logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2007

Dix jours chez les chats...

Princesse Naïma,

 et Môssieu Félix...

Tout d’abord, répondant à l’invitation qu’elle nous fit parvenir par ses serviteurs, nous avons passé quelques jours chez la Princesse Naïma .

medium_Princesse_Naïma.jpg

 Elle nous a reçus comme des rois.

 Elle a un sens aigu de l’hospitalité Son Altesse, et le petit personnel du palais est aux petits soins pour ses hôtes !

 L’intendant et valet de pied (pointure 46) s’est montré à la hauteur (1,87 mètre).

 La gouvernante son épouse, très dévouée s’est révélèe excellente cuisinière, et de fort bonne compagnie.

 Nous fumes conviés à visiter le domaine, contigu aux terres d’Alain le Chauve, le Duc d’Aquitaine, revenu, définitivement hélas, de son exil iroquois. Et nous eûmes le privilège de participer à une chasse aux canards dans la réserve !

 Chasse photographique dans la réserve ornithologique du Teich, évidemment !

 Et bien que je faillis mourir d’une crise cardiaque en escaladant le tas de sable où vient s’ébattre le Principule Rikiki de Neuilly en saison estivale, par ma faute il est vrai, aillant omis d’avaler le matin la pastille magique, l’Isoptine 240, délivrée uniquement par les apothicaires certifiés du Royaume, le séjour fut enchanteur.

medium_Sur_la_Dune.jpg

 Quelle idée aussi d’aller nettoyer un kilomètre de plage le long de la dune du Pyla !

 Est-ce que les pêcheurs d’Arcachon ou du Cap Ferret viennent décrasser le Sancy ou la Taupinière sacrée…

 Je fus récompensé de mes efforts, car la vue du Bassin d’Arcachon depuis les flancs de la dune, en ce samedi matin, clair et ensoleillé, c’est grandiose, et en plus, on économise le prix du billet d’avion pour la Mauritanie !

  Mais c’est court, une petite semaine, et après des adieux déchirants, nous fîmes route vers l’île lointaine, dite d’Oléron, où se sont retirés le fils de mon aimée, son épouse, et la moitié de mes petits enfants.

 Ils vivent chez Félix, il n’a rien de princier le matou...

medium_P1010022_2_.JPG

 Mais il passe une belle république !

 Le temps était maussade, et les balades furent de ce fait réduites.

medium_SKIP.jpg

 A part une visite au Marais des Oiseaux à Dolus, et les promenades de Skip, qui est blanc, c’est rare pour un boxeur mi-lourd, vers le Port de Saint-Denis le séjour fut calme.

 Puis ce fut le retour, arrêt avant le pont pour l’achat habituel des trois douzaines de N°2 dans la petite cabane bleue, et cap sur le Pays Arverne.

 Au passage dans les Combrailles, nous avons pu voir les restes de la neige qui faillit nous bloquer sur l’autoroute, dix jours auparavant.

 Le voilà qui apparaît enfin...

 le Puy de Dôme !

 Nous ne sommes pas bien loin…Nous sommes chez nous.

  

 A bientôt…

  

PS: Si j'arrive à mettre un peu d'ordre dans mon bordel photographique, j'essaierai de faire une note sur la visite de la réserve Du Teich.

 C'est à visiter absolument !

09:02 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (5)

30/03/2007

Les Bonnes Lectures...

Gentil et Honnête...A voir...

 

medium_Rikiki.2.jpg

 L’ami  a qui j’ai répondu ce matin me conseillait fortement de lire l’interview « exclusive » que le candidat Sarkozy a accordée à l’Express.

 Cette interview n’est pas sans intérêt.

 Mais comme dans toute interview, c’est l’interviewé qui est maître du jeu .

 Il n’y a là rien à redire, c’est la règle.

 Ce qui serait beaucoup plus intéressant, ce serait l’enregistrement brut de l’entretien que Sarkozy a eu avec les journalistes de l’Express, puis la première mouture rédigée par ceux-ci, soumise ensuite à l’imprimatur du candidat ou de son staff.

 Nous avons droit à la version finale, ce n'est pas exactement comme si c'était lui qui avait rédigé le texte, mais pas loin.

 Très bien .

 Mais disons que l’interview est au portrait journalistique, ce que le publi-reportage est à l’article de fond, un reflet embelli de la réalité.

 Intéressant quand même.

 Allez voir sur www.lexpress.fr dans la rubrique Présidentielles 2007, puis Elysée 2007, vous pourrez consulter cette interview dans son intégralité.

 En se forçant un peu, il est possible d’aller jusqu’au bout.

 Dans la même rubrique, on peut aussi lire un article intitulé je crois, « Comment se faire aimer »

 Car il semblerait que le candidat Umpe souffre cruellement du peu d’affection que nourrissent les Français à son égard . On se demande bien pourquoi !

 Et pourtant, un sondage –un de plus ! – réalisé par L’Express-BVA montre que 53% des Français ne souhaitent pas de Sarko comme Président.

 Ils ne seraient que 48% à bouder Ségolène.

 Mais ce ne sont que des sondages, celui-là n’a pas plus de valeur que les 40 ou 50 précédents, distillés depuis des semaines, qui feraient de Sarko le vainqueur face à la même Ségolène.

 Encore trois semaines, puis encore deux, et les sondages en vraie grandeur mettront les pendules à l’heure !

 Un conseil en valant un autre, je conseillerais à mon ami, et à vous tous aussi, de consulter non pas une interview en forme de profession de foi, mais des articles écrits librement par des journalistes, sans esprit polémique ou satirique, et qui concernent aussi Monsieur Sarkozy, du temps où il était Maire de Neuilly, et en affaires avec Madame Régine Lasserre, promotrice fort active sur cette commune.

 L’article principal de deux journalistes, intitulé « Les liaisons dangereuses de Sarkozy », est complété par deux encarts, « le poids de la pierre », et « Ristourne entre amis »

 Ces articles sont disponibles non pas dans une feuille trotskyste ou des journaux satiriques, mais dans Le Nouvel Observateur, habituellement considéré comme sérieux.

 Je vous donne le lien : http://hebdo.nouvelobs.com et vous trouverez les articles dans la rubrique « Notre Epoque »

 Une fois que vous aurez lu ces articles, et que vous aurez fait le parallèle  avec le prêt sans intérêts de 500 000 F  qui a conduit Bérégovoy au suicide, vous comprendrez mieux ce que veut dire « propagande » lorsqu’un candidat est adulé, et protégé, par une presse à sa botte.

  

 A Bientôt, demain nous parlerons d’autre chose…

 

Lettre ouverte à un ami...

Tous derrière, et lui devant...

 Salut à toi, cher et vieux camarade.

 J’ai lu avec attention ton mail.

 L’interview publiée par l’Express, je l’ai lue hier, car je reçois la lettre.

 A lire ta prose, je comprends mieux pourquoi tu me disputais souvent la première place en français.

 Lorsque Rikiki sera fatigué de réciter les pompeux discours concoctés par Guaino, l'ancienne "plume" de Chirac, tu pourras sans problème le remplacer, avantageusement.

 Je tiens à dire, bien que l’ayant fait de nombreuses fois, que je n’ai aucune animosité à l'encontre de Monsieur Nicolas Sarkozy, pas plus qu’envers sa famille ou ses amis.

 Il n’en est pas de même à l’égard de Sarkozy, l’homme public.

 C’est lui qui se met en avant, c’est lui qui s’expose, c’est lui qui utilise son image, c’est lui qui raconte et dévoile de grands pans de sa vie intime, c'est lui qui remonte l'Orénoque en pirogue avec Cécilia, escorté par un escadron de gendarmes, c'est lui qui va aux US mesurer un mètre quatre-vingts trois, comme Bush !

 S’il était resté avocat d’affaires à Neuilly, j’aurais sans doute ignoré jusqu’à son existence.

 Mais voilà que ce monsieur, et c’est son droit le plus absolu, a choisi de faire carrière dans la politique.

 D’aucuns, et tu es sans doute de ceux-là, pensent qu’il l’a fait parce qu’il a un idéal, et un projet pour la France.

 D’autres, et j’en suis, sans lui enlever l’idéal qu’il doit avoir, et le projet de société qu’il souhaiterait voir aboutir, nous avons tous un idéal et un projet, pensent que le moteur de Nicolas Sarkozy, c’est avant tout le goût du pouvoir, et l’ambition personnelle.

 Tu penses avoir raison, et moi je sais que je ne me trompe pas !

 Depuis très longtemps, Nicolas Sarkozy a mis son intelligence au service de son ambition .

 Il est très intelligent, et son ambition est démesurée.

 Quant au projet et à l’idéal,medium_Grand_écart.jpg qui pour toi semblent limpides, j’ai du mal à les cerner dans le fatras des grands écarts successifs que nous éxécute le vibrionant petit acrobate !

 Qu’il veuille séduire un maximum d’électeurs, c’est bien le moins pour un candidat.

 Mais que pour le faire il dise tout et son contraire, et qu’il traîne quelquefois ses bottines à talons dans la fange du fossé, à droite de la route républicaine, j’ai du mal à l’admettre, et je le dis !

 Mes billets seraient, tu n’es pas le seul à le penser, trop souvent excessifs.

 C’est sans doute vrai.

 Mais ils ne sont lus que par cent ou cent cinquante personnes.

 La propagande de Sarko, je maintiens le mot propagande, elle, est diffusée à l’échelle nationale.

 C’est autrement excessif.

 Nous ne voyons pas les mêmes choses du même œil.

 Tu as choisi Sarkozy comme champion, tu le vois avec les yeux de Chimène, et s’il gagne, ce sera pour toi une grande joie.

 Il n'est pour moi qu'un homme ambitieux, assez cynique, et dangereux.

 Je t’envie un peu de pouvoir t’enthousiasmer pour un candidat, et de faire de son combat le tien .

 Je vais déposer dans l’urne un bulletin rose et désabusé.

 Si ma candidate échoue, je serai déçu.

 Mais bien moins déçu que toi, quand tu découvriras, en moins de six mois, que le champion de la rupture conduira « la France d’après »avec le même attelage que « la France d’avant », et que les ornières se feront plus profondes sur le chemin.

 

 Salut à toi ami.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique