche 17 août.

 Une belle et fraîche matinée, et puis le ciel qui s’alourdit, les moutons gris broutent  le bleu du ciel, et le soleil a bien du mal à se faire voir au-dessus de tout ça.

 Neuf jours que je la ferme depuis l’ouverture des Jeux. Si je compte bien, j’ai déjà mis au frais cinq notes, programmées pour être mises en ligne à partir du 25, après la fermeture des JO. Ce sera le signe de la réouverture des Chroniques.

 Cette note sera donc la sixième, et programmée pour le 30 août, ou le 31, à  la fin du mois. Il y a un petit coté surréaliste dans ma façon de faire, écrire sur l’actualité du jour pour que des gens lisent ma prose deux semaines plus tard !

 Je crains de tomber à plat, les faits que je relate seront archi-oubliés, et mes chroniques ressembleront fort aux radotages d’un vieux revenant ; mais que suis-je après tout ? Un revenant sans doute pas, mais revenu de pas mal de choses, oui, certainement !

 Tant pis, c’est parti comme ça, et comme dirait Saint-Hubert, il faut tirer la chasse jusqu’à l’hallali !

 J'écris le 17, et vous êtes en train de lire le 31, je viens de décider que ce serait le 31. Pour la note d’hier, le 30, j’écrirai autre chose, aujourd'hui ou demain, j'ai le temps d'ici le 30. Du coup ce billet sera le septième... D’ailleurs, pourquoi me tracasser, puisque vous l'avez lue hier, je l'ai donc bien écrite cette sixième note publiée le 30 !

C’est confus tout ça, et je m’y perds. A vous le soin de remettre un peu d’ordre dans ce bordel anachronique de mes chroniques (anars ?)brouillonnes. 

 Bref, avec  ce que j’ai écrit hier, le 16, à propos du 15, je sens que du coté catho, je vais encore me faire des amis ! Tant pis, j'ai encore quinze jours de tranquillité avant de me faire engueuler !

 Je suis à peu près à mi-parcours de mon Ramadan de 17 jours, et comme c’est Dimanche, je vais en profiter pour faire un peu le point. Bien malin qui pourra me dire pourquoi il faudrait que j'attende le Dimanche pour faire le point ! Je vous l'ai dit, c'est confus !

 Comme s'il ne suffisait pas que tout s'emmêle, tout s’en mêle, je ne sais pas quoi mettre en photo bandeau...J’ai trouvé, pas mal non ? 

 Putain, vivement la fin des cirques (De Pékin et de Moscou. Ndlr.) et la rentrée, qu’on se sente enfin à l’aise sur le Blog !

 Vous ne pouvez l'ignorer, se déroulent quasiment en simultané sous vos yeux deux événements majeurs, dont l'un en Asie Mineure du reste.

 A savoir, par ordre d'importance, d'abord, au seul fait qu'on y entendra peut-être jouer La Marseillaise,  les Jeux Olympiques.

 Je compte sur vous pour m’en faire un compte-rendu détaillé après le 25 des JO, car je ne traite pas de ce sujet ici, comme vous le savez.

 medium_Colombe.pngEnsuite, en second, et là aucune chance d'entendre la Marseillaise, la guerre en Géorgie, où les Russes maintiennent leur force de paix, comme ils avaient prévu de le faire après avoir occupé le terrain.

 On appelle ça des « Mesures de sécurité additionnelles », un peu à la manière des colons israéliens qui continuent de grignoter la Cisjordanie, afin que les soldats de Tsahal aient un bon prétexte- les protéger- pour rester sur place, ne bougeant que de temps en temps pour aller pisser contre le « mur de sécurité ». Les travaux du mur ? Ils sont bien avancés, merci !

 Comme disent les diplomates impliqués dans le merdier Géorgien :

 «La situation est confuse, mais on peut espérer que ça va se débloquer dans les prochains jours. » 

 Chacun sait que demain est un autre jour.

 Aujourd’hui 17  il n’y a rien de débloqué, et le soi-disant plan de paix concocté par Sarkozy-Medvedev, comprenez le plan imposé par Poutine, plan prévu en six points, aujourd’hui le plan, il est calé sur le septième de point, le point mort !

 Et c’est sûr, la paix est en plan, point, pas final hélas m'exclamerais-je, si j'osais. J'ose !

 Pourtant, j’ai sous les yeux un article de presse daté du 13, lendemain de la visite de Nicolas Sarkozy à Moscou d’abord, et Tbilissi ensuite. Il était Sarkozy, on ne sait trop, c’est selon les commentateurs, en mission de médiation c'est sûr, mais y était-il, soit comme Président Français, ou comme « Président de l’Union Européenne » ?

 medium_Ours.jpgComme hélas on put s'en rendre compte, partout où est Sarkozy, il y est en tant que Sarkozy. Il est comme ça Sarko, il ne sait faire rien d'autre que du Sarko...

En l'occurrence, lui qui n'arrive pas à chasser le naturel, pour la chasse à l'ours, il est un peu léger !

 La pauvre Carla devra se contenter du synthétique pour les câlins devant la cheminée  cet hiver !

  Et pourtant,tout baignait dans l’huile ce mardi 12, le Président François Medvedev,le dos raide, sans même attendre l’arrivée de Sarkozy, avait fait savoir que la Russie « Mettait fin aux activités militaires » D’aucuns n’ont pas manqué de voir là  « Un grand succès de la diplomatie française. »

 Nous vîmes Messieurs Sarkozy et Medvedev (Prononcez Fillon, en roulant les "r", c'est du Russe.), bavardant tout heureux d’avoir si bien mené l’affaire.medium_NicolasDmitri.jpg

 Je laisse la parole à Monsieur Sarkozy :

 « La cessation des activités militaires par les Russes est une nouvelle que nous attendions… »

 Et de rajouter, regardant Dmitri-François, le collaborateur de Vladimir, le premier ministre russe :

 « Tu m’en avais parlé. Je pense que c’est une bonne nouvelle que tu nous confirmes. »

 On sent qu’ils sont entre gens de bonne compagnie, qui s’apprécient et se connaissent bien, il est rare que des chefs d’état se tutoient dans ce genre de négociation, où on se tue poliment, sans être à tu et à toi...

 Bon, ils se tutoient… Disons que celui qui parle tutoie celui qui n’écoute pas…

 Puis encore Sarkozy, décidemment en verve :

 « Il faut maintenant donner corps à un cessez-le-feu. »

 Oui, ça serait bien cher Nicolas de « donner corps au cessez-le-feu. »

 C’était il y a cinq jours, et tout va pour le mieux…

 Je n’en dirais pas plus là-dessus pour aujourd’hui, si ce n’est qu’il serait trop facile d’accabler Sarkozy, il ne peut pas aller tout seul contre la volonté de Poutine, et il est seul, nous l’avons vu.

 L’Europe n’existe pas, elle n’a que des banquiers l’Europe, elle n’a ni Président, Sarkozy est Président du Conseil pour six mois, il n’est pas Président de l’UE, pas de ministre des affaires étrangères, Kouchner n’est peut-être même pas ministre des affaires étrangères en France, alors c’est dire son poids en Europe ! Et si elle a beaucoup de divisions l’Europe, elle n’a aucune force armée, autre que symbolique.

 L’Europe n’existe pas, pas encore, ce n’est pour l’instant qu’une Sarl sans gérant. C’est le comptable qui contrôle le conseil d’administration.

 Elle a des boutiques et des parkings l’Europe, mais sortie de chez elle, elle ne pèse rien, et quand des malfrats s’agitent sous ses fenêtres, L’Europe ne peut pas lâcher ses chiens, elle n’en a pas !

 C’est à la suite de pareils événements qu’on peut regretter les atermoiements de 2005, ou les frilosités irlandaises de 2008. Il est trop tard pour se lamenter.

 Kouchner et Sarkozy sont allés à poil à Moscou, et ils sont revenus comme ils étaient partis, sans rien,  ce n’est pas  de leur faute !

 La Géorgie sera ce que Poutine voudra qu’elle soit, et ce ne sont pas les gesticulations des occidentaux qui y changeront quelque chose.

 Qui en France, en Angleterre, en Allemagne, en Italie ou en Espagne, qui aux Etats-Unis enfin est prêt à mourir pour la Géorgie, qui ira à Tbilissi, crier face aux Russes: " I am one Georgian !", qui ?

 Si Poutine soulève un peu sa patte pour laisser respirer la Géorgie, c’est qu’il sera assuré de pouvoir la poser plus lourdement ailleurs, sans que personne ne proteste.

  Au fait, qui avait dit le 14 janvier 2007 :

  "..Je n'accepte pas ce qui se passe en Tchétchénie !"

 Ce n'est pas au Parc des Expositions qu'il fallait le dire, devant des militants pétris d'admiration et larmoyants de muette adoration (80 000 les militants, selon les organisateurs, et moins de 30 000 selon le loueur de chaises . Ndlr), c'est à Moscou, devant Poutine !

 Les occasions n'ont pourtant pas manqué de le lui dire à Vladimir au lieu de lui serrer la main. Même, pourquoi pas, de le lui dire avant de lui serrer la main.

 Mais aujourd'hui, c'est trop tard. Le Caucase lui appartient à Poutine, qu’on se le dise ! Son autre patte est sur les robinets du gaz et du pétrole, qu’on se le dise aussi.

Et lui Vladimir, il en a des chiens. Pas commodes les molosses du Tsar de toutes les Russies !

    

 A Bientôt…

07:00 Publié dans PEKIN 2008 | Lien permanent | Commentaires (0)

30/08/2008

Sur le passé

...Jetons pudiquement un voile.



*** Tout finit par s'arranger ! ***

 Je ne peux pas aujourd’hui, ce 18 août, dans cette note, que vous lisez  le 30, déflorer le sujet que j’ai traité hier, dans mon billet du 17, que vous lirez demain.

 Il me faut donc parler d’autre chose, c’est logique !

 Nous allons donc nous écarter un peu de la chaude actualité du moment, pour traiter de sujets plus légers, plus gais aussi, du moins je l’espère.

 Je m’amuse parfois en découvrant au hasard de mes lectures, plusieurs jours après que j’ai publié une note sur mon blog, un trait humoristique reprenant mot pour mot ou presque une expression que je croyais avoir inventée.

medium_Wiaz_JO.jpg

 Là, c’est Wiaz, le talentueux dessinateur, qui semble m’avoir piqué l’idée du numéro de dressage au Cirque de Pékin. Dessin où l'on voit l’acrobate Sarko obéissant, non pas à la baguette, mais au fouet d’Herr Von Jintao, en sautant dans tous les anneaux olympiques à la fois !

 Irais-je jusqu’à dire que les grands esprits se rencontrent, c’est possible, et il n’y a rien d’étonnant à ce que les gesticulations des marionnettes qui s’agitent sous nos yeux suscitent les mêmes critiques, ou les mêmes remarques amusées. Nul besoin même que les esprits soient grands pour se rencontrer au théâtre, ou au cirque !

 Wiaz n’a évidemment pas piqué mon idée, puisque lorsque j’ai écrit le billet que vous avez lu il y a deux ou trois jours, il ignorait que je l’avais écrit, ignorait sans doute, et ignore certainement et pour longtemps encore, qu’il respire le même air que moi, et a sur certaines choses, aussi le même regard.

 J’ignorais moi, que ce dessin serait publié, puisque c’est hier le 17 août, que je l’ai découvert et apprécié dans le Nouvel Obs, et que mon billet est au frais sur Blog50 depuis une semaine.

medium_Willem_JO.jpg

 Non, Wiaz n’est pas un piqueur ! Il a, en plus lui,  tout comme Willem, qui eut la même idée, c'est son dessin à Willem, dessin à l'encre de chine je suppose, et paru dans Charlie le 13, le talent de faire jaillir en un seul dessin, ce que j’ai bien du mal à exprimer en de longs textes laborieux. Merci, Messieurs  Wiaz et Willem, je suis fier, avant de les avoir vus, d'avoir pensé vos dessins !

 medium_Lavandou.jpgJe vivais tranquille mon mini boycott, me croyant peinard, en ces temps de vacances élyséennes, présumées discrètes et intimes les vavances, genre « monsieur et madame Tout le monde barbotent au Lavandou », et paf, qu’est que je prends en pleine tronche, après « Madame Trois fait trempette incognito, mais merde, il y avait un photographe ! », voyez-moi ça sur ces photos !

 Non, ce n’est pas une page du catalogue des Trois Suisses au rayon barboteuses. Ce sont bien eux, en chair et …en chair surtout !

medium_CarlaGrosse.jpg En chair, ou en chaire le Chanoine de Latran amoureux, la chair est faible !

 Bon, depuis l’année dernière, on sait qu’au milieu de sa basse-cour, le petit coq s’empâte. Mais elle !

 Elle Nom de Dieu, mince comme une liane, regardez moi ça, on jurerait qu’elle a gardé sa culotte la dernière fois qu’elle est montée à cheval !

 Et pourtant, cette photo en atteste, elle monte à cheval sans selle, et sans peur la coquine !medium_CarlaCheval.4.jpg

 

 

 A croire que VSD a retouché la photo pour faire croire qu’elle était enceinte !

 Attention Carla, il va falloir supprimer les  pastas carbonara et la bière ma chérie, si tu veux rester au top !

 medium_Fabienne_Thibault.jpgEncore six mois comme ça, et tu peux aller acheter tes fringues avec Roselyne, et pour ton prochain disque, tu peux faire un remix de Fabienne Thibault, saison 1!

 Qu’il me soit permis, à l’occasion de cette photo, de tordre le cou à la réputation de rustaud qui est habituellement attachée à Sarko.

 Non seulement, après le difficile exercice des anneaux, Nicolas, il est vrai bien aidé par la géographie du lieu qui le place en surplomb, se livre en caleçon de bain, dément le caleçon, à un baise-main très grand siècle. Elle n’en revient pas sa grosse !

 Le baise mimine Sarko, pas seulement.

 On le sait plein de tics, il a aussi du tact. Pour la tactique, vu les résultats en Géorgie, il y a encore du boulot !

 medium_CondiNikoNanard.jpgRestons-en au tact.

 N’a-t-il pas eu la délicatesse, « Hein Frédéric ! » (Lefebvre. Ndlr.), d’inviter Condoleeza Rice au Fort de Brégançon, et non pas au Cap Nègre ?

 La classe je vous dis !

 Bien beau tout ça Crabillou, mais qu’est-ce que tu nous as collé en photo bandeau, c’est quoi ce sac de nœuds ?

 Remember you mes enfants. L’année dernière, je commettais un billet non pas inoubliable, puisque depuis longtemps oublié, mais remarquable cependant.

 J’ai eu du mal à le retrouver, mais cliquez-moi là-dessus !

**L’orme à l’œil **

 Oui, vous pouvez le constater, le temps efface les blessures. Et je pense pouvoir vous annoncer une bonne nouvelle.

 Ce fut dur pour elle, mais après un an de vie quasi végétative droite et sans bouger, accrochée à nouveau à ses racines, elle peut enfin envisager le mariage.

 Pour peu que le futur époux ne prenne pas ombrage du passé aventureux de la belle, séduite et abandonnée par  le premier qui la brancha.

 Maintenant  du pêcher, c’était un pêcher, il ne reste nulle trace.

 Héraime, et  les gynécologues qui sont nombreux à me lire,  peuvent en témoigner, c’est bien cicatrisé !

 Mon ormelle peut enfin convoler (en escadrille ?).

 Hymen et le Divin Enfant célébrais-je le quinze août. Jouez hautbois maintenant !

   A Bientôt…

 

07:00 Publié dans PEKIN 2008 | Lien permanent | Commentaires (4)

29/08/2008

Pendant les Jeux...

... Le 15 août continue, et vice versa !



*** Sur l'église de Chateaugay (63) ***

 C’est une occasion unique, et je ne vais pas la manquer ! Les Jeux Olympiques se déroulent tous les quatre ans, et le 15 août, sauf peut-être pendant la guerre, et encore, le 15 août lui, a lieu une fois par an ! C’est aujourd’hui, quelle chance !

 N’ayant guère d’enthousiasme pour  parler des Jeux, encore que je ne me suis pas interdit d’en parler, mais seulement de gonfler l’audimat des chaînes télés en y assistant en direct, je n’en parle que très peu.

 Je profite donc de ce jour béni, et parce que ça me dit ce samedi maussade, pour vous parler du quinze août.

 Si je remontais à mon enfance, je pourrais sans gros effort de mémoire, les images sont là, nettes et intactes, sans une ride, je pourrais vous raconter les processions dédiées à la Vierge Marie.

 Ce jour-là, on promenait sa statue, après s’être recueillis devant le reposoir dressé devant la Croix de Mission, où se trouve une statue semblable à celle de la photo bandeau.medium_Vierge_Yssac.jpg

 Je pourrais vous dire la couleur et le  parfum des fleurs qui décoraient l’église, le reposoir et le brancard qui servait à porter la statue.

 Mais l’image qui me reste, c’est celle des belles grappes de raisins blancs, posées à ses pieds en offrande, grappes venues de la seule treille du pays capable d’en faire mûrir un quinze août, alors qu’à cette époque où la vie n’allait pas aussi vite qu’aujourd’hui, les raisins du pays, ceux qui avaient bien de la peine à faire monter le pinard à neuf degrés guère plus, mûrissaient bon an mal an fin septembre début octobre.

 C’est le curé qui les mangeait les raisins de la Vierge, normal, il chantait beaucoup pendant la procession.

 Fête de la Vierge donc.

 la Vierge…J’aimerais croire que l’épouse d’un humble charpentier ait pu, tombée enceinte par l’opération du Saint-Esprit, accoucher dans une étable chauffée à l’âne et au boeuf, et donner naissance pile poil le 25 décembre 0001 à minuit, à un prédicateur devenu célèbre.

 Pourquoi pas, les raisins de la treille du père de la Nini qui étaient mûrs le quinze  août, c’était bien un miracle, alors, l’immaculée conception, ce n’est  guère plus extraordinaire après tout.

 Là, j’arrive à la croisée des chemins où se séparent les croyants et les mécréants de mon espèce.

 Je respecte la foi, et ceux qui s’en réclament. Mais, d’abord la conception d’un enfant par un ange de haut rang, sorte de chargé d'affaires du Big Boss, ça bouscule un peu la mienne de conception de la reproduction de l’espèce. Puis, qu’ensuite la jeune accouchée reste vierge après la naissance du petit, sauf à pratiquer une césarienne, dont on ne parle pas dans les journaux de l’époque, c’est encore plus dur à avaler !

 Je ne veux pas mettre en doute la bonne foi du pape Pie IX, je ne le connais pas suffisament pour douter de sa parole, Pie IX, qui décréta  que Marie était vierge, mais oserai-je timidement avancer que c’était un peu tard en 1854 pour faire des examens gynécologiques qui puissent lever les doutes de manière incontestable.

 D’autant, et c’est ce qui est fêté le 15 Août, que la présumée vierge s’est envolée dans les cieux !  A part à Lourdes, à Fatima et aux endroits où elle apparaît de temps en temps, on n’en a pratiquement plus de traces.

 Bien difficile de croire cette histoire de virginité.... Chanter hymen et le Divin Enfant, ok, mais il s'est envolé avec Marie l'hymen...

 Sauf à penser que Pineuf avait en mains un dossier médical que nous, simples mortels, n’avons pas à notre disposition, et jusqu’à preuve irréfutable de la chose, je me maintiens dans le doute. Vous vous en doutiez, je n'ai pas la foi !

 Et puis tiens, une chose qui me dérange, ce n’est pas tant que l’on pare de toutes les vertus celle qui, pour les catholiques, est la mère du fils de Dieu le Père. A la limite, c’est presque normal qu’on cherche à préserver son image, d’où l’excellente idée de la faire monter au cieux un jour férié, plutôt que de la voir vieillir , avoir des varices, et finir par ressembler à Bernadette, non, pas Soubirous, l’autre !

 Non, ce qui me dérange, c’est qu’un clergé déjà rétrograde quand il était moins vieux, fasse de l’acte de chair un péché, et de l’acte d’amour qui donne la vie une souillure dont il faudrait préserver la mère de Jésus.

 C’est cela qui me dérange, rien d’autre.

***

medium_Vierge_Prothèse.jpg Regardons-la mieux cette statue.

 J’ai beau chercher dans ma mémoire et dans les livres d’église, je n’ai jamais ni entendu ni lu, que Marie avait une prothèse.

 Et pourtant, regardez mieux, il est clair que sa main droite, beaucoup plus petite et à demi fermée, semble ignorer sa main gauche.

 Qui plus est, on voit nettement que c’est une main rapportée, donc artificielle !

 Autre chose qui m’intrigue. Marie serre sur son cœur un objet qui ressemble à s’y méprendre à un livre de messe, mais ce n’est pas possible !

 Quand Marie s’est envolée dans les airs le premier quinze août d’Assomption, la Messe n’était pas encore inventée, la Fnac non plus, et des livres à ce format-là, il ne s’en trouvait point dans les années 30 ou 40 du premier siècle... Je doute encore !

 Et si, me dis-je, je lançai, après la Vierge à l’enfant, la Vierge noire et que sais-je, la Vierge à la brique de demi-écrémé bio ?

 En effet, ne dirait-on pas en voyant cette statue, que Marie revient du Petit Casino tout proche, et serre contre elle une brique de Candia, ou des Verts Pâturages, bio évidemment, pour le biberon de Jésus ? Je vous parie que des pigeons se laisseraient endormir.

Les pigeons se laissent toujours endormir, voyez au début des JO. Combien furent-ils les pigeonnés d'Internet, pauvres pigeons qui se virent refuser l'entrée du nid en forme de stade, avec leurs faux-billets ?

 Pour Valérie, l'épouse de David, l'ex-Goliath des tatamis, ça a du s'arranger, il a des relations BadgeMan, mais pour les autres ?

 medium_Vierge_Pigeon.3.jpgQue n'eussent-ils, tous ces gens, qui arrivés à Pékin ne savaient plus à quel saint se vouer, que n'eussent-il imité celui-là de pigeon, et se fussent mis comme lui sous la protection de Marie !

 Cette statue n’est pourtant pas celle de la Vierge à l’oiseau, mais ce jeune pigeon - Il est noir, est-ce un signe de jours sombres ? - semble se trouver bien dans son nid, derrière la statue !

 J’ai pris la photo il y a quelques jours, aujourd’hui, il n’y est plus le pigeon.

 Imitant sans doute sa protectrice, la Vierge Marie, ce 15 août, il s’est envolé vers d’autres cieux….

 

A Bientôt….

 

08:00 Publié dans PEKIN 2008 | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique